• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3137620

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 29/03/2008

Ah, l’heure d’été !


Nanèsse : Ho Tchantchès, il est temps de te réveiller !
Tchantchès : Comment ça, il est temps de me réveiller ?
- Bin awè donc, depuis le temps que tu fais la sieste.
- Et alors, je n’ai plus le droit de me reposer un peu ?
- Mais enfin mamour, ça fait déjà une semaine que tu n’as plus rien fait !
- Mais c’était les vacances…et puis, il ne se passe pas grand-chose pour le moment.
- Ça c’est bien vrèye.
- Mais tu as quand même raison Nanèsse. Il est temps que je me réveille et que je recommence à donner quelques bonnes informations à nos biramés lecteurs. D’ailleurs, à propos de se réveiller, j’avais complètement oublié quelque chose.
- Quoi donc toi ?
- C’est que c’est maintenant qu’on va passer à l’heure d’été.
- Ah bon ? On recommence avec ces chipoteries.
- Bin awè. Il faut bien. D’ailleurs, je me demande si, comme cette année est bissextile, on n’est pas déjà pas en retard ?
- Rastreind sais-tu. En retard ? Por aler wice donc ? Di totes façons nos y allons turtos to dreût, ça c’est sûr !
- Bin en attendant, il faudra quand même qu’on remette nos pendules à la bonne heure.
- Et c’est quand qu’on doit faire ça ?
- Et bin, il parait que c’est juste à 2 heures du matin, pendant la nuit de samedi à dimanche qu’il faut avancer les aiguilles d’une heure.
- Si je comprends bien quand on se lèvera à 8 heures, il sera 7 heures. Donc on va dormir une heure de moins.
- C’est ça Nanèsse, tu as tout compris.
- Mais si on faisait la grasse matinée demain ? Au lieu de mettre sonner notre réveil sur 8 heures comme d’habitude, si on le mettait sonner à 9 heures. Comme ça on aurait déjà récupéré l’heure perdue.
- Ça c’est une idée qu’elle est bonne. Mais il ne faudra quand même pas oublier de changer l’heure du réveil, parce que si on ne le fait pas, il sera 10 heures.
- Mais moi je te dis quand même que c’est vraiment des chipoteries dont on pourrait bien se passer.
- Et de toutes façon, ce n’est pas ça qui m’empêchera de boire mon petit pèkèt avant d’aller dormir.
- Un petit pèkèt, pas plus hein Tchantchès ! Passe que si tu exagères, c’est à midi que tu te lèveras et encore, si tu oublies d’avancer les aiguilles…
- C’est malin ça, je n’y avais pas pensé.

A'l saminne turtos