• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3213561

Economie

Mis en ligne le 05/11/2008

La Région d’excellence Technologique (RET) se construit à Liège

A la frontière de l’Allemagne, de la Belgique et des Pays-Bas se dessine actuellement, à l’initiative du Député Vrehen du Limbourg néerlandais, une Région d’Excellence Technologique (R.E.T.). Elle regroupe le land de Nord-Rhénanie Westphalie pour l’Allemagne, le Limbourg et le Nord-Brabant néerlandais, et pour la Belgique, le Limbourg et le Brabant flamand. La province de Liège a été invitée à participer à ces travaux.

Inscrite dans la lignée des nombreux projets de coopération transfrontalière, la R.E.T. présente des caractéristiques économiques remarquables, reconnues par une récente étude indépendante. Cette étude a été menée par le bureau BAK Basel Economics. Elle indique clairement que, prise dans sa globalité, la région dispose de capacités tant en termes de recherche et de potentiel innovant que d’entreprises capables de les mettre en œuvre pour devenir leader dans les secteurs de pointe suivants :
• la chimie et les nouveaux matériaux,
• les sciences et techniques de la santé,
• les systèmes de haute technologie.

Concrètement, la R.E.T. aura pour objectif d’initier, de soutenir et de promouvoir des projets transfrontaliers innovants dans ces secteurs grâce aux forces conjuguées de :
• ses institutions de recherche,
• ses entreprises,
• ses pouvoirs publics.

Forte d’entreprises leaders mondiales dans leur secteur, d’une Université de haut niveau et de centres de recherche de pointe, la province de Liège présente une réelle valeur ajoutée pour la R.E.T. Ses infrastructures exceptionnelles et son expertise en matière de logistique, notamment, constituent autant d’atouts supplémentaires pour la R.E.T. dans son ensemble.

En outre, par sa participation à la R.E.T. la province de Liège pourrait figurer sur la carte mondiale des régions de haute technologie.

Le Député provincial et Président de la SPI+, Julien Mestrez, a été particulièrement heureux d’accueillir à Liège, ce lundi 3 novembre, la deuxième réunion des décideurs qui ont initié cette grande démarche de collaboration.

«I l y voit le signe évident que, si elle le désire, la porte est ouverte pour Liège dans la R.E.T. Il se réjouit de l’opportunité qui est ainsi offerte aux opérateurs liégeois et wallons de prendre connaissance et d’être associés à la réflexion en cours.»

La réunion de ce 3 novembre avait pour objectif d’identifier des projets concrets qui, par leur envergure, seront à la base de la construction de la R.E.T. et contribueront à son rayonnement international.
Les partenaires ont également travaillé sur le lancement d’un véritable business plan doté d’une stratégie de développement pour la R.E.T.