• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3213147

Sciences

Mis en ligne le 03/02/2008

Liège dans les étoiles


Lorsqu’en novembre 1969, pour le journal «La Wallonie», je commettais mes premiers papiers sur la conquête spatiale (préparatif du lancement d’Apollo 12, la deuxième mission lunaire), j’étais loin de penser qu’un jour, notre bonne Cité ardente serait aussi profondément impliquée dans l’aventure spatiale avec toutes les retombées pour le futur de la planète que cela suppose. Pourtant déjà à l’époque, Liège, avec son Université et son Institut d’astrophysique (professeur Monfils et Swing entre autres), avaient déjà acquis une fameuse renommée mondiale dans ce domaine, une renommée et un savoir faire qui n’a fait que croître et amplifier au fil des années.
39 ans plus tard, et dans un autre siècle, la Cité ardente vient de se voir confier pour un an la présidence de la Communauté des Villes Ariane (CAV) qui en outre, fête son 10ème anniversaire cette année.
C’est ce vendredi 1er février, sur le site de l’entreprise aérospatiale Techspace Aero que la présidence des CAV est devenue effective, à l’issue d’une courte et intéressante «séance académique».


Y participaient (sur la photo de gauche à droite) Bernard Rentier, le recteur de l’Université de Liège, Julien Compère conseiller du ministre wallon de l’économie Jean-Claude Marcourt (retenu pour négociations concernant l’avenir de la sidérurgie liégeoise), Philippe Schleicher, administrateur délégué, directeur général de Techspace Aero, Juan de Dalmau, délégué général de la CAV, Frédéric Daerden, député bourgmestre de Herstal et Willy Demeyer, bourgmestre de Liège et pour un an, président de la Communauté des Villes Ariane. Depuis ce 1er février, Liège s’est mise la tête dans les étoiles.

La Communauté des Villes Ariane

La Communauté des Villes Ariane, a été créée le 17 juillet 1998, par les villes qui participaient à la fabrication du lanceur spatial européen « Ariane » et notamment : Bordeaux, Brême (Allemagne), Cayenne, Charleroi, Colleferro (Italie), Courcouronnes, Evry, Kourou, Les Mureaux, Sinnamary, Toulouse, Turin (Italie), Vernon, le CNES et ARIANESPACE.

Comme l’expliquera Juan de Dalmau : « La CAV est une association dont l'objectif est de contribuer au développement économique, culturel et pédagogique des villes et de leurs citoyens qui concourent directement ou indirectement aux activités de transport spatial européen. La CAV veut aussi sensibiliser les jeunes à l’espace, faire comprendre aux citoyens les avantages et les retombées de l’activité spatiale avec ses impacts qu’ils soient sociaux ou économiques pour une région, les applications des satellites, l’importance de l’accès à l’espace. En prenant le programme Ariane comme précurseur dans la coopération économique ; c’est aussi motiver les jeunes générations, c’est promouvoir l’éducation liée à l’espace, c’est les sensibiliser sur les aspects interculturels. »
La CAV c’est aussi construire des relations à long terme entre les villes Ariane et leurs universités, leurs écoles, leurs entreprises. C’est également, informer, sur le Port Spatial de Kourou en Guyane française qui fait partie intégrante de l’Europe.
C’est depuis 2002, que l’entreprise Techspace Aero, la Ville de Liège, la Commune de Herstal et l’Université de Liège participent activement aux activités de la Communauté des Villes Ariane (C.V.A.). Aujourd'hui, la CVA comprend 34 membres issus de 6 pays différents : l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, la France et la Suisse.
Mais pour en savoir encore plus sur les CAV, nous vous invitons à visiter le site : www.villes-ariane.org

Le mot de Willy Demeyer, le nouveau président de la CAV

Lors de son intervention, Willy Demeyer, le nouveau président de la CAV dira notamment : « La ville de Liège est extrêmement fière d'avoir été choisie, à l'unanimité des membres, pour assumer la Présidence de notre association en 2008. Devant les forces vives liégeoises, je n'ai de cesse de souligner l'importance de notre présence dans ce réseau international de référence.

Aussi, l'exercice de notre présidence, pour laquelle nous sommes associés à la société Techspace Aero, spécialiste de l'industrie aérospatiale et à l'Université de Liège reconnue dans le domaine spatial, participe utilement de notre volonté de concrétiser une dimension de notre Projet de ville.
C'est dans le cadre du 10ème anniversaire de notre réseau que se place le programme d'actions événementielles prévu pour 2008. Bande dessinée, concours d'affiche, exposition, conférence prestigieuse, fête eurégionale du commerce, stages « fusée » et « astronaute » figurent quelques illustrations concrètes de cette campagne.
Les objectifs qui sous-tendent l'ensemble de cette démarche sont doubles puisqu'il s'agit à la fois de rapprocher les citoyens et les étudiants du domaine spatial et de promouvoir l'image de notre association. Evidemment, la mise en œuvre de ce programme est d'abord un travail d'équipe. La contribution précieuse de chaque membre de notre association créera sans conteste les conditions du succès de cette prometteuse dynamique de projets. »

