• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3184313

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 06/04/2008

Pas toucher à l'index !


Tchantchès : Ils commencent vraiment à me gonfler ces néo ultra libéraux réformateurs de mes …
Nanèsse : Qu’esse qui y a encore donc ?
- Bin enfin, tu ne suis plus l’actualité maintenant ?
- Mais c’est toujours la même chose.
- Oui, c’est bien vrèye ça, mais c’est aussi toujours la même chose et même encore plus dans le discours et les idées défendues par les ultra néo libéraux réformateurs et conservateur des idées du 19ème siècle.
- Oui, c’est pas nouveau.
- Justement, ce n’est pas parce que ce n’est pas nouveau qu’il faut se laisser aller et ne plus rien dire. Tu te rappelles de Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, la BCE comme on dit. J’en avais déjà parlé le 12 janvier dernier
http://www.proxiliege.net/index.php?page=article&id=2478&idrub=20
- Oui, c’est possible, c’est un nom qui me dit quelque chose
- Et bien figure-toi qu’au dernier sommet des miniss des Finances de l’Union européenne, c'est-à-dire pas plus tard que samedi, il est encore revenu avec son idée qu’il faudrait que la Belgique laisse tomber son système de liaison des salaires à l’index.
- Bin si c’est un néo-ultra machin comme tu dis qui dit ça, c’est normal. Qu’est-ce que tu crois. Qu’il va tout faire pour que les petits soient mieux ?
- Oui mais, ce qui est plus grave, c’est que Guy Quaden, un socialiss dans le temps, et qui est devenu président de la Banque Nationale de Belgique dit presque la même chose. Donc tu vois qu’il y a un réel danger.
- Mais enfin Tchantchès, est-ce qu’il y a encore quelque chose qui tourne rond dans ce domaine là aujourd’hui ? C’est les patrons et les financiers qui mènent la danse.
- Eh bien, ça promet des jours heureux. Heureusement qu’on a Rudy Demotte.
- Rudy Demotte, le miniss-président de la Région wallonne et de la Communauté française ? Est-ce que tu ne t’étais pas un peu moqué de lui il y a quelques années ? Tu disais même que tu te demandais ce qu’il faisait au parti socialiste.
- Et bien ma Nanèsse, je crois que je me suis trompé sur le personnage. D’après ce que je l’ai entendu dire à la TV ce dimanche midi, c’est peut-être un vrai socialiss. Parce que pour lui, il n’est pas question qu’on touche à l’indexation des salaires et il n’est ni d’accord avec Trichet, ni avec Quaden, et il ne se gène pas pour le dire. Je me demande même si finalement il n’est pas un peu plus à gauche qu’Elio.
- Tu crois ? Mais c’est vrèye que ce ne serait pas difficile d’être plus à gauche qu’Elio. Il est bien sympathique quand même le mayeur de Mons, mais c’est pas vraiment un grand rassembleur des forces de gauche.
- C’est bien dommage, mais on peut quand même espérer que rien n’est perdu. Pour protéger les petites gens, les travailleurs, c’est qu’il en faut des socialiss, mais des vrais, des purs, des durs.


A l'saminne turtos