• Visiteur(s) en ligne : 8
  • |
  • Visiteurs total : 3172125

Cinéma

Mis en ligne le 09/04/2008

2ème Festival International du Film Policier de Liège

Lorsque ce matin j’ai lu dans une certaine presse liégeoise les critiques honteuses, d’un niveau digne du bac à sable, d’un certain ministre des Finances vis-à-vis du bourgmestre de Liège, je n’avais pas du tout envie de vous parler du 2ème Festival International du Film Policier de Liège qui se tiendra en Cité ardente du 17 au 20 avril.
En effet, on ne profite pas d’un tel événement pour dire pis que pendre (avec toute sa hargne et son dédain habituel) de celui qui est le bourgmestre, le maire de la ville qui accueillera une manifestation aussi prestigieuse et qui rappelons-le a pris le relais de Cognac il y a deux ans. Rappelons quand même que si ce ministre des Finances qui se dit «Liégeois» et qui est président d’honneur (quel honneur ?) de l’événement l’a initié l’an dernier, c’était en pleine campagne électorale. Bien joué monsieur le ministre… Rappelons que ce prestigieux Festival du Film Policier a quitté Cognac (France) où il officiait depuis 25 ans pour de sombres raisons partisanes internes (politiques peut-être ?).Ce qui est énervant dans toute cette affaire, c’est que le ministre des Finances assure qu’il a réussi à mettre sur pied ce festival sans aucuns subsides. Ce serait bien si c’était vrai.
Car en fait, le Festival International du Film de Liège, qui n’est finalement pas autre chose qu’une grande manifestation commerciale (même si on aime le cinéma, il faut reconnaître ce qui est) est organisé par IdéeFixe (asbl ?) qui bénéficie du soutien d’une kyrielle de sociétés dont vous trouverez la liste en visitant le site Internet du festival.
Parmi ces partenaires, signalons quand même la présence de la Ville de Liège et de la Province de Liège, alors que dans la presse mosane, le ministre prétend qu’il a fait cela tout seul (comme un grand) il ne dit pas vraiment la vérité. Mais on commence à s’y habituer.

Ces précisions étant faites, signalons que le Festival, fort de sa première édition réussie, souhaite marquer de son empreinte la ville de Liège et se fixe de nouvelles cibles ambitieuses : une compétition officielle internationale, quelques belles avant-premières, une mise en lumière sur le cinéma marocain, un hommage à Michel Legrand, grand compositeur dans l’industrie du cinéma, et de nombreux films du genre policier encore à découvrir.
Dans le cadre de la compétition officielle, un jury international d’exception composé de personnalités issues du milieu du cinéma décernera les prix et remettra aux gagnants les précieux Insignes de cristal du Val Saint- Lambert.
Au total, plus d’une centaine de projections attendent tous les amateurs de cinéma et de polars, au cinéma Palace de Liège, mais également ceux qui désirent tout simplement passer un agréable moment au sein du Festival.
Un Festival qui sera accompagnés de débats, de la présence des équipes de films, d’événements festifs, d’animations dans la ville, de séances scolaires, de concerts, de rencontres, …
Mais pour tout savoir en détails, quoi de plus simple que d’aller visiter le site Internet du Festival International du Film Policier de Liège sur : www.festivaliege.be

Et si vous assistez à la projection de tous ces films, ne venez plus nous parler du «sentiment d’insécurité» dans la ville. Ce n’était que du cinéma, même si ça donne des idées...pas toujours très morales.





Gaston LECOCQ