• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3213782

Reportage

Mis en ligne le 17/08/2008

Un 15 août d’anthologie


Soleil, foule, bonne humeur, des groupes extraordinaires dans le cortège, Outre-Meuse a une fois de plus, ravi des milliers de personnes…qui reviendrons l’an prochain
Avec l’ l’Ètèr’mint da Matî l’Ohè (un peu groggy par les deux jours précédents nous n’y étions pas cette année) et le grand feu d’artifice offert par les forains de la Foire de l’Est, c’est vendredi soir que se sont véritablement terminées les festivités organisées par la République Libre d’Outre-Meuse (RLOM) pour son traditionnel et internationalement connu « 15 août ».
Et pour sa 81ème année, on peut dire que la RLOM a une fois de plus réussi son pari de maintenir en parfaite harmonie, fête religieuse et profane, folklore et traditions séculaires, ambiance et convivialité sur son île à laquelle il ne manque plus qu’une reconnaissance de l’Unesco comme « Patrimoine culturel et immatériel de l’Humanité ».
Comme me l’expliquait un des membres de la RLOM « Je peux me tromper, mais cela fait longtemps que je n’avais vu autant de monde, aussi bien le 14 que le 15 août », une évaluation acceptée par bon nombre de personnes habituées à l’événement.
Ceci dit, tout a concouru pour que le 15 août 2008 soit une réussite : météo extraordinaire, des groupes musicaux et folkloriques de qualité, des concerts du jeudi et du vendredi de très haute tenue, un public réceptif, bon enfant et toujours très convivial (il n’y a qu’en Outremeuse qu’on voit ça), une organisation tiptop (bravo pour tous les bénévoles), un service d’ordre discret mais efficace, un service de secours à la hauteur etc… Bref il y a tout lieu de s’en féliciter même si quelques petits incidents (mais c’est inévitable dans une foule estimée les deux jours à plus de 200.000 personnes quelques unes ne savent pas toujours comme il se doit, contrôler leur euphorie) heureusement sans trop de gravité, ont émaillé la fête.
Mais quel fête nom d’un Tchantchès ! Pour sûr qu’ils seront nombreux, ceux qui pour la première fois découvraient «Le 15 août en Outremeuse » reviendront l'an prochain.
Pour ceux qui y étaient et qui souhaitent garder un souvenir du 15 août 2008 et pour ceux qui n’ont pu y aller, mais aussi pour ceux qui ne sont jamais venu au 15 août en Outremeuse (ce n’est pas bien ça !!!), nous vous proposons quelques photos (les légendes sont situées au-dessus) prises le 14 et le 15 août qui résument bien l’ambiance générale et fait découvrir quelques nouveautés. Alors, à l’année prochaine !

Texte et photos : Gaston LECOCQ

Jeudi 14 août

- Non, il ne s’agit pas de la prise d’Iwo-Jima. Le « Royal bouquet » symbole de la fête, vient d’être sorti du Musée Tchantchès et va être promené en aubade dans le quartier. L’ambiance commence à monter.





- Pierre Pairoux, le président de la RLOM et son secrétaire général Christian Debure, accueillent les membres de la Confrérie des Coyeûs di Mangnêye qui fêtent leur 25 ans. Pour l’occasion, ces défenseurs de la culture de fruits en Pays de Herve (les pommes en particulier) et qui fabriquent un excellent et rafraîchissant vin de pomme, ont offert leur costume à Tchantchès.





- Place Delcour, à 18 h précises, c’est le Tir aux Campes qui ouvre officiellement les festivités. Les Carillonneurs Herviens qui officient chaque années pour cette délicate aventure, explique au vice-président des Coyeûs di Mangnêye à qui revient l’insigne honneur de la mise à feu, comment il doit s’y prendre. Et puis c’est parti, pour un joyeux concert de boucan d’odeur de poudre et de fumée.







- Au coin de Puits-En Sock et de la rue Jean d’Outremeuse, les porteurs du Royal Bouquet font un arrêt mérité devant le café « Le Bouquet », comme il se doit. Déjà la foule est nombreuse et l’ambiance géniale.



- Place Delcour qui sera remplie (on ne sait y mettre que 5000 personnes), le public attend impatiemment le concert gratuit organisé par BEL-RTL qui cette année présentait Sheila.



- Sheila, figure emblématique des années Yé Yé et disco qui fêtait d’ailleurs son anniversaire le 16 août a démarré son concert, (qui n’était pas en play-back, je vous le certifie) avec son tube des années 60 «Vous les copains, je ne vous oublierai jamais ». Elle continuera avec un medley de ses différents succès de la même période, mais y perdra un peu sa voix pour sa période disco tout en gardant une présence impeccable en scène. Quant on a vendu quelques 20 millions de disques et chanté quelques 400 chansons et qu’on ne rajeunit pas, il y a des excuses. Mais dans tous les cas, le public qui a repris en cœur avec elle « Comme les rois mages » (de circonstance avec la proximité du Théâtre de marionnettes du Musée Tchantchès) n’y a pas boudé son plaisir. Bravo madame !









