• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3124091

Politique

Mis en ligne le 20/10/2005

Aux « Mercredis de Janine » Jean Maurice Dehousse préfère la femme de César…

« Les mercredis de Janine » en hommage à Jeannine Portal conseillère communale socialiste, deviennent de plus en plus piquants sous l’égide de Michel Faway.
Tous les troisièmes mercredi du mois rue Naniot dans le local des retraités. Dès midi jusqu’à tarissement de l’orateur et des questions…
Après Francis Gomez Métallo assénant ses vérités, Jean Maurice Dehousse se qualifiant lui-même avec humour de « retraité actif » nous a asséné quelques phrases assassines dont il a le secret concernant l’évolution pyramidale de son parti socialiste.
L’argumentaire de l’ancien ministre Président et toujours conseiller communal est le suivant : « l’accumulation de fonctions par Elio Di Rupo torpille la démocratie interne d’un parti et finalement l’affaiblit. Il devra se justifier sur quatre fronts : en tant que président de parti, en tant que socialiste européen, en tant que ministre président. En continuant à s’occuper de sa bonne cité du Doudou.
A toujours vouloir tout prendre en mains, cela signifie que l’on ne fait confiance à personne, que l’on n’a pas fait monter les cadres aptes à assumer des responsabilités… »
Second reproche ayant trait aux affaires des logements sociaux. Jean Maurice Dehousse est formel : « le PS a réalisé des audits dans 72 sociétés de logements, pourquoi se tait-il et laisse-t-il l’air de la rumeur devenir un opéra de la délation ? Il y a 75 commissaires du gouvernement, que font-ils ? L’affaire de la Carolorégienne était connue du boulevard de l’Empereur et donc par Elio depuis au moins 2003. En clair, affaiblir le PS de Charleroi et plus particulièrement Jean Claude Van Cauwenberghe a fait partie de la stratégie du président du parti socialiste. »

Les mots qui tuent…

« Dans une Wallonie qui atteint 20% de chômage, il est inutile d’occuper deux emplois. Une fonction à temps plein, est une fonction à temps plein. C’est vrai pour le roi, pour moi et le président de mon parti. »
« Elio abandonne ses mandats à Ethias, c’est très bien mais se fait remplacer sans consultation de son Collège et du conseil communal par son chef de cabinet, or statutairement il faut une délibération du conseil communal. C’est donc bel et bien de l’abus de pouvoir »
« Je n’entends pas me retrouver dans un parti bonapartisé »
« La politique c’est rendre possible ce qui est nécessaire. »
« Gouverner c’est choisir »
« Les pouvoirs forts vivent de la soumission des faibles »

Elio ne sera pas le seul à en prendre pour son grade mais également la politique sociale du PS vis-à-vis des mises à la retraite et de la pression mise sur les chômeurs. JMD rappellera avec ironie une mesure socialiste allemande destinée à diminuer les statistiques du chômage en RFA, en obligeant les chômeurs allemands à accepter un travail à un euro de l’heure…

Quelle sera la prochaine ou le prochain invité ? Michel Faway établit son casting en fonction des libertés de pensée de chacun et chacune…





Jean-Pierre Keimeul