• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3138676

En Ville

Mis en ligne le 30/03/2009

Une nouvelle Tour des Finances



Haute de 26 étages, elle devrait être construite pour 2013, à l’angle de la rue de Fragnée et de l’esplanade en face de la nouvelle gare des Guillemins

A l’issue du Conseil des Ministres de ce vendredi 27 mars 2009, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances Didier Reynders, en charge de la Régie des Bâtiments, a attribué à la S.A. FEDIMMO le marché de promotion de travaux concernant le regroupement de l’ensemble des départements du SPF Finances à Liège.
Ce marché de promotion consiste en la construction, à charge du promoteur et dans le périmètre administratif de la Ville de Liège, d’un nouveau bâtiment d’une surface brute de 52.712,93 m² en ce compris les études, l’exécution des travaux et le financement complet du projet. Le montant total de cet investissement s’élève à 91.125.793,89 €.
L’immeuble sera dans un premier temps mis gratuitement à la disposition du SPF Finances le 1er juin 2013 pour une période de trois mois permettant le déménagement des services concernés. Il sera ensuite pris en location par la Régie des Bâtiments, au nom de l’Etat, pendant 25 ans avec option d’achat au terme de cette période, pour un loyer de 5.428.367,24 € / an à partir du 1er septembre 2013.
Différents départements du SPF Finances y seront hébergés, à savoir : - l’Administration de la fiscalité des entreprises et des revenus, - l’Administration du cadastre et de l'enregistrement des domaines - les Services communs.

Ce projet se présente sous la forme d'une tour de 26 étages et d’un socle de 2 étages. Il s'inscrit dans la dynamique de reconversion du quartier des Guillemins et répond à de nombreux critères écologiques afin de limiter la consommation en énergie primaire et exploiter au maximum les énergies renouvelables moyennant différentes techniques comme :
- un système de climatisation ouvert avec échangeur de chaleur via la nappe aquifère alluviale de la Meuse pour le refroidissement et le chauffage ;
- la maîtrise des déperditions de chaleur par une limitation des surfaces vitrées ;
- la production d'énergie solaire par l'utilisation de panneaux solaires photovoltaïques disposés en toiture de la tour et du socle ;
- la transformation électrique de la force motrice du vent par l'usage d'une éolienne rotative au sommet de la tour.
Ce projet, prévu à proximité de l’actuelle Cité administrative de l’Etat et qui remplacera celle-ci, a pour objectif de s'intégrer dans le tissu urbain du quartier tout en privilégiant la qualité de vie des riverains et la prospérité des secteurs d'activités publiques et économiques présents sur place .





Communiqué du Service Public Fédéral des Finances – Régie des Bâtiments