Liège, capitale spatiale pour un an

Membres depuis le 6 décembre 2001, la Ville de Liège, la société Techspace Aero, la Commune de Herstal et l'Université de Liège (en particulier le Professeur Bozet du Département Aérospatial et mécanique ) assurent cette année la présidence de la CVA.
A l’occasion de cette présidence, les partenaires ont reçu l’appui de Eric Beka, Ambassadeur Haut Représentant de la Belgique pour la politique spatiale, Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’Economie, de l’Emploi, du Commerce extérieur et du Patrimoine de la Région Wallonne et Marie-Dominique Simonet, Ministre de la Recherche, des Technologies nouvelles et des Relations extérieures de la Région Wallonne et Vice-Présidente et Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Relations internationales de la Communauté française.
Le programme élaboré pour cette présidence cadre dans les festivités du 10e anniversaire de l’association. Il se veut ambitieux et espère toucher divers publics.

Il va de la sortie d’une bande dessinée à des expositions et des conférences originales en passant par une « Grande Fête du Commerce liégeois », du 29 mai au 1er juin inclus, à laquelle les villes de Barcelone, Madrid, Toulouse et Charleroi ainsi que Arianespace ont d'ores et déjà accepté de participer.
L'espace c'est le futur et le futur ce sont les jeunes. Ceux-ci n'auront pas été oubliés. De jeunes Liégeois pourront participer aux activités CVA. «Les vacances scientifiques des Enfants d'Ariane», qui se tiendront à l'Euro Space Center de Redu, accueilleront une trentaine de jeunes issus des villes Ariane (dont 2 Liégeois qui seront sélectionnés via un concours). Un programme scientifique et culturel leur sera offert pendant 10 jours.
Une trentaine d'adolescents venant d'Augsburg, Vernon et Liège participeront à un Séminaire interculturel sur le thème de « L'espace au service de l'humanité ». Les sciences, l'apprentissage de langues et l'échange culturel en seront le fil conducteur.

Des jeunes ingénieurs liégeois pourront participer à la session d'été qui se déroulera à Madrid et deux professeurs de physique auront la possibilité de suivre une formation offerte par le Centre National d'Etudes spatiales à Toulouse. Mais nous aurons l’occasion de reparler de ce programme.
Enfin c'est la création d'un jeune artiste liégeois, Ludovic Vostes d’Orp-Le-Grand, élève de l’Académie Royale des Beaux-arts de Liège, qui a été sélectionnée (parmi 40 projets rendus lors d’un concours organisé pour les étudiants de l’Académie et de St Luc) pour illustrer cette présidence 2008 et dont l’œuvre (voir en début d’article) a été dévoilée ce vendredi 1er février. Ludovic, outre le plaisir de voir son œuvre illustrer toutes les affiches annonçant les événements spatiaux de Liège en 2008 a également gagné un voyage à Kourou, au centre de lancement de Ariane.(photo pendant la découverte de l'oeuvre)

Techspace Aero, L’ULg, et la Commune de Herstal

Lors de cette séance, Philippe Schleicher, directeur général de Techspace Aero, hôte de l’événement, a rappelé brièvement l’histoire de sa société, devenu en 35 ans d’expérience, le leader européen dans les vannes et équipements pour les lanceurs européens Ariane.
Il rappela comment son entreprise qui ne comptait que 9 ingénieurs en 1990 en compte aujourd’hui près de 300 qui n’ont de cesse d’améliorer les performances et la fiabilité des équipements qui entrent dans la fabrication d’Ariane 5, mais également dans les systèmes de propulsion des satellites. Demain probablement que l’on trouvera de la technologie liégeoise dans les véhicules spatiaux habités et lancés par l’Agence spatiale européenne.
Par ailleurs, Bernard Rentier, le recteur de l’ULg a tenu à mettre en exergue le travail fourni par notre université dans le domaine spatial. En effet, l’ULg est la seule université de la Communauté française à proposer l’organisation du Master en sciences spatiales ainsi qu’un Master ingénieur civil en aérospatiale.
Au niveau de la recherche (qu’elle soit fondamentale ou appliquée) l’ULg, participe internationalement à différents programmes par son Institut d’Astrophysique et de Géophysique, et par le LTAS-Département Aérospatiale et Mécanique, par son Centre Spatial de Liège (CSL), par ses différents laboratoires en chimie industrielle, cryogénie, géomatique, télécommunication, imagerie, etc.
Signalons également que le CSL est devenu un centre de est agréé par l’ESA (Agence spatiale européenne).
L’ULg, dans le domaine spatial, c’est aussi le WSL (Wallonia Space Logistic) qui a été reconnu (en 2006 par les USA et en 2007 par la Commission européenne) comme un des meilleurs incubateur mondiaux de spin-offs et de start-ups au niveau mondial avec une trentaine d’entreprises high tech incubées. Nous citerons notamment : SAMTECH, AMOS, SPACEBEL et plus récemment LASEA, OPEN ENGINEERING, PEPITE, KEYOBS et OPTRION…
Enfin, last but not least, l’ULg participe déjà intensivement au pôle de compétitivité aéronautique et spatial SKYWIN. , l’un des pôles de compétitivité lancé dans le cadre du « Plan Marshall ». Comme le rappela le collaborateur de Jean-Claude Marcourt, le pôle SKYWIN devrait générer quelques 1066 emplois à moyen terme.
Pour Bernard Rentier, l’action de la CAV est quelque part une aubaine pour faire connaître aux jeunes – qu’il est de plus en plus difficile de stimuler aux sciences et aux technologies de pointe – les possibilités extraordinaire, enthousiasmantes, qu’offrent les métiers de l’espace.
D’autres détails sur : www.ulg.ac.be

