• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3096953

Social

Mis en ligne le 29/01/2009

Coordination Basse-Meuse pour la lutte contre les Violences conjugales et intrafamiliales

Depuis quelques mois et à l’initiative d’Amnesty International et avec le soutien de la Province de Liège, les communes et CPAS de la Zone de Police Basse-Meuse (Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Visé et Oupeye) ont eu l’occasion de se réunir et de confronter leurs attentes dans le cadre de la lutte contre les violences conjugales.
Ce mardi 20 janvier, en présence d’ Ann Chevalier, députée provinciale en charge des Affaires Sociales de la Province de Liège, s’est réunie au Château d’Oupeye la nouvelle Commission : « Coordination Basse-Meuse, Lutte contre les Violences conjugales et intra-familiales » afin d’informer la presse de leurs différentes actions en phase de concrétisation dont notamment :
- l’adoption, dès janvier, d’une convention relative à la création de la Commission par les différents Conseils communaux et des CPAS des communes de la Zone Basse-Meuse
- la présentation d’une pièce de théâtre « Pêche d’Enfer », création collective de l’Atelier du Refuge pour les Femmes battues de La Louvière, suivie d’un débat, le 30 janvier prochain à 20 heures aux Ateliers du Château à Oupeye - renseignements : 04/2785202 – entrée gratuite
- la mise en place d’une permanence mensuelle juridique anonyme et gratuite de Madame Anne BOURGUIGNONT, Procureur du Roi Honoraire de Liège et Expert auprès de la Commission provinciale « Violences conjugales », chaque premier vendredi du mois, à partir du 6 mars à Visé – uniquement sur rendez-vous au 04/3748569.

- la publication d’un folio, format « carte d’identité » reprenant les numéros de contact de la Zone Basse-Meuse des services d’aide aux victimes

Comme l’expliquera Ann Chevalier : « Nous avons voulu intégrer la famille dans notre action car les enfants sont particulièrement touchés et fragilisés comme témoins et parfois victimes de la violence de leurs parents.
Nous espérons toucher et sensibiliser un large public par la présentation de la pièce.
Nos partenaires locaux, police, services de médiation, commissions de la santé…… seront présents à l’occasion de la représentation théâtrale du 30 janvier et nous serions très heureux de rencontrer à cette soirée les médecins qui sont les premiers à percevoir les signaux d’alarmes de leurs patients, les avocats qui écoutent leurs histoires, ….
Nous voulons au sein de notre Commission mettre tout en œuvre pour lutter contre toutes les violences qu’elles soient physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles.»



La photo après la conférence de presse: Chantal Voets (Echevinat de la Famille et Citoyenneté Visé), Thierry Martin (Echevin de la Famille Visé), Ariane Polmans (Echevine des Affaires sociales Dalhem), Huguette Van Malder (Présidente CPAS Dalhem), Christian Biémar (Président CPAS Oupeye), Michèle Kramer (Service Santé Mentale « Le Méridien » Visé), Bernadette Kinet (CPAS de Visé), Marisa Giancane (Collectif Violences et Exclusions Liège ), Rachel Etienne et Victor Massin (Maison de la Laïcité Visé), Karin Jehaes (Vie Féminine Basse Meuse), Jacqueline Mornard, Elisabeth Peters et Jean Pierre André (Amnesty Blegny), Pascal Bartholomé (ASBL Praxis), Arlette Liben (Echevine de la Santé Oupeye, Présidente de la Commission « Coordination Basse-Meuse, lutte contre les Violences conjugales et intra—familiales »