• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3184874

Santé

Mis en ligne le 18/09/2008

Jeudi 25 septembre : 1ère Journée contre le bruit



La Fédération Inter-Environnement Wallonie veut sensibiliser aux impacts du bruit sur la santé. Il en a fallu du temps pour s’en rendre compte…Vite, avant qu'on ne devienne tous gaga


Les enquêtes d’opinion s’accordent sur ce point : le public perçoit le bruit comme la principale nuisance environnementale. Toutefois, par-delà la gêne ressentie, l’impact que cette agression sonore peut avoir sur la santé est mal connu voire totalement ignoré.
La Fédération Inter-Environnement Wallonie a donc décidé de faire du 25 septembre une « Journée contre le Bruit ». Sous le slogan « Mollo, le bruit ! », elle souhaite attirer l’attention sur les enjeux d’une problématique omniprésente.
Au menu de cette première édition : une journée d’étude, un concours de création artistique et « Le Grand Silence », une action symbolique pour prendre conscience du bruit dans lequel nous baignons.

Vécu par l’organisme comme une agression, le bruit est facteur de stress et a des conséquences directes sur la santé tant physiologique que psychologique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) lui impute ainsi un certain nombre de maux : douleurs auditives, bien évidemment, mais aussi troubles du sommeil, problèmes cardiovasculaires, augmentation du taux d’hormones du stress avec effet sur le métabolisme et le système immunitaire, etc. Il y a donc là un véritable enjeu de santé publique trop peu pris en compte.

C’est pour remédier à cette lacune que la Fédération Inter-Environnement Wallonie a décidé de mettre sur pied une « Journée contre le Bruit » dont la première édition aura lieu ce jeudi 25 septembre et s’articulera autour de trois axes.

- Une journée d’étude organisée à Liège fera le point sur les nuisances sonores liées à la mobilité (infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires), leur impact sur la santé et les pistes pour les réduire.

- Un concours de création plastique, visuelle ou sonore ouvert à tous (trois catégories d’âge – date de clôture : le 5 novembre) permettra au public d’illustrer sa perception du bruit.

- Le « Grand Silence », une action symbolique au cours de laquelle chacun(e) est invité(e) à cesser toute source de bruit pour soit (re)découvrir et apprécier la quiétude d’un instant de silence, soit prendre pleinement conscience de l’omniprésence du bruit qui nous entoure.

Il était temps que l’on se rende compte qu’une des plus grandes pollutions de notre époque est la pollution sonore. Mais pour s’y attaquer, il faut un certain courage, car les lobbys pour qui le bruit est une mine d’or (publicité radio ou TV, les « deux roues» (moto ou cyclomoteur) trafiqués, les sonos des festivals de toutes sortes, les sonos dans les lieux publics en général etc…) sont superpuissants, trop puissants et leurs décibels sont souvent y supérieures à ce que l'on trouve aux abords des usines ou des aéroports. C'est pas peu dire.
D'autant qu'il s'agit dans les cas qui nous préoccupent, de bruits totalement inutiles et dont la diminution, voire l'éradication ne saurait avoir aucun impact sur l'activité économique.

Toutes les informations sur cette Journée sont disponibles sur le site : www.mollolebruit.be





Ga. L.