• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3171625

A la Province

Mis en ligne le 15/02/2008

Au Collège provincial de ce jeudi 14 février: "Indexation des prêts d’études pour une spécialisation : obtenir un diplôme dans une langue puis se spécialiser dans une autre"

Pour certains étudiants, les frais scolaires constituent un obstacle réel, qu’il s’agisse des droits d’inscription ou du financement d’une spécialisation. Afin de les soutenir le plus efficacement possible, la Province de Liège élargit l’accès à ses prêts d’études, sur proposition du Député provincial Ann Chevalier. Après avoir été augmentés pour l’année 2007-2008, les montants concernés (montant du prêt et revenu maximum pour en bénéficier) sont à présent indexés pour l’année scolaire 2008-2009.
C'est ce qui a été décidé ce jeudi 14 février lors de la séance du Collège provincial.

"Alors que l’Europe prend de plus en plus d’importance et que les exigences professionnelles sont de plus en plus poussées, la maîtrise des langues apparaît aujourd’hui comme une évidence. Conscients de cette évolution, de nombreux étudiants désirent souvent compléter leur formation, dans la spécialité choisie mais en même temps dans une langue différente de celle du diplôme. En effet, quelle meilleure expérience qu’une immersion dans le milieu choisi par l’étudiant, en particulier lorsque ce complément de formation a lieu dans un nouvel environnement linguistique ?"

"Le Département des Affaires Sociales de la Province de Liège propose des prêts d’études pour une spécialisation dans une langue différente de celle du diplôme. Peuvent en bénéficier les étudiants domiciliés en Province de Liège depuis 2 ans au moins, et titulaires d’un diplôme professionnalisant de l’enseignement supérieur. Couvrant initialement les seules spécialisations des études, la portée du prêt a été élargie aux travaux de recherche ainsi qu’aux stages s’inscrivant dans le cadre d’une spécialisation. D’autre part, le concept de « langue différente de celle du diplôme » est plus explicite que celui de « langue maternelle » et correspond mieux au processus de Bologne, base de l’espace européen de la connaissance. Le montant maximum du prêt est de 5.239 €, avec ou sans intérêts en fonction des revenus nets imposables. Les personnes disposant de revenus annuels inférieurs à 34.928 € (+ 10% par personne à charge) bénéficient donc de ce prêt sans intérêts. Dans le cas contraire, le taux d’intérêt annuel est de 2,25%. La demande de prêt doit être introduite avant le 30 septembre 2008. S’agissant d’une spécialisation et non d’un premier contact, l’étudiant devra en toute logique faire preuve d’une bonne connaissance de la langue de l’établissement dans lequel il désire compléter sa formation."


Renseignements et contacts : Administration Centrale Provinciale et des Affaires Sociales - Prêts d’Etudes – Bureau ACPAS 2.1.1 (5e étage) - 1, Place de la République française - 4000 LIEGE - Tél. : 04/220.22.29 - courriel:interventions.sociales@prov-liege.be