• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3148330

Musique

Mis en ligne le 18/09/2008

Quasi gratuits à l’Opéra, neuf dimanches en concerts

Fort du succès rencontré la saison dernière pour leur première édition, «Dimanche en concert» élargit son programme et offre plus de dates.
De fin septembre à mai, l’Opéra Royal de Wallonie ouvre ses portes neuf dimanches et vous emmène pour un voyage musical et familial à travers les siècles.
En formation réduite ou complète les musiciens de l’Orchestre, les Choeurs et aussi la Maîtrise de l’ORW se produiront sur la scène du Théâtre Royal.
Le premier rendez-vous de la saison est fixé à ce dimanche 28 Septembre à 15 heures au Théâtre Royal. A cette occasion, nous retrouverons à la tête de l’Orchestre de l’ORW, son nouveau directeur musical Paolo Arrivabeni qui a donné toute la mesure de son talent pendant la semaine où il vient de diriger le Macbeth de Verdi
C’est dans un programme très différent que nous aurons le plaisir de découvrir une des multiples «facettes musicales» de ce grand chef. En effet, il dirigera l’Ouverture de « Roméo et Juliette » de Tchaïkovsky et une Suite de Mendelssohn : « Songe d’une Nuit d’Eté ».
Point commun avec Macbeth ? Shakespeare reste présent …en toile de fond.

Gratuits sauf la réservation (1 € la place)

«Dimanche en concert» ne coûte qu’ 1 €. Les places sont à retirer à la billetterie de l’ORW (du lundi au samedi : de 10h30 à 18h) au plus tôt 15 jours avant la date de concert Dépêchez-vous ...
Voici la liste des huit rendez-vous suivants : 9/11: dames des Choeurs de l’ORW avec le Chef des Choeurs Marcel Seminara ; 14/12 : Maîtrise de l’ORW dont le responsable est Jean-Claude Van Rode ; 11/1 : Choeurs de l’ORW dirigés par Marcel Seminara ; 8/2: Orchestre de l’ORW dirigé par Rodolfo Bonucci ;
22/2: Quatuor de violons avec André Grudzien et des solistes de l’Orchestre ; 8/3: au violoncelle Jorin Jorden & à la contrebasse Jim Scott ;19/4 : Quatuor de trombones avec Philippe Massart ; 10/5 : l’Orchestre de l’ORW à nouveau sous la baguette de Rodolfo Bonucci

Uno maestro... fier de son théâtre et de la ville

D'aucuns craignaient que le nouveau directeur musical de l'Opéra s'en tiendrait strictement à son contrat: diriger trois oeuvres par saison, recruter les musiciens manquants et veiller à la qualité de l'ensemble orchestral, tout en consacrant au départ de l'Italie l'essentiel de son temps à sa prestigieuse carrière de chef invité par les plus grandes scènes lyriques. A l'occasion de sa prise de fonctions à Liège, Paolo Arrivabeni a donné dans "La Libre Belgique" à Nicolas Blanmont une interview qui nous a complètement rassurés. A 44 ans, ce Maestro qui vient de se marier cherche une maison pour s'installer à Liège où, dit-il, "j'ai trouvé une équipe extraordinairement efficace mais aussi une ville très accueillante". Il insiste désormais, écrit Nicolas Blanmont, pour que sa fonction de directeur musical de l'ORW figure en première ligne de ses biographies. Paolo Arrivabeni considère que "l'Italie a des théâtres de toute beauté mais", ajoute-t-il "l'organisation y est souvent catastrophique". "Ma culture est latine mais ma tête est très...allemande. Organisation, ponctualité, méthode de travail. J'ai beaucoup travaillé en Allemagne et en Autriche cela laisse des traces" poursuit ce Maestro originaire du Nord de l'Italie (Suzzara près de Mantoue). Et il conclut "Je suis fier de porter le nom de mon théâtre et de la ville à Berlin, Vienne ou New-York" là où il dirigera quand il ne sera pas chez lui: en Cité ardente.





Jean-Marie ROBERTI