• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3112407

Musique

Mis en ligne le 05/03/2008

Le 11 mars, séduisant concert gratuit des jeunes du Conservatoire dirigés par Patrick Baton , avec la violoniste Laurence Koch, qui recevra le Prix de l’Oeuvre des Artistes

Projet fédérateur par excellence au sein du Conservatoire de Liège, l’Orchestre Symphonique réunit, deux fois par an, 60 à 80 musiciens de l’établissement pour des sessions de travail intensives dont les visées pédagogiques s’expriment avant tout dans une exigence de qualité professionnelle.
Se confronter au grand répertoire, au patrimoine, reste certes incontournable, mais allier les chemins connus, célébrés, et les chemins de traverse, permet découvertes, thématiques surprenantes, mais aussi rencontres nouvelles avec le public, et rencontre de nouveaux publics. Dirigé depuis dix ans par Patrick Baton, l’Orchestre trouve chaque année une reconnaissance plus affirmée non seulement en Belgique mais également, depuis plusieurs années, à l’étranger, où il entretient plusieurs partenariats réguliers notamment en France à Rouen, à Nancy ville jumelée à Liège etc.
Cette année c’est le mardi 11 mars à 20 heures en la Salle Philharmonique du Boulevard Piercot que l’Orchestre Symphonique du Conservatoire Royal de Liège placé sous la direction de Patrick Baton interprétera successivement :

- l’ouverture de « Der Freischütz » (Le Franc-Tireur) opéra composé en 1821 par Carl Maria von Weber ;
- le « double concerto » pour violon et violoncelle en si mineur opus 102 de Johannes Brahms (cette composition de 1887 comporte trois mouvements : allegro, andante et vivace non troppo) ;
- la « Symphonie n° 8 » en fa majeur, opus 93, composée en 1812 par Ludwig von Beethoven (cette œuvre classique, plus courte que les autres symphonies du grand musicien allemand est subtile, piquante et joyeuse et comporte quatre mouvements : allegro vivace e con trio, allegretto scherzando, tempo di menuetto et allegro vivace)

Les solistes du double concerto seront le violoncelliste Sébastien Walnier et la violoniste Laurence Koch. Cette dernière recevra lors de ce concert le Prix de l’Oeuvre des Artistes qui lui sera remis par le Président Jacques Hody.

Les Koch à Liège : une belle dynastie familiale de violonistes

Laurence Koch a de qui tenir puisqu’elle est fille, petite-fille et arrière petite-fille de très remarquables violonistes :
- (François) Henri Koch né et décédé à Liège (10 juillet 1903 – 2 juin 1969) , fondateur du Quatuor de Liège en 1925 (et en 1948 du Quatuor municipal de Liège), lauréat du Prix Kreisler en 1928, professeur à l’Académie puis de 1932 à 1967 au Conservatoire de Liège, premier violon de plusieurs orchestres et, principalement, de notre Philharmonique de 1947 à 1969, eut deux fils dont :
- Henri-Emmanuel Koch né le 4 juin 1930 également violoniste et dont le neveu, Philippe Koch (fils de Louis Koch pianiste) professeur au Conservatoire de Liège et depuis 1987 premier Konzertmeister de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg dont à présent la fille Laurence Koch s’illustre déjà sur le plan international comme violoniste tandis que son frère Jean-Philippe Koch est pianiste.
Le vicomte Jacques de Biolley a en 1972 sculpté un buste de (François) Henri Koch qui est exposé face au Conservatoire, près de ceux d’Eugène Ysaÿe, de César Thomson, d’Ovide Musin et d’Hector Clokers. Lors de la fusion des communes, le nom de (François) Henri Koch fut, en 1977-78, donné à l’ancienne rue des Coteaux au Laveu, rue reliant la rue Bois l’Evêque à celle du Terris.
La Ville de Liège, et en particulier son Echevin de la Culture Jean-Pierre Hupkens, le Conservatoire et l’Oeuvre des Artistes se sont unis pour faire une réussite de ce concert dédié à la mémoire de Léopold Charlier qui fut dans l’entre-deux-guerres un excellent professeur du Conservatoire, le chef d’orchestre des « Concerts de Grande Symphonie » qui se donnaient au Jardin d’Acclimatation et un compositeur fécond dont le Conservatoire a recensé quatre vingts œuvres dont la première de la liste s’intitule «Bonjour Suzon» ce que ma petite-fille trouvera bien poli puisqu’elle porte ce prénom.

Le concert est gratuit et les réservations s’effectuent au 04 220 00 00.





Jean-Marie ROBERTI