• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3157349

Enseignement

Mis en ligne le 12/12/2008

Liberté de choix et diversité linguistique dès la 5e année primaire dans l’Enseignement Communal Liégeois : de nouvelles normes pour l’organisation des cours de langues

L’Enseignement Communal Liégeois marque de longue date son souci d’offrir la plus grande liberté de choix aux parents, que ce soit en matière de pédagogie (Freinet, immersion) ou de diversité de cours. Faisant sienne la citation de Jacques Delors selon laquelle « l’Européen devrait connaître au moins trois langues », la Ville de Liège, sur proposition de l’Echevin Pierre Stassart, a réintroduit des cours de langue allemande dans l’Enseignement fondamental, dès la rentrée scolaire 2007, offrant aux parents d’élèves de 5e année primaire la possibilité de choisir entre trois langues étrangères (anglais, néerlandais et allemand).
Cette possibilité reste jusqu’ici limitée à quinze écoles pour le néerlandais et quatre écoles pour l’allemand. Il faut savoir que cette liberté se heurte à un décret datant de 1998, stipulant que, pour chaque école, « il ne peut jamais être proposé le choix entre trois langues modernes différentes ». A l’époque, les parents s’orientant majoritairement vers l’anglais et le néerlandais, l’allemand a fait les frais de cette décision.
A la rentrée scolaire 2008, quatre écoles communales (Bressoux-Piron, Grivegnée-Péville, Saint-Gilles et Xhovémont) proposent des cours d’allemand aux élèves de 5e année, ouvrant la perspective de la réintroduction de cette langue dans le secondaire - comme première langue étrangère et à terme l’organisation d’une filière immersive allemande, complétant l’offre existante en anglais et néerlandais.
Pour proposer simultanément les trois langues dans une même école, il faut obtenir une modification du décret.
L’échevin Pierre Stassart est intervenu dans ce sens auprès du Ministre Christian Dupont dont le cabinet examine cette possibilité. Aucune date précise n’est cependant fixée à l’heure actuelle.
Afin d’avancer vers le libre choix, la Ville laissera aux parents l’alternative entre les trois langues (allemand, anglais, néerlandais), dans plus de la moitié des écoles. Un courrier sera ainsi adressé aux parents d’élèves de 4e année primaire où une organisation de deux langues est possible. Ce courrier précise que la Ville proposera ces cours si une demande suffisante existe.
- Sera organisé tout cours de langue demandé par un tiers des élèves
- Pour la langue organisée dans moins de la moitié des écoles (actuellement le Néerlandais), 6 élèves en 5e année ou 10 élèves en 5e + 6e année
- Pour la langue organisée dans moins d’un quart des écoles (actuellement l’Allemand), 2 élèves en 5e année ou 3 élèves en 5e + 6e année

Partout où la demande pour deux langues atteindra ces normes, elles seront organisées, le décret de 1998 limitant cependant l’organisation à deux langues, y compris là où trois seraient valablement demandées. Toutefois, dans les écoles jumelles du Jardin Botanique I & II, Sart Tilman I & II, Xhovémont et Philippet, les trois langues seront assurées si la demande existe.
Le Collège espère ainsi qu’un progrès important sera atteint par rapport à la situation actuelle où, dans la moitié des écoles, seule une langue est organisée.
Il faut préciser que ces normes sont très inférieures au nombre d’élèves justifiant le nombre de périodes de professeurs de langues. La création de ces cours pour un nombre réduit d’élèves constitue un effort considérable de la Ville de Liège pour favoriser la liberté de choix et la diversité linguistique.