• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3202074

Société

Mis en ligne le 12/02/2008

Si vous aimez, donnez...

A l’occasion de la Saint-Valentin, les échevinats liégeois de l’Etat-Civil (Julie Fernandez-Fernandez) et des Services sociaux, de la Famille et de la Santé (Benoît Drèze) ont décidé de mettre en avant et en commun leurs compétences respectives pour l’opération : « Le 14 février, dites oui…au don d’organes, au don de sang ».
Comme l’explique Julie Fernandez-Fernandez , il n’y a actuellement qu’une centaine de personnes inscrites dans ses services comme donneurs d’organes.
La loi prévoit qu’une personne qui n’a pas donné d’instructions contraires, peut être considérée (si la biologie et la médecine le permettent évidemment) comme donneuse automatique en cas de décès inopiné. Mais cela, on sans doute, n’est pas simple dans la pratique. C’est la raison pour laquelle il est toujours souhaitable que le don d’organe soit enregistré comme tel avant accident. Quel bonheur de penser qu’un jour vous pourriez peut-être sauver une vie.
C’est ainsi que ce jeudi 14 février, pendant les heures d’ouverture de la Cité administrative, vous trouverez, dans le hall d’entrée, un stand d’information sur les dons d’organe. Des membres bénévoles de différentes associations, des personnes vivant grâce au don d’organe (des personnes greffées donc) vous donneront toutes les informations nécessaires. Par ailleurs, vous y trouverez également les formulaires d’inscription pour devenir donneur d’organes. Alors, pourquoi pas ? C’est pas douloureux.

Don de sang, don de vie…

Ce qui n’est pas douloureux non plus, c’est évidemment le don de sang, dont les hôpitaux ont toujours besoin et dont les stock fluctuent souvent vers la baisse.
Le même jour, c'est-à-dire ce 14 février, un car de transfusion de la Croix-Rouge de Liège s’installera à deux pas de la Cité administrative, en Potiérue, centre des activités de ce jour généreux. Les personnes intéressées ou curieuses de franchir le pas pourront ainsi le faire tout au long de la journée de 9 à 15 heures. Le don de sang nécessite également le don de temps. En effet, près de 45 minutes sont utiles afin de sauter le pas dans les règles. Le don se déroulera comme suit : accueil, visite médicale sous la forme d’un entretien, prélèvement du don (10 minutes) , collation offerte.
Par ailleurs, un bureau d’accueil et d’information sera installé au sein de la Cité administrative. Un bénévole Croix-Rouge sera présent toute la journée.
Pour rappel, le don de sang est gratuit et nécessite que le donneur ait mangé auparavant. Dans le cas contraire, le car dispose de ce dont il faut pour réaliser l’opération. Si les donneurs potentiels ne disposent pas de suffisamment de temps ce 14 février, il leur sera tout de même possible de s’inscrire simplement en tant que donneur. Ils seront alors rappelés ultérieurement par la Croix-Rouge.

Ce 14 février, vous savez ce qu’il vous reste à faire !






Gaston LECOCQ