• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3113464

Reportage

Mis en ligne le 18/10/2005

Le conseil de la Communauté des Villes Ariane s’est réuni dans la Cité ardente





En 1969, lorsque, jeune apprenti journaliste à « La Wallonie », je traduisais la documentation reçue en direct de la NASA et que j’écrivais ensuite les articles concernant les vols des Missions Apollo 14, 15 et autres, je ne m’imaginais pas qu’un jour, mon beau Pays de Liège et la Wallonie, participeraient d’une manière aussi intense et importante au transport spatial et à l’exploration de l’Univers.
Et pourtant aujourd’hui (depuis 2002), la Cité ardente et la commune de Herstal font partie de la Communauté des Villes Ariane « C.V.A. »
Ces lundi 17 et mardi 18, c’était justement à Liège que se tenait le Conseil des maires de la Communauté des Villes Ariane qui a été reçu, comme il se doit par le bourgmestre Willy Demeyer.

La C.V.A. ?

C’est le 17 juillet 1998 que fut créée la Communauté des Villes Ariane, une association dont le siège social est à Evry en région parisienne. On y trouvait, parmi les fondateurs, la société Arianespace, le CNES (Centre national d’études spatiales), les villes de Bordeaux, Evry, Les Mureaux, Toulouse Courcouronnes et Vernon pour la France, Cayenne, Sinnamary et Kourou (pour la Guyane française), Brême (Allemagne) Colleferro et Turin (Italie) et Charleroi pour la Belgique.
Le CVA compte aujourd’hui 34 villes et institutions dont Liège (avec Herstal) qui ont rejoint la communauté en 2002.

La CVA entend par ses différentes actions contribuer au développement économique, culturel et pédagogique des villes et de leurs citoyens qui concourent directement ou indirectement aux activités du transport spatial européen. Comment ? En faisant intervenir l'organisation administrative la plus proche des citoyens, à savoir celle de « la Cité » ; en assurant la coopération et la circulation des « idées », du « savoir », des « biens et services » et des «Hommes » entre villes mais aussi entre villes et industriels dans des domaines prioritaires de l'association ( enseignement et recherche, industrie et commerce, culture et tourisme) ; en valorisant le « spatial » et ses applications aux yeux des citoyens des villes membres ; et en promouvant l'image et le savoir faire de ces villes, de leurs industries et de leurs centres d'enseignement et de recherche. La CVA se veut être le reflet de la synergie entre les municipalités et leurs industriels ARIANE. Liège et Herstal y ont très justement leur place.

Liège et la CVA

Ils étaient une trentaine (des élus locaux, des industriels, des spécialistes) venant des « Villes Ariane » de France, d’Italie, d’Espagne, d’Allemagne à rejoindre la Cité ardente ce lundi 17 octobre. Au programme : une visite de «Techspace Aero – Safran group » (qui construit sur son site de Herstal, des éléments de moteur pour la fusée Ariane ), une réception à l’hôtel de ville de Herstal puis à Liège, visite à l’ Université de Liège au Sart Tilman, réunions, etc.. »
Si ces visiteurs ont eu un peu de temps pour visiter la ville, ce n’était pas vraiment une visite touristique qu’ils effectuaient en Cité ardente, mais plutôt deux journées de rencontres et de réunions concernant leurs domaines d’activités en matière spatiale.
Comme nous le dira Willy Demeyer : " Tout ce qui touche à l’espace, est très important pour le bassin liégeois, notamment en matière d’emploi mais aussi au niveau de la recherche. La politique européenne au niveau spatial représente quelques 9 milliards d’euros d’investissement sur 6 ans. En étant membre de la CVA, Liège espère bien qu’elle bénéficiera ainsi de retombées importantes."
Et c’est bien de cela qu’il s’agit. L’Espace et tout ce qui tourne autour, (c’est le cas de le dire) est synonyme d’emplois de très haute technologie, mais aussi de recherche, c’est indéniablement une fameuse porte ouverte sur le futur.

C’est d’ailleurs tout le sens qu’a pris le discours de bienvenue de Willy Demeyer. Il s’est d’abord réjouit du coup double réussi par Ariane 5 tirée dans la nuit du 13 au 14 octobre dernier et qui a mis en orbite géostationnaire les satellites d’observation et de télécommunication Syracuse 3 A (pour la Défense française) et le Galaxy 15, pour la télévision haute définition : « Une nouvelle preuve qu’Arianespace est, avec sa gamme de lanceurs, la solution la mieux adaptée aux besoins des opérateurs. Cela prouve également qu’aujourd’hui Ariane 5 est le seul lanceur opérationnel disponible sur le marché commercial capable de lancer deux charges utiles simultanément. » Et de rappeler le rôle important joué par Liège dans le développement des diverses versions de la fusée européenne grâce à la fourniture d’équipement par Techspace Aero et grâce à l’intervention décisive du centre d’essais cryotechnique de l’Université de Liège.

