• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3097652

En Ville

Mis en ligne le 18/01/2009

Réaction de Willy Demeyer aux propos de Didier Reynders relatifs à l’organisation de la consultation populaire "Liège 2015".

Le Bourgmestre Willy Demeyer a pris connaissance avec étonnement des propositions de Didier Reynders relatives à l’organisation de la consultation populaire.

En effet, alors que le Conseil communal a décidé à l’unanimité de donner la parole aux citoyens pour qu’ils expriment, s’ils le souhaitent, leur choix quant à la question posée, Willy Demeyer s’étonne qu’un des quatre chefs de groupe rompt cette approche consensuelle en formulant des propositions qui soit seront de toute façon réalisées parce que légalement obligatoires, soit peut faire croire à des tentatives de politisation et de récupération du mouvement citoyen initié par le collectif Liège 2015.

En effet, lorsqu’une consultation populaire est décidée, la loi prévoit que l’administration communale rédige une brochure d’information objective à mettre à disposition des citoyens. Cette brochure sera bien évidemment rédigée.

Par ailleurs, alors que la loi ne l’impose pas, la Ville mettra le contenu de cette brochure sur son site internet, ce qui constitue un des moyens les plus efficaces de diffuser l’information.

Par contre, Willy Demeyer trouve déplacée l’idée d’organiser un événement populaire «d’envergure et gratuit». Il s’agit d’une proposition visant à confisquer l’expression d’initiative citoyenne, à instrumentaliser les acteurs culturels et à politiser la consultation populaire en prenant le risque de décrédibiliser à l’avenir ce type de démarche.

Willy Demeyer estime qu’une consultation populaire est une opportunité pour les citoyens désireux de s’exprimer et, à cet effet, demande aux partis politiques de ne pas céder à la tentation des propos et attitudes démagogiques.

Pour le reste, Willy Demeyer et le Collège de la Ville veilleront à ce que la consultation populaire se déroule dans les meilleures conditions. Le Bourgmestre prendra à cet effet contact avec les chefs de groupe du Conseil communal.