• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3123838

En Ville

Mis en ligne le 18/01/2008

Guillemins et Droixhe : feu vert du Gouvernement wallon


André Antoine, vice-président du Gouvernement wallon, ministre du Logement, des Transports et du Développement territorial, se trouvait à Liège mardi après-midi, pour, en quelque sorte, apporter confirmer une bonne nouvelle aux autorités de la Cité ardente, et plus particulièrement au bourgmestre Willy Demeyer mais également à deux échevins, Maggy Yerna, (Développement économique) et Michel Firket (Urbanisme), à propos de deux dossiers essentiels pour la Cité ardente : la requalification du quartier de Droixhe et l’aménagement du quartier de la nouvelle gare des Guillemins.
En fait, André Antoine est venu expliquer à la presse ce que son gouvernement avait adopté le 24 décembre dernier, à savoir les « périmètres de remembrement urbain », dénommés plus simplement PRU, concernant les sites des Guillemins et de Droixhe.
Nous n’entrerons pas dans de longues considérations techniques ou juridiques pour vous expliquer de quoi il retourne exactement. Ce qu’il est important de savoir c’est que, comme l’a expliqué André Antoine : « Un PRU permet de mener des projets nécessitant d’importantes modifications de voirie ou d’espaces publiques sans devoir modifier ou remodeler le Plan Communal d’Aménagement » . Une procédure qui ne nécessite que deux à trois mois tandis que l’ancienne procédure pouvait durer deux à trois ans si pas plus.

Le périmètre pour les Guillemins

Le PRU pour les Guillemins que le gouvernement wallon a approuvé juste avant Noël est en fait le plan imaginé par le bureau Dethier et Associés - Atelier 4 D, Agence Ter, Ney & Partners et Partenaires Développement - et dont nous vous avions donné les détails dans notre édition du 5 octobre 2006

Au niveau de la procédure, ce plan a fait l’objet d’une enquête publique (du 2 avril au 2 mai 2007) avec réunion d’information du public le 18 avril ; la CCATM (Commission Consultative de l’Aménagement du territoire et de la Mobilité rendait un avis favorable le 8 mai 2007, le Conseil Communal a proposé d’adopter le périmètre le 29 mai. Ensuite, un avis favorable a été rendu par le Collège communal le 7 juin, suivi de celui, favorable également du fonctionnaire délégué de la Région wallonne.
Aujourd’hui, comme l’a expliqué Michel Firket : « le PRU est la copie conforme des grandes orientations mises au point par l’étude du bureau Dethier et Associés. Par ailleurs, nous attendons pour février ou mars la décisions de la Région wallonne concernant notre demande de subsides ».

Financièrement parlant, pour réaliser le plan, c'est-à-dire tout ce qui est du domaine public : esplanade entre la gare et les quais, les aménagements des quais, la passerelle, on compte quelques 45 millions d’euros auxquels il faut encore ajouter quelques 2 à 3 millions pour la restauration de la tour Schöeffer (à côté du Palais des Congrès) ainsi que quelques autres aménagements dans le parc de la Boverie. Le Feder (Fonds de développement européen) ayant été sollicité pour l’ensemble §avec la Région wallonne, il faut impérativement que tout ces travaux soient terminés pour 2015, faite de quoi l’Europe ne paye rien. En pratique, l’échevin espère bien que le dépôt du permis d’urbanisme (pour l’esplanade devant la gare) sera déposé pour l’automne de cette année, avec début des grands travaux pour 2009.
Enfin, sachez que, pour l’inauguration de la nouvelle gare des Guillemins, prévue notamment pour fin 2008 (mais l’échevin Firket parle du printemps 2009), la place sera mise en état pour que cela ne soit pas trop moche pour les milliers d’invités qui feront le déplacement.

Et du côté de Droixhe ?

Pour vous rappeler le projet du nouveau Droixhe, nous vous renvoyons vers l’article que nous avions publié le 8 octobre 2005.

Le projet n’a guère changé depuis. Le PRU (sur base de la décision du Conseil communal du 23 avril 2007), a également été adopté le 24 décembre 2007 par le Gouvernement wallon.
Et, comme le dira Maggy Yerna à André Antoine : «Il ne nous reste plus à attendre que la Région wallonne mette à notre disposition les subventions qu’elle a déjà décidé de nous accorder ». Il s’agit quand même d’un montant de 25 millions d’euros, qui permettraient lancer, la démolition des deux tours (qui sont vides depuis quelques années déjà) aux extrémités de l’avenue de la Croix-Rouge. Même si personne ne se hasarde à donner de dates précises, l’échevine du développement économique espère quand même que ce sera cette année.

Parmi les démolitions prévues dans le quartier, les deux immeubles « barres » des rues Hector Chainaye et Square Micha sont aussi destinée à disparaître pour faire place à des constructions plus humaines.
Comme on peut le voir sur le Périmètre de remembrement urbain de Droixhe, le travail sera également énorme, mais à terme, on devrait y revoir un quartier où, comme dans les années 50, grâce notamment à une diversité d’habitat, de nouveaux services, mais aussi de très petites entreprises, on devrait pouvoir y vivre plus agréablement.

Et les investisseurs ?

Pour le quartier des Guillemins et celui de Droixhe, rien ne se fera sans bien entendu l’intervention d’investisseurs privés. Comme le diront tant Willy Demeyer, que Maggy Yerna ou Michel Firket, les investisseurs prisés sont déjà nombreux à s’être intéressés par ces deux projets.
Pour le quartier de Droixhe, puisqu’il s’agit d’un partenariat public-privé, un appel d’offres sera lancé à la mi-septembre.
Et si certains (de différentes nationalités) se bousculent déjà au portillon, les investisseurs (notamment pour les Guillemins) en tenant compte du schéma du PRU peuvent déjà déposer leurs demandes relatives aux projets immobiliers. Ils sont aussi les bienvenus pour Droixhe.
D’ici quelques années, avec ces deux projets, mais aussi avec le remembrement du site de Bavière (c’est en cours) la Cité ardente retrouvera, voire dépassera probablement le chiffre des 200.000 habitants.

Les photos, de haut en bas:

- Pendantla conférence de presse avec, de gauche à droite : Maggy Yerna, Willy Demeyer, André Antoine et Michel Firket

- Deux vues distinctes du PRU pour le quartier des Guillemins.

- Droixhe aujourd'hui, le périmètre en ourga et on voit bettement les tous et barres qui seront démolies.

- Plan qui a servi à l'élabroration du PRU du nouveau Droixhe.





Gaston LECOCQ