Et de citer ce qui a fait de Liège un centre de renommée internationale pour la science et la technologie spatiale : Amos, le Centre Spatial de Liège, GD Tech, Gillam-Fei, Ionic Software, Orthodyne, Samtech, Spcacebel, Techspace Aero, l’Université de Liège et le Wallonia Space Logistics et les succès rencontrés par le « spatiopôle liégeois du Sart Tilman » qui héberge des start-up, actives dans le domaine spatial et ses applications.
« Vous comprendrez donc pourquoi Liège et ses partenaires sont devenus officiellement membres de la Communauté des Villes Ariane en janvier 2002. La participation à la CAV est une nouvelle opportunité de démontrer que, dans ce domaine, une collaboration étroite entre acteurs économiques, institutions d’enseignement et autorités politiques est la seule façon efficace de mener une politique cohérente.
Le spatial, c’est pour nous un pari sur l’avenir. Liège a pris l’option de privilégier la formation des jeunes pour assurer l’évolution du tissu économique de sa région. Notre mission est donc aussi d’informer et de motiver les jeunes aux métiers du secteur spatial »…. « Pour nous Liégeois, être membre de la Communauté des Villes Ariane nous permet de bénéficier d’emblée de réseaux et d’entreprises européennes qui participent à des projets communs. »

Le « Plan Marshall », Techspace Aero et Herstal

Après quoi, Philippe Schleicher, président des Entreprises Wallonne Aéronautiques et Directeur général de Techspace Aero prit la parole.
D’une manière très éloquente et quelques peu lyrique, il fit tout d’abord un rapide historique de Techspace Aero qui n’est en fait que le prolongement de la division FN moteurs de Herstal dont la qualité des techniciens et spécialistes en fine mécanique a été reconnue dès la fin du 19ème siècle. Il surprit en présentant aux invités étrangers ce qu’était le «Plan Marshall » mit en place récemment par le Gouvernement wallon insistant aussi sur le fait que la Région wallonne était beaucoup plus indépendante au niveau de plusieurs de ses décisions (matière économique, emplois, etc.…) que la plupart des autres régions européennes souvent étouffées par le centralisme de leurs capitales.


Concernant le plan Marshal, pour Philippe Schleicher, c’est une très bonne chose que le Gouvernement wallon ait repris l’activité spatiale, dans les axes forts du redéploiement. Ce sera pour lui, puisque que ce Gouvernement souhaite favoriser tout ce qui est innovant et producteur d’emplois, une opportunité à saisir rapidement puisque dira-t-il « J’ai plusieurs projets (mais il ne les dévoilera pas) qui vont dans ce sens à lui soumettre ». Et de donner rendez-vous à l’assemblée dans deux ans pour les résultats.
Après avoir visité un des fleurons de l’industrie aérospatiale mondiale et wallonne c'est-à-dire Techspace Aero à Milmort, les membres du Conseil de CVA ont été invités par la commune de Herstal où ils ont été reçus par le député-échevin Frédéric Daerden. Dans son discours de bienvenue, Frédéric Daerden ne manqua pas de rappeler que : la commune de Herstal est probablement, par le biais de ses entreprises, l’une des plus actives dans le domaine aérospatiale en Wallonie… » et de citer Techspace Aero, le groupe FN Herstal, Formetal, Dumoulin Herstal, les Forges de Zeebruges, Technical Airborne Component et Vanhulen, toutes membres de Wallonie Espace ou de l’E.W.A.


Et de terminer : « Toutes ces entreprises le savent : pour se développer, la technologie spatiale et aéronautique a besoin d’importants efforts en recherche et en développement. Durant les quatre prochaines années, 270 millions d’euros seront investis par les pouvoirs publics en Wallonie afin d’atteindre les objectifs fixés à Lisbonne et à Barcelone. En tant que président de la commission « Recherche » du Parlement de la Communauté française, je veillerai dans les prochains mois à ce que ces objectifs, indispensables pour améliorer notre compétitivité soient atteints ».

Pour conclure : lorsque, lors de belles soirées sans nuage, vous verrez passer très, très haut dans le ciel, ces satellites qui ressemblent à des étoiles en mouvement, vous pourrez être fiers de dire que c’est quelque part, grâce à la technologie et au savoir de nos techniciens, ingénieurs et chercheurs liégeois et wallons, que ces engins tournent dans l’espace où ils sont maintenant incontournables dans des domaines tels que les télécommunication, les prévisions météo, la recherche de nos origines etc.…

Légende des photos de haut en bas:

- Un décollage d'Ariane à Kourou (Photo Arianespace)
- Les membres du Conseil de la CVA en visite à Techspace Aero
- Le bourgmestre Willy Demeyer pendant son discouirs à l'hôtel de ville
- Les invités à l'hôtel de ville
- Un dessin de Walthéry illustrant l'événement est remis à Philippe Schleicher
- Des éléments des différentes fusées Ariane fabriqués à Techspace Aero
- Travail de précision dans un laboratoire de Techspace Aero

Pour compléter votre information :

Pour en savoir plus sur les origines de Techspace Aero et l’extraordinaire travail qui y est accompli , il vous suffit de visiter son site Internet parfaitement complet : www.techspace-aero.com

Pour connaître tout ce qui se fait à Liège dans le domaine de l’espace, une seule adresse Liège - Espace :www.interface.ulg.ac.be/Animation-technologique-developpement-regional/liegeespace.php

Si vous voulez suivre les progrès du groupe Arianespace : www.arianespace.com/site/fr






Gaston Lecocq