• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3113915

Culture

Mis en ligne le 27/10/2008

ASTRONOMIE : A la découverte du ciel



La Société astronomique de Liège vous invite, le 8 novembre, à une après-midi portes ouvertes à l’observatoire de Cointe. Et c’est gratuit !










Le samedi 8 novembre prochain, de 14 à 18h, la Société Astronomique de Liège (SAL) vous invite à découvrir, à l’occasion d’une après-midi portes ouvertes, l’observatoire de Cointe.
Au programme :

- Visites du grand Télescope et de la Lunette méridienne
- Séances de Planétarium
- Programmes sur ordinateurs
- Exposition d'instruments, livres, revues et photographies
- Pour les plus jeunes : exposés sur le Soleil, les planètes et les étoiles
En cas de beau temps : observation du Soleil dans le parc

Toutes les activités sont gratuites; une boutique permet aux visiteurs d'acquérir des cartes du ciel, des livres, et toute information sur les activités de la SAL.
- Parking voitures : par l’avenue de Cointe 5 (parcours fléché)
- Entrée piétons : par l’avenue des Platanes 17

La Société Astronomique de Liège - SAL

La SAL, fondée en 1938, est ouverte à tous et compte environ huit cents membres. Grâce à la Région Wallonne, elle est hébergée à l’Observatoire de Cointe, avenue de Cointe 5, à 4000 Liège, où elle a son siège social et ses activités : visites du Planétarium, du grand Télescope de la Lunette méridienne, journées Portes ouvertes, réunions des amateurs.
Les conférences mensuelles et des exposés d’introduction à l’astronomie se tiennent dans l’auditoire de l’ULg, à l’institut d’Anatomie, rue de Pitteurs 20, à 4020 Liège (Outremeuse).
Centre d’accueil de la SAL
L’entrée vers les locaux se fait par l’avenue des Platanes au numéro 17. La première salle, propose au visiteur un dôme stellaire, avec les dessins des constellations, ce qui permet de montrer les étoiles visibles dans le ciel tel jour à telle heure.

Une sphère armillaire est constituée d’armilles (anneaux) représentant l’équateur céleste et les cercles des tropiques, ainsi que la trajectoire du Soleil observée depuis notre Terre. Petits et grands comprennent mieux le phénomène des saisons, et la durée variable du jour et de la nuit. Un cosmographe mobile permet d’appréhender le phénomène des éclipses du Soleil ou de la Lune.
La visite peut être complétée grâce à divers montages didactiques et à des démonstrations sur ordinateurs.
Une rencontre autour des ordinateurs, de la bibliothèque et de l’atelier des instruments est organisée chaque premier vendredi du mois à 20 h dans ce centre d’accueil. Une vingtaine de membres s’y retrouvent régulièrement, et toute personne intéressée peut rejoindre cette réunion conviviale.
Le Planétarium de Cointe
L’université de Liège a installé à Cointe un Planétarium de type Goto5, montrant sur la voûte sphérique le ciel étoilé, avec les planètes visibles à l’oeil nu. Le mouvement des astres au cours de l’année ou des siècles est simulé devant les spectateurs. La salle d’un diamètre de 5 mètres peut accueillir une vingtaine de spectateurs. L’animation y est assurée : pour les classes du primaire, par des animateurs de la Maison de la Science ; pour les classes du secondaire, par des scientifiques de l’Institut d’Astrophysique et de Géophysique de l’ULg ; pour le public, par des membres de la SAL.
Ces séances ont lieu sur réservation : pour le primaire et le secondaire - tél : à la Maison de la Science 04 366 50 04
Pour les séances publiques, le deuxième samedi du mois à 16 h : tél. les lundis et vendredis de 18 à 20 h au 04 278 61 29.
Le grand Télescope
Son nom : « Désiré » car il fut attendu longtemps, et a été installé grâce aux dommages de guerre en 1952.
Le diamètre de son miroir sphérique : 62 cm. Il est monté en « chambre de Schmidt », comme une grande chambre photographique, et ses usages multiples en faisaient un instrument didactique unique au monde.
Il n'est plus utilisé que rarement aujourd'hui, mais la lunette montée en parallèle, baptisée « Célestine », et d'une focale de 190 cm, est idéale pour l'observation ou la photographie de la Lune et des planètes.
L'ensemble, abrité dans une coupole s'ouvrant et pivotant sans peine, constitue un joyau de notre Patrimoine. On le visite régulièrement, au prix de l'ascension de quelque 90 marches.
La Lunette méridienne
Il s’agit d’une lunette astronomique, tournant autour d’un seul axe, et balayant ainsi le plan du méridien.

Des cercles gradués permettent de déterminer avec une grande précision la position d’une étoile au moment de son passage au méridien du lieu. Il est alors possible, de créer et d’affiner les catalogues d’étoiles, de déterminer l’heure locale et la latitude de l’observatoire, ou encore de suivre les variations de la durée du jour terrestre.
Au 20e siècle, les grands observatoires étaient équipés de cette lunette méridienne. Démontée pendant la guerre pour échapper aux rafles, remontée en 2002 avant le départ de l’Université de Liège, et acquise alors, comme le grand Télescope, par la Région Wallonne, cet instrument de toute beauté est admiré sans réserve par les amateurs du Patrimoine.
L'observatoire de Nandrin
La S A L possède un observatoire situé à Nandrin, accessible aux membres. Il est équipé de deux télescopes, dont les miroirs principaux ont un diamètre respectivement de 255 et 400 mm.

Les deux instruments sont équipés pour la photographie astronomique. Des séances d'observation sont organisées plusieurs fois par mois, à des dates annoncées via le bulletin mensuel.
Elles permettent à chacun d’admirer les différents objets célestes au cours de l’année, ou encore d’apprendre à les repérer ou les photographier.

Autres renseignements sut le site : www.societeastronomiquedeliege.be
- Téléphone avec répondeur : 04 253 35 90
- Courriel : sal@societeastronomiquedeliege.be
- Courrier postal : à l’adresse du siège social.





Ga .L.