• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3097652

En Ville

Mis en ligne le 08/12/2008

La passerelle Saucy ...


... interdite à la circulation à cause de Poséidon…Les dégats sont plus sérieux que prévu et la Ville ne sait pas quand tout sera rétabli

Poséidon, fils de Cronos et de Rhéa et frère de Zeus et d'Hadès, qui règne sur les océans et les mers en furie, porte malheureusement bien son nom. Quand il s’en mêle, les dégâts ne sont pas loin.
Mais en fait, ici, «Poséidon» est le nom d’un bateau citerne de 2500 tonnes, immatriculé à Anvers et transportant du gasoil qu’il avait déchargé à Sclessin.
Redescendant la Meuse à vide, il semble que suite à une panne de moteur, il a dérivé et le capitaine ne sachant plus manœuvrer (il faut que les moteurs tournent pour faire fonctionner le gouvernail sur ce type de bateau) n’a pas pu négocier la courbe de la Meuse entre les ponts Kennedy et des Arches et son embarcation a percuté un des piliers de la passerelle du côté Outremeuse.
Même s’il a subit d’importants dégâts, le «Poséidon» nerisquepas de coulé, aucune voie d’eau n’ayant été constatée.
Par contre, le choc subi par la passerelle, notamment au niveau de son pilier droit a été suffisamment important pour que la Ville prenne immédiatement des mesures de sécurité.
En effet, dès mercredi peu après-midi, le Département des Travaux de la Ville interdisait, pour des raisons préventives de sécurité, le passage des piétons et des cyclistes, non seulement sur la passerelle, mais également au niveau du Ravel passant sous la passerelle.
Dans un communiqué envoyé aux rédactions mercredi en fin de journée à ce sujet : «Le bureau d’expertise (ABCIS) réalisera, dés demain, une expertise des dégâts occasionnés lors de l’accident. Après son rapport, le Département des Travaux mettra en place des mesures afin d’assurer la sécurité des Liégeois et de la navigation fluviale.».

Vendredi en fin de journée, la Ville envoyait un nouveau communiqué précisant :
"Le bureau d’expertise mandaté par la Ville a réalisé une première inspection dès 7h hier matin et s’est de nouveau rendu sur place, l’après-midi, pour une inspection plus rapprochée au moyen d’une barge du Service Public de Wallonie (ex-MET).
Ces deux expertises ont permis de mettre en lumière des problèmes de stabilité.
L’appui (la rotule métallique) qui se situe sur la pile en Meuse (côté rive droite/Outremeuse) est endommagé et n’assure plus totalement son rôle de soutien.
Après évaluations et analyses réalisées par les ingénieurs du Département des Travaux de la Ville et d’experts extérieurs, il apparaît que la Passerelle est actuellement, en absence de toutes circulations, stable mais avec une marge de sécurité dont l’ampleur est à déterminer. En conséquence, il convient de dégager une nouvelle marge de sécurité. Pour se faire, la totalité du pavage de la Passerelle doit être enlevé. Ce chantier sera entamé dès ce samedi, par le personnel communal. Il réalisera ce travail manuellement suivant un mode opératoire bien défini afin de maintenir la stabilité de l’ouvrage. Cette intervention se déroulera également le dimanche et les jours suivants. Des mesures particulières seront prises par les services compétents afin d’assurer, lors du marché de la Batte, l’accès à la zone de chantier sans trop perturber les emplacements des marchants ambulants.
En parallèle de ces travaux, le bureau d’étude du Département des Travaux étudie une méthode de consolidation structurelle de l’appui et des poutrelles endommagés afin de stabiliser l’ouvrage et de permettre, dans la mesure du possible, l’ouverture piétonne.
Tout sera mis en œuvre pour réaliser ces opérations dans le meilleur délai mais pour le moment, celui-ci ne peut pas être plus précis.
L’accès à la Passerelle restera, quant à lui, interdit à toute circulation cyclo-pédestre.
Le Collège communal est bien conscient de la situation et des impacts occasionnés aux différents riverains proches de Passerelle et va mettre tout en œuvre pour les réduire au maximum.
Le Collège communal souligne également la grande disponibilité des agents communaux et des services de Police qui seront présents sur le terrain en cette période festive. Il rappelle aussi que les mesures d’interdiction d’accès à la Passerelle doivent être bien respectées afin de garantir, notamment, la sécurité du personnel ouvrier.
Pendant la durée des travaux, les circulations fluviale et automobile, quai Sur Meuse, ne seront pas perturbées.
Par ailleurs, le Ravel se trouvant en dessous de la Passerelle, reste interdit à toute circulation cyclo-piétonne."



La photo : le pilier qui a été touché par Poséidon





Ga.L