- La soirée est déjà bien entamée. Cela devient dur de suivre le rythme, les pèkèts des amis commencent à descendre dans les mollets, mais dans le fond, comme je suis piéton, cela n’est pas trop grave ; Mais si je veux être en forme pour le lendemain, il faut bien s’arrêter. Il est aux alentours de 22 h, et au pied de la Passerelle Saucy, un bouchon montre que la fête qui commence à peine sera chaude durant la nuit. Ce fut le cas, jusqu’aux alentours de 6 heures du matin dans certains cas.




Vendredi 15 août

- Un couple folklorique se dépêche pour rejoindre le point de départ du cortège. Un gentil salut ne fait de mal à personne, c’est tellement sympa.



- Quand on arrive Pont Saint-Nicolas, jeudi peu avant le départ du cortège, vous êtes accueilli par deux nouveaux géants entourant la tribune d’honneur encore vide à ce moment là. Celui de Notger, réalisé par les services provinciaux à l’occasion du 1000ème anniversaire de la mort de Notger et celui de « Xhovémont », la mascotte du RFCL-Rugby (4,80 m et 100 kg) dont le club cette année fête ses (50 ans).



- Petites mais combien sérieuses interventions protocolaire avant le grand cortège folklorique : quelques mots de présentation du nouveau géant « Notger » par André Gilles, député provincial-président et en charge des grands événements et ensuite remise d’un nouveau costume à Tchantchès, celui du RFCL-Rugby à l’occasion des 50 ans du club qui officie au stade de Naimette-Xhovémont.





- C’est ensuite l’heure du grand cortège dans lequel nous avons particulièrement apprécié (les photos se suivent ci-dessous) : les 8 géants portés par les bénévoles porteurs du Royal Bouquet de la RLOM ; le 2ème Régiment de Zouaves de Walcourt ; la géante Belle-Hélène et le géant Fiacre le jardiner avec les Ménétriers de Flandre (St Sylvestre Cappel - Flandre française) ; la sympathique mêlée du RFCL-Rugby ; La Macralles du Val de Salm (Vielsalm) ; Les Chinels (grands et petits) de Fosse-La-Ville ; Le Prince Carnaval de Plombière avec son char et sa garde.

















- Et quand on vous dit que c’était noir de monde ….



- Le cortège revient vers la tribune d’honneur avec à sa tête, de gauche à droite, le président de la RLOM Pierre Pairoux, le ministre Jean-Claude Marcourt, l’échevin de la Famille Benoît Drèze et le bourgmestre Willy Demeyer. Marie Dominique Simonet que l’on avait vu en début de cortège a semble-t-il disparu en cours de route.



- Comme chaque année, pour terminer, chaque groupe, présenté au micro par Christian Desloovere, Maïeur de la RLOM (c’était une première parfaitement réussie aussi) passe devant la tribune d’honneur avec un arrêt musical ou petit pas de danse.

- La Musique du Corps des Cadets de la Marine de Liège qui ouvre le cortège chaque année depuis des années est toujours aussi parfaite et pour les victoires des deux clubs de football (Standard et RFC Liégeois) a entamé leurs hymnes respectifs avec entrain.



Les Zouaves de Walcourt ont tiré une salve d’honneur commandée par le ministre Jean-Claude Marcourt.





- Mise à l’honneur aussi des enfants du quartier, à savoir le groupe « Li Bricoleu » d’Outremeuse présentant son char «Un jardin dans la ville ».



- Le spectaculaire (tout comme ses réalisations en matière de forts) géant Vauban d’Ath.



- Et pour terminer : la prestation extraordinaire du groupe musical « La Royale Union des Fanfares de Sainte-Cécile et ses majorette de Moulbaix-Ligne », qui ont offert le troisième costume de la journée à Tchantchès.
Derrière la véritable vedette de la fête, on reconnaîtra, dans la tribune d’honneur : Paul Bolland, gouverneur honoraire de la Province de Liège, le Premier échevin Michel Firket, le bourgmestre Willy Demeyer et le ministre Jean-Claude Marcourt. A l’avant plan à gauche, Christian Desloovere, le Maïeur de la RLOM qui, au micro, fait les présentations d’usage et protocolaires.





Vous retrouverez d’autres photos souvenir du « 15 août 2008 » sur le site de la République Libre d’Outremeuse www.tchantches.be





Texte et photos : Gaston LECOCQ