• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3099181

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 22/10/2005

Tchantchès fera grève aussi le 28 octobre

Tchantchès : Nanèsse, vendredi prochain, je fais la grève
Nanèsse : Pourquoi donc toi ?
- Bin enfin, pour être solidaire avec mes camarades travailleurs…
- Solidaire de quoi ?
- Enfin Nanèsse, tu sais bien ce que Guy Verhofstadt a décidé avec tout son gouvernement, même que les socialiss n’ont pas beaucoup réagi…
- Ah oui, qu’on va faire travailler les gens plus longtemps, que les vieux ne pourront plus prendre leur pré pension avant 60 ans et que ceux qui seront mis à la porte même s’ils ont 50 ans deviendront des chômeurs et qu’ils devront accepter n’importe quel travail…
- Bin awè ? Et ça ne te fait pas bondir tout ça ?
- Mais enfin Tchantchès, tu sais bien qu’ils appellent ça, le pacte de solidarité entre les générations…
- Ah oui, tu crois ?
- C’est ce qu’ils disent en tout cas ?
- Moi, je vais te dire Nanèsse. Tout d’abord, ce n’est pas comme ça qu’on pourra mettre les jeunes au travail et puis, tous ceux qui continueront à travailler quand ils seront bien au bout du rouleau, lorsqu’ils auront bien cotisé pour leur pension, et bien, ils casseront leur pipe. Et comme ça, l’Etat ne versera pas de pension. Tu imagines ce qu’ils vont gagner ? Sans oublier toutes celles et ceux qui tomberont en dépression. Moi, je te le dis Nanèsse, c’est un drôle de retour en arrière qu’on nous prépare…
- Je suis d’accord avec toi Tchantchès, mais crois-tu que la grève va arranger quelque chose ? Tu te rappelles la grève de 60-61, quand on était encore tout jeune. Tu te rappelles nos parents quand ils ont arrêté de travailler contre la loi « Unique d’Eyskens »pendant près de deux mois et que même c’était en plein hiver et qu’on n’avait plus grand-chose à manger ni pour se chauffer ?
- Ah que oui que je m’en rappelle. Même qu’on a tiré à Liège sur des grévistes et qu’il y a eu un mort, que l’armée gardait les ponts et les endroits stratégiques… et qu’on a démoli la gare des Guillemins et les vitres du journal « La Meuse », parce qu’ils étaient avec les « jaunes »…
- Oui, pour ça, ils n’ont pas beaucoup changé de couleur depuis…Parce que je vais te dire, avec la presse qu’on a aujourd’hui, on verra des articles et aussi à la TV, notamment la commerciale, qui sont les gardiens du pouvoir, qui vont faire en sorte qu’on va monter les gens les uns contre les autres…et, comme en 61, la grève n’aura servi à rien si non à diviser les gens encore un peu plus…
- C’est vrai ce que tu dis là ? Mais tu as autre chose à proposer que la grève ?
- Et comment…et même que c’est tout à fait légal
- Alors explique moi.
- Je veux bien te le dire tout bas, parce que si jamais on m’entendait, je crois bien que demain tu serais veuf mon bon Tchantchès…
- Tu exagères encore…
- Viens près de moi, je te le dis à l’oreille, mais ne le répète surtout pas …bz.bz.bz.bz.bz.bz.
- Tu crois que ça pourrait marcher ?
- Evidemment, même si seulement un dixième des travailleurs acceptaient de suivre le mouvement, je suis sûr qu’en une semaine, tout serais réglé.
- Mais c’est vraiment révolutionnaire comme idée. Mais je comprends aussi que si on en parlait, nous serions de drôles d’oiseaux pour le chat…
- Ça, je ne te le fait pas dire binamé… Mais ce qui est bien avec mon idée, c’est que tout le monde continuerait à travailler, qu’on n’empêcherait personne de faire ce qu’il veut et que même on pourrait appliquer le mot d’ordre au niveau européen, alors là, comme révolution…
- Ah oui, je vois ça d’ici, tous les patrons feraient dans leur froc et les gouvernements néo-libéraux aussi, bref, tout qui aurait basé sa politique sur le profit, le rendement à tout prix pourrait revoir sa copie. Mais Nanèsse, tu es géniale.
- Mais en attendant, je crois qu’il faut juste en rêver, parce que nos camarades syndicaliss n’ont jamais pensé à ça. Et ce sont eux qui devraient lancer le mouvement. En attendant, Tchantchès, motus et bouche cousue…
- Mais à propos, est-ce qu’il n’y a pas des gens des syndicats européens à Liège ce week-end ci ?
- Oui, et même que mon idée pourrait aussi servir pour bloquer directement l’AGCS, d’ailleurs, s’ils me demandaient mon idée, je leur exposerais bien volontiers, mais discrètement…
- Fait attention sais-tu Nanèsse, parce que même chez eux…En attendant, tout ça m’a donné soif
- Oui, mais pas plus de deux pèkèts, parce qu’au troisième, tu ne dais plus ce que tu dis.


A l'saminne turtos