• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3157420

Cinéma

Mis en ligne le 07/01/2008

Le cadeau de fin d’année de Jean-Claude Marcourt : 1.000.000 € pour le cinéma d’animation wallon !

Fin de l’année dernière, le conseil d’administration et la direction du fonds audiovisuel Wallimage nous informaient que, sur une initiative de leur ministre de tutelle, Jean-Claude Marcourt, le Gouvernement Wallon venait de décider de créer au sein de Wallimage une ligne d’investissement spécifique au cinéma d’animation et de la doter d’1 million d’Euros.

« En tant que ministre wallon de l’Economie, de l’Emploi, du Commerce extérieur, commentait Jean-Claude Marcourt, le secteur de l’animation constitue à mes yeux, un terrain extraordinairement fertile en terme de création d’emplois et de structuration du secteur audiovisuel. Les studios d’animation qui font leur réapparition dans notre Région sont de véritables PME qu’il convient de soutenir projet par projet. La meilleure manière de procéder me semblait donc de renforcer les moyens d’intervention du fonds Wallimage en créant en son sein une ligne d’investissement spécifique à l’animation. Et puis, sans jouer sur les mots, il me plait aussi, en tant que Ministre du Patrimoine, de rappeler que la Wallonie est la patrie de Spirou et Fantasio mais aussi de bon nombre de personnages qui constituent un véritable trésor exploitable en dessin animé, sans oublier les nouveaux héros, comme l’ours Nouky et ses amis, que nous apporte l’animation 3D ».

« C’est vrai, enchaînait Philippe Reynaert, le Directeur de Wallimage, que la Wallonie dispose d’une formidable image internationale liée à la bande dessinée et que cela constitue un socle pour le développement du cinéma d’animation chez nous. Mais le véritable bouillonnement du secteur va bien au-delà de cela ! Les investissements consentis par la Région depuis bientôt 7 ans et les apports privés rendus possibles par le Tax-Shelter, ont encouragé les entrepreneurs de l’audiovisuel à redéployer chez nous des outils de production qui attirent les grands projets internationaux ! Actuellement, deux longs métrages de tout premier plan, « La Véritable Histoire du Chat Botté » d’initiative française et « Brendan et le Secret du Livre de Kells » d’initiative irlandaise, se fabriquent chez nous, respectivement dans les Studios Co-Toon à Ans et chez Digital Graphics à Alleur ! Si on ajoute à cela, pour parler de productions d’initiative belge, que les studios Sika à Athus s’apprêtent lancer une deuxième série de 52 épisodes de « Nouky et ses amis » et qu’à Marcinelle, le groupe Dupuis ouvre les studios DreamWall en collaboration avec la RTBF, on peut effectivement parler d’un boum du secteur. Nous sommes évidemment ravis que le Gouvernement Wallon nous donne les moyens d’accompagner et d’amplifier ce mouvement ».

Conscient des spécificités du secteur, Jean-Claude Marcourt va nommer 4 experts et 4 professionnels pour travailler aux côtés des responsables de Wallimage à la définition des modalités d’intervention de cette nouvelle ligne d’1 million d’euros qui sera activée dès le printemps 2008.