Enfin, pour être complet, Frédéric Daerden, le député bourgmestre de Herstal (la photo) a tenu à rappeler Techspace Aero avec laquelle il entretenait des lieux forts, était implantée sur sa commune. Il rappela aussi que Herstal comptait sur son territoire le plus grand zoning industriel de Wallonie et qu’on y comptait pas moins de 8 entreprises actives dans les domaines aéronautiques et spatiaux avec quelques 3000 emplois, que de nombreuses manifestations dans le cadre de la CAV étaient organisées à Herstal et qu’enfin, le vicomte Dirk Frimout avait été élevé au titre de citoyen d’honneur de Herstal en 2004.

Les prochains "Space Days" en octobre 2008 !

L'association Wallonie Espace, qui réunit les industriels et scientifiques du secteur spatial en Wallonie, organisera la seconde édition des Space Days en octobre. La première édition 2006 des Space Days avait en effet remporté un réel succès, en réunissant plus de 200 experts issus de 13 pays différents.
Organisée sur deux journées, cette manifestation vise, d’une part, à favoriser les rencontres entre les acteurs internationaux du secteur et, d’autre part, à identifier de nouvelles opportunités scientifiques et technologiques. Au-delà du volet professionnel, les Space Days comportent également un programme grand public qui s’adresse aux jeunes en particulier.
Cette année, les Space Days auront lieu mi-octobre à Liège et auront pour thème les "microsatellites". L’accent sera mis sur les deux maîtrises en sciences spatiales récemment lancées par l’Université de Liège.
Le premier jour sera consacré aux exposés des orateurs internationaux et aux rencontres "B2B". Le deuxième jour, une exposition permettra à Monsieur Tout le Monde de découvrir les activités du secteur spatial qui sont sources de nombreux produits d’exportation et d’emplois à haute valeur ajoutée. Il est également prévu d’organiser, avec le soutien de l’ESA, une demi-journée sur le transfert de technologies vers le secteur non spatial.


La Ville de Liège dans l’espace

Le fait d’appartenir à la CAV permet aux villes de parrainer un lancement d’Ariane. Ce droit a effectivement un coût qui est de quelques 3000 euros plus tout ce qui tourne autour comme notamment le voyage de deux étudiants à Kourou qui assisteront au lancement de la fusée.

Mais pour le bourgmestre Willy Demeyer : « Tout cela est évidemment important pour la renommée de notre ville à l’étranger. En participant à un parrainage, nous aurions le logo de Liège (un logo qui d’un point de vue graphique est tout à fait approprié à l’aventure spatiale NDLR) sur la fusée européenne. Mais il faudra que je négocie cela au niveau du Collège, mais je crois que cela en vaut vraiment la peine. »
Si, comme le pense le bourgmestre, cela se fait, c’est en 2009 que Liège devrait s’envoler vers les étoiles en propulsant l’un ou l’autre satellite qui maintenant font partie de notre quotidien, ce que soit au niveau des télécommunications, de l’observation de la terre, de l’analyse du cosmos.
Tout cela, pour les jeunes, devrait être très motivant. C’est d’ailleurs le but de la CAV dont le programme prévu en 2008 pour Liège, ne manque vraiment pas d’intérêt.

Dans tous les cas, moi qui ais toujours eu le nez dans les étoiles et dont des auteurs comme Jules Verne, Olaf Stapledon, Stanislas Lem ou encore Ivan Efrémov (entre autres) n’ont cessé de me faire rêver, je sais ce que je ferai en 2009, si j’en ai les moyens…
C’est sûr que j’irai à Kourou, voir Liège s’envoler vers les étoiles et réaliser ainsi un vieux rêve : voir, entendre et vibrer avec le départ d’un engin spatial.





Gaston LECOCQ