• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3124354

Musique

Mis en ligne le 12/01/2009

Une première à Liège : le «Streaming» une collaboration OPL-RTC



De ce jeudi 15 janvier à 20 heures au 1er février sur le site Internet de RTC, l’intégralité des symphonies de Haydn & Bruckner par notre Orchestre Philharmonique.

Les « Jean-Pierre de l’O.P.L. » (l’échevin liégeois de la culture Hupkens, président du conseil d’administration et le directeur général de la « Philharmonique » Rousseau) souhaitent mettre la « grande » musique à la disposition d’un nombre croissant de nos concitoyens. Parmi eux, nos lecteurs car ils ont accès à Internet.
Charger un fichier lourd avec de la musique dite classique, cela prend du temps et cela coûte de l’argent. Oui, jusqu’à présent. Mais cela va évoluer.
En se basant sur de premières expériences aux Festivals musicaux d’Aix-en-Provence et du Verbier, l’O.P.L. a pris un accord avec notre télévision locale R.T.C. représentée par son directeur Jean-Louis Radoux afin de réaliser une première à Liège, en tout cas dans le domaine musical : le recours à la nouvelle technique du « streaming ».
Ce nom anglais signifiant flux est un mode de transmission de données audio et vidéo en flux continu dès que l'internaute sollicite le fichier plutôt qu'après le téléchargement complet de la vidéo et de l'extrait sonore.
Le jeudi 15 janvier à 20 heures l’équipe de Télé Liège filmera en direct en la Salle philharmonique deux symphonies : la septante-septième (qui dure 20 minutes) du père de la symphonie Joseph Haydn dont l’O.P.L. célèbre le bicentenaire du décès en 1809 et la troisième (d’une durée d’une heure) intitulée « Wagner » d’Anton Brukner.
L’Orchestre Philharmonique de Liège sera dirigé par le chef austro-français Theodor Guschlbauer.
Ce concert sera visible gratuitement sur le site www.rtc.be en direct puis quand vous le voudrez en différé mais toujours intégralement jusqu’au 1er février inclus.

Et en outre ce concert sera aussi diffusé en direct à Linz, cette ville de Basse-Autriche qui est cette année capitale européenne de la culture.
Pourquoi ? me demanderez-vous. Parce que pour 2015 les Autrichiens préfèrent Liège à Mons ? Mais non, voyons, de cela ils s’en fichent.
Pour trois raisons : 1°) Parce qu’Anton Bruckner est le plus illustre des enfants de la ville de Linz ; 2°) Parce que Theodor Guschlbauer ne dirige pas seulement notre orchestre mais a été aussi de 1975 à 1983 le Directeur Général de la Musique de la Ville de Linz où il reste très apprécié ; 3°) Parce que notre Orchestre est lui aussi très apprécié parles mélomanes autrichiens et (complémentairement) parce que son directeur général est attentif aux opportunités valorisantes : rendre des concerts plus largement accessibles, collaborer avec une institution médiatique liégeoise dynamique, rendre hommage à Haydn, coopérer avec une actuelle capitale européenne de la culture grâce notamment à des choix de programmation attrayants pour nos interlocuteurs. C’est ce qu’on appelle faire d’une pierre, non pas deux mais plusieurs coups. On ne peut que s’en réjouir.





Jean-Marie ROBERTI