• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3138087

Evenements

Mis en ligne le 17/03/2009

Les Magneûs d’Crolêye Djote di Warou ont leur Mamé crolé pour leurs 25 ans


Réalisée par l’artiste René Brian, la sculpture a été inaugurée ce samedi 14 mars au château de Waroux en présence des autorités communales, provinciale et des représentants d’une douzaine de confréries

Dans nos éditions du 23 février dernier, à l’occasion du mardi gras, nous vous présentions la confrérie bien sympathique des Magneûs d’Crolêye Djote di Warou.
Ce samedi 14 mars, sous le sous le haut patronage de la commune d’Ans, une sculpture en hommage à la Confrérie des Magneûs d’Crolêye Djote di Warou qui est entrée dans sa 25ème année d’existence était inaugurée en bordure du parc du Château de Waroux à Alleur.
Il s’agit d’une sculpture en bronze (patine bicolore), créée et réalisée pour la circonstance par René Brian. Haute d’’environ 55 cm, elle représente une feuille de chou frisé habillée des symboles de la confrérie - chapeau de paille, tablier de maraîcher, sabot, bouteille de pèkèt et médaille spécifique.

Cette sculpture qui a été fixée au sommet (± 1,2 m) d’une très belle stèle en pierre des carrières de Sprimont a aussi été baptisée (au pèkèt !) du nom de Mamé Crolé, ce qui veut dire en français : gentil frisé.

Plus de 80 personnes ont assisté à l’événement.

Cette manifestation haute en couleur et en symboles était rehaussée par la présence de Stéphane Moreau, bourgmestre faisant fonction de la commune d’Ans, des échevins Yves Parthoens, Thomas Cialone, Jean-Claude Peeters, Francis Dupont, Julien Gauthy et que quelques conseillères et conseillers communaux.
La Province de Liège quant à elle était dignement représentée par André Gilles, député provincial- président et de Paul-Émile Mottard, député provincial en charge, notamment, de la Culture.

On notait aussi la présence de Jean Bogaert, président de l’Union des Groupements du Folklore Gastronomique de la Province de Liège et les représentant d’une bonne douzaine de confréries: et notamment : la Confrérie du Lev’Gos d’Olne, la Confrérie des Traditions Gauloises de Nonceveux, la Confrérie de la République Libre d’Outremeuse, la Confrérie des Friands du Foie Gras aux Fruits de nos Forêts, la Confrérie de l'Arête d'Argent, la Confrérie des Chevaliers de l'Ordre des Escargots de Bettonval, la Confrérie des Magneûs d'Parbolets d'Bwès Borsu, la Confrérie de l'Ortie, la Confrérie des Chevaliers de la Cloche d'or de Saint-Jacques (membres de l’Union des Groupements du Folklore Gastronomique de la Province de Liège) ; la Commune Libre de Roture, l’Ordre de Saint-Bacchus, la Compagnie des Mousquetaires d'Armagnac ; les Compagnons du Tilleul de Loncin,
Comme il se doit, cette manifestation a été ponctuée par quelques allocutions chaleureuses et notamment celles de Stéphane Moreau ; de l’échevin de la Culture Thomas Cialone et de Paul-Émile Mottard.

De son côté, le Grand Crolé (le président de la confrérie) Maurice Remi « ose voir, à travers cette implantation sur le territoire de la commune d’Ans d’un symbole durable de la Confrérie des Magneûs d’Crolêye Djote di Warou, la reconnaissance de leur travail accompli sur le terrain. A travers la défense des traditions gastronomiques, la Confrérie des Magneûs d’Crolêye Djote di Warou s’efforce toujours en effet d’être un véritable ambassadeur de la Province de Liège et de la Commune d’Ans. »
Tout cela se termina évidemment par le verre de l’amitié : un cocktail servi dans une des salles du château qui tient lieu de salle des mariages. Vins, pèkèts et toasts de Crolêye Djote, conjointement offert par l’Administration communale d’Ans et la Confrérie des Magneûs d’Crolêye Djote di Warou, ont été très appréciés.

Les photos de haut en bas :
- Les personnalités viennent de découvrir la sculpture
- René Brian et son Mamé crolé
- Quelques membres de la confrérie Les Magneûs d’Crolêye Djote di Warou devant leur symbole
- René Brian et Maurice Remi baptisant le Mamé crolé au pèkèt.





Ga.L