• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3112407

Musique

Mis en ligne le 20/05/2008

Les 20 ans des Amis de l‘ Orchestre Philharmonique de Liège avec un récital d’orgue d’Éric Mairlot, le jeudi 29 mai

Le jeudi 29 mai à 20 heures, les Amis de l’Orchestre Philharmonique de Liège proposent un récital d’orgue en la Salle Philharmonique, sur le grand orgue symphonique Pierre Schyven.
Les Amis de l’Orchestre fêtent leurs 20 ans en 2008. Vingt ans au service de la Musique tout en apportant une aide permanente à l’Orchestre : achat d’instruments (pianos, célesta, contrebasses, clarinette, timbales), participation à la rénovation de l’orgue, achat de partitions, commande d’œuvres à des jeunes compositeurs. Depuis 1988, ce sont plus de 200.000 € que cette ASBL, ayant pour but premier d’accorder son soutien à l’Orchestre, a ainsi apportés

L’organiste Eric Mairlot

Né à Liège en 1968, Éric Mairlot étudie aux Conservatoires royaux de Bruxelles et Liège dans les classes d’Hubert Schoonbroodt et d’Anne Froidebise. Il reçoit ensuite les conseils de Jean Boyer, Jan Willem Jansen, Louis Robilliard et Maurice Clerc, et complète sa formation à Paris avec Pierre Cogen, ancien titulaire, avec Jean Langlais, du grand orgue de la basilique Sainte-Clotilde.
Éric Mairlot a joué à New York, San Francisco, Montréal, Paris (Notre-Dame, La Madeleine, Saint-Étienne-du-Mont, Notre-Dame d’Auteuil, Saint-Augustin) et dans de nombreux festivals. Il s’est produit à plusieurs reprises en France, notamment à Bordeaux, Guîtres, Périgueux, Saint-Sever, ainsi qu’à la cathédrale du Havre.
Licencié en musicologie, il a collaboré à la publication de l’inventaire des Orgues de Wallonie. Depuis 2000, il est rédacteur des notes de programmes de l’OPL. En 2005, il a pris part à l’inauguration du grand orgue Schyven restauré de la Salle Philharmonique de Liège (1888). Il a également participé à l’enregistrement d’un coffret de trois disques présentant les orgues les plus intéressants de la province de Liège.

Le programme

Le jeudi 29 Mai il présentera lui-même les six œuvres qu’il a inscrites à son programme.
En lisant dans celui-ci :J.S. Bach, Mon âme cherche une fin paisible et (ligne suivante)
J. Langlais, Mon âme cherche une fin paisible, j’ai demandé au Président des Amis, Guy Delville, si Bach et Langlais avaient à ce point les mêmes préoccupations quant à leurs fins dernières qu'ils ont intitulé deux oeuvres de manière identique ?
Guy Delville a transféré la question à Eric Mairlot qui me répond aimablement :
« Un mot d’explication en réponse à votre question.
»En construisant le programme, j’ai souhaité établir des liens entre les compositeurs et les œuvres.
»Les Amis m’ont réclamé des œuvres de Bach. Après le Prélude et fugue en la mineur, je trouvais intéressant de montrer comment Bach et Langlais traitaient une même mélodie de choral.
»Chez Langlais, la pièce s’intitule Mon âme cherche une fin paisible (extrait des Neuf Pièces, 1943).
»Chez Bach, il s’agit du choral orné Herzlich tut mich verlangen dont la mélodie est identique au choral qui revient à plusieurs reprises dans la Passion selon saint Matthieu : O Haupt voll Blut und Wunden.
»Pour bien montrer qu’il s’agissait du même thème, j’ai conservé la traduction française pour désigner le choral de Bach. Je compte évidemment expliquer tout cela au concert.
»Et pour le reste du programme…
»Jean Langlais fut l’un des successeurs de César Franck à la tribune de Sainte-Clotilde à Paris. De Franck, je jouerai le Premier Choral composé l’année de la mort de Franck mais aussi de l’inauguration de l’orgue de la Salle Philharmonique de Liège (1890). On fête cette année le centenaire d’Olivier Messiaen (1908-1992) ; jouer L’Ascension au mois de mai n’est pas innocent. Enfin, Boëllmann me permet de conclure avec une Suite gothique surtout connue pour ses deux derniers mouvements : la Prière à Notre-Dame, très « saint-sulpicienne », et la Toccata, l’un des « tube » du répertoire pour orgue. »
Et l’organiste Éric Mairlot conclut :« J’espère que ces explications vous conviendront. ».
Fort bien à vrai dire puisqu’elles vous ont exposé un programme intéressant pour lequel le prix des entrées en la salle philharmonique du Boulevard Piercot sera uniformément de dix euros.

Jean-Marie ROBERTI

Places à réserver à l’OPL, Boulevard Piercot 25-27 à Liège, du lundi au vendredi de 13h à 18h - 04/220.00.00 – location@opl.be