• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3187274

En Ville

Mis en ligne le 28/10/2005

30 A.P.S. veillent, en plus de la police, sur la Cité ardente

Depuis le 26 septembre, dans certaines plaines de jeu, près de certains parcs, près des écoles, vous aurez sûrement dû en voir l’un ou l’autre. Ils portent un uniforme (sans casquette ni képi) pantalon noir et veste bleue roi avec une inscription dans le dos : « Assistant de Prévention et de Sécurité » (A.P.S.).
C’est à l’issue du Collège échevinal de ce jeudi 27 octobre que le bourgmestre Willy Demeyer et l’échevin de l’Urbanisme, du Tourisme et de l’Environnement, Michel Firket nous ont présenté l’un de ces nouveaux auxiliaires destiné à rendre la ville encore plus agréable pour tout le monde.

Petit rappel

C’est en 2004, que le Collège répondait favorablement à la proposition du ministère de l'Intérieur d'octroyer à la Ville de Liège un contingent d'Assistants de Prévention et de Sécurité. Pour la ville, c’était une opportunité d’engager du personnel, et principalement parmi des hommes et des femmes de plus de 45 ans, chômeurs depuis longtemps, ayant une certaine maturité et désirant quelque part participer au «Projet de Ville » dont nous vous avons déjà abondamment parlé.
Un appel avait été fait en 2004, des formations avaient été effectuées et une dizaine et candidats attendaient leur mise en service. Mais comme tout n’est pas simple en Belgique et comme l’a rappelé Willy Demeyer : « après une longue période d'incertitude budgétaire au niveau fédéral, la Ville de Liège a pu, au début du mois de septembre, procéder à l'engagement de 30 APS parmi lesquels on pu trouver place 9 des gardiens-sites déjà préparés, le dixième s’étant désisté. »
Il faut aussi savoir que, seules les Villes munies d'un Contrat de Sécurité et de Prévention, et c’est le cas pour Liège, ont la possibilité de bénéficier de l'engagement de ce personnel de prévention.

Leurs tâches et leurs affectations

Entrés en fonction le 26 septembre dernier, ces APS ont été répartis de manière à assurer plusieurs types de tâches pour lesquels ils ont été formés.
Par ailleurs, avant leur entrée en fonction sur le terrain, ces A P Sécurité ont suivi un ensemble de séances d'information reprenant la présentation des services de la Ville et de la réglementation communale, des services de police, du Contrat de Sécurité et de Prévention, du Plan Fédéral des Grandes Villes et du Relais Social. Ils ont aussi suivi une série de formations relatives à la gestion des conflits, à la déontologie des APS et leurs limites, aux différents aspects de la toxicomanie, à l'interculturalité et aux notions de droit leur ont également été dispensées.
De plus, les APS ont suivi une formation et obtenu le « Brevet de Surveillant Habilité » ainsi que le « Brevet Européen de Premiers Secours ».
* C’est ainsi que 10 d’entre eux : les « gardiens sites » veillent
- à l'amélioration de la sécurité et de l'ordre public dans les espaces verts ;
- à la prévention du vandalisme et des incivilités commises dans ces espaces à l'entretien et à la propreté des lieux ;
- à l'information des promeneurs et assurent le lien avec l'Administration. On les trouve notamment sur les Coteaux de la Citadelle et au Parc de la Boverie.
* 10 APS sont affectés sur les plaines de sport afin de :
prévenir le vandalisme et les incivilités commises dans ces espaces ; veiller au petit entretien et à la propreté des lieux ;
veiller à l'information des sportifs et faire le lien avec l'Administration.
* Enfin, 10 APS assurent une surveillance à la sortie des écoles secondaires avec comme objectifs :
- l'amélioration de la sécurité et de l'ordre public aux abords des établissements;
- la prévention du vandalisme et de la criminalité (racket, vol, deal) aux abords des écoles et sur le trajet menant de l'école à l'arrêt de bus ;
- la réduction du sentiment d'insécurité chez les parents d'élèves et les étudiants des établissements liégeois.
Ces A.P.S renforcent 6 commissariats de quartiers pour la sécurisation des abords des établissements situés sur leur territoire et notamment :
- Commissariat d'Avroy :(Athénée Destenay-Waha ; Athénée de Liège 1 ; Institut Don Bosco ; Collège St Benoît-St Servais ; Dames de l'Instruction Chrétienne ; Institut St-Jean Berchmans ; Lycée St-Jacques).
- Commissariat d'Outremeuse :(Athénée Saucy ; ECCSA ; Ecole de Coiffure et de Bioesthétique).
- Commissariat du Longdoz : (Collège St-Louis ; ICTIA ; Ecole Professionnelle de Froidmont).
- Commissariat de Chênée : (Athénée Royal de Chênée ; Collège St-Joseph ; Institut Ste-Thérèse d'Avila).
- Commissariat de l'Hôtel de Ville :(Ecole d'Hôtellerie ; Hazinelle ; Collège St-Barthélémy).
- Commissariat de Ste-Marguerite :(Instituts St-Joseph et Ste-Julienne ; St-Laurent ; St-Sépulchre ; Lycée Technique Provincial Jean Boets; Lycée communal de Beauvoir; Institut communal supérieur Léon Mignon; Académie des Beaux-Arts; Institut communal secondaire d'Horticulture).

Premier témoignage

Nous avons pu discuter avec l’un de ces A.P.S. : « C’est un travail assez valorisant. D’une part parce que nous avons le sentiment que nous servons vraiment à quelque chose à la Ville et d’autre part parce que nous avons la possibilité de rencontrer pas mal de personnes dans les quartiers. Ces personnes se confient plus facilement à nous, parce que nous ne dressons pas de P.V. et que nous sommes là pour les aider… »
Il faut rappeler que ces A.P.S. n’ont aucune prérogative en matière de police. Ils sont là pour aider les gens, s’assurer que le quartier dans lequel ils opèrent ne pose aucun problème pour les usagers qu’ils soient piétons ou automobilistes ; ils signalent les anomalies, soit à la police, soit au services des travaux ou au service de la Propreté Publique, ils effectuent également quelques petits service en matière de propreté, etc.… Ils sont munis d’un carnet de rapport sur lequel ils notent tout ce qui ne va pas en quelque sorte, rapport qui est remis au service compétent en fin de journée.
A ce sujet, l’A.P.S. nous disait : «Nous pouvons aussi directement entrer en rapport avec la police ou avec les services concernés grâce à notre GSM. Et je peux vous dire que la réponse est immédiate et efficace… »

Appel aux candidats

Engagés à temps plein (36h/semaine) et à durée indéterminée, ces agents effectuent des prestations réparties entre 8 et 22 h en semaine ou le week-end et organisées en fonction des saisons et des besoins spécifiques. Ils gagnent environ 1650 € net par mois.
Les conditions d'engagement fixées par la Ville sont de disposer de la carte Activa APS, d'avoir 6 mois de chômage au cours des 9 derniers mois, d'être âgé de 45 ans minimum et de disposer d'un diplôme d'études secondaires inférieures.
Les candidatures en vue de la constitution d'une future réserve de recrutement sont à adresser au service du personnel de la Ville de Liège, Quai de la Batte, 10 à 4000 Liège.





G. Lecocq