• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3184919

En Ville

Mis en ligne le 07/01/2009

Quand la Cité ardente est de blanche vêtue !



Le service des travaux de la Ville de Liège vous tient informé à propos de son « Service Hiver » et de ce qu’il y a lieu de faire ou pas pour la sécurité citoyenne…


Dans un communiqué envoyé aux rédaction ce mercredi 7 janvier, l’échevin des Travaux de la Ville de Liège, Roland Léonard, explique comment travaillent ses services par ces temps hivernaux et rappelle aussi ce qu’il y a lieu de faire ou de ne pas faire pour la sécurité citoyenne.

« La Cité ardente s’est réveillée, en ce début de semaine, sous un manteau blanc. Ce climat hivernal a mobilisé les ouvriers communaux. Ils travaillent sans relâche au dé-salement des routes du réseau communal. Cette neige qui persiste sur nos routes et trottoirs est le résultat des températures très basses que nous subissons. En fonction des températures, la neige subit différentes transformations qui sont classées en trois types :

1. la neige sèche : elle est poudreuse, ne contient pas ou peu d’eau. On ne sait pas faire de boule de neige et elle se déplace par le vent ou le trafic. Le sel est inefficace car il ne trouve ni l’eau pour créer une solution, ni le taux d’humidité minimum pour entamer le processus de fonte.
2. la neige humide : c’est la plus fréquente en région wallonne. Elle contient 10% d’eau, elle adhère à tout et on fait de belles boules de neige bien fermes. Elle se compacte sous le trafic et devient rapidement glissante. Il faut racler le maximum mécaniquement puis épandre du sel.
3. la neige mouillée : la teneur en eau augmentant, elle n’adhère plus à la route, elle gicle sous les roues sans se compacter. Elle contient plus de 10% en eau liquide. On ne sait pas former de boule de neige, elle a l’aspect d’une bouillie grise. Elle est évacuée plus facilement à la raclette qu’à la lame pour accélérer l’évacuation par écoulement. Les traitements par sel sont inefficaces. L’épandage ne se justifie que pour empêcher un regel de la bouillie lors du refroidissement nocturne. Si elle tombe sur un sol gelé, elle peut créer du verglas.

Le verglas a modifié les conditions de transport. Le service de garde hivernale ainsi que tous les effectifs des Divisions de voirie continuent à déneiger les axes routiers liégeois. Malgré leur ardeur au travail, certaines rues en forte pente, ont dû être fermées à la circulation.
Face à cette situation, normale pour la saison, mais inhabituelle depuis quelques années, le Collège communal a mis en place des procédures de coordination entre les différents Départements de la Ville de Liège et Échevinats compétents. En effet, des ouvriers des Services du nettoiement et des Plantations ont été appelé en renfort depuis le mardi 6 janvier. Cette aide permet d’accentuer le déneigement manuel de certaines rues difficiles d’accès, de favoriser la circulation des piétons tout en essayant de garantir un cheminement aux plus fragiles.

Des ordres de priorités ont été mis en place. L’accès aux bâtiments où sont localisés des mini-crèches, des crèches, des écoles, des mairies de quartier ou qui accueillent des personnes à mobilité réduite, des personnes âgées, doit être garanti. Dans cette optique, les ouvriers communaux sont à la tâche et réalisent des parcours déneigés. En outre, les écoles communales ont été approvisionnées en sel pour assurer le cheminent des enfants en toute sécurité. »

Les devoirs des citoyens

« Les conditions climatiques difficiles que nous vivons pour le moment ne doivent pas faire oublier aux citoyens leurs devoirs. En effet, selon les articles 16 et 17 du règlement de police, "après chaque chute de neige, les occupants d’immeuble (propriétaire, usufruitier, locataire principal si désigné, locataire du rez-de-chaussée logement à rue dans le cas d’immeuble à logements multiples) enlèveront sans délai sur une largeur d’un mètre le long des façades, la neige accumulée sur les trottoirs et accotements longeant leurs demeures ou propriétés. La neige sera entassée à l’extrémité du trottoir ou de l’accotement le long de la chaussée. Ce qui implique qu’il est interdit de jeter la neige sur la chaussée. Lorsque la largeur du trottoir est insuffisante, la neige doit être entassée sur la chaussée, le long du trottoir et à la limite des propriétés. Elle ne pourra en aucune manière obstruer les rigoles et les avaloirs de voirie. En outre, en face de chaque habitation, une ouverture devra être pratiquée dans l’amoncellement de la neige pour permettre l’accès à la chaussée. Dans les voies piétonnes, après avoir dégagé la neige sur 1 m de largeur, un produit abrasif tel que cendrées, laitier granulé, scories ou un produit fondant tel que le chlorure de sodium ou le chlorure de calcium doit être répandu sur la zone dégagée. Par temps de gel, il est interdit de laver les voiries et les trottoirs ou d’y répandre de l’eau.
Lorsque le verglas ou la neige gelée ou durcie rendent la circulation difficile, les occupants d’immeuble doivent répandre sur les trottoirs ou accotements qui bordent leurs demeures ou propriétés un produit abrasif tel que cendrées, laitier granulé, scories ou un produit fondant tel que le chlorure de sodium ou le chlorure de calcium".


Les réserves de sel de la Ville de Liège sont utilisées par les services communaux exclusivement pour le déneigement des espaces publics et des bâtiments communaux. »

Avec tout ça, soyez quand même prudents quand vous vous déplacez que ce soitr à pied, à vélo, en voiture...vous n'êtes pas tout seul sur les trottoirs ou sur la chaussée...





Ga.L