• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3099181

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 15/10/2005

Est-ce que Nanèsse perd la boule cette semaine ?


Tchantchès : C’est quoi ça ?
Nanèsse : Des cagoules
- Toutes noires et qui ne laissent voir que les yeux ?
- C’est ce que j’ai de plus beau, d’ailleurs tu me le dis toujours » T’as d’beaux yeux tu sais… »
- T’as vu le temps. Il fait trop chaud pour mettre ça. Et puis ; il y en a trois ?
- Une pour Jeannine, une pour Monique et une pour moi
- Ne me dis pas que vous allez mettre ces trucs ?
- Si, si, Assieds-toi ! On va faire un hold-up.
- Un HOLD-UP ! Mais on vous mettra en prison !
- Nenni hein Tchantchès. D’abord, on va essayer d’être discrètes. Et puis de toutes façon, si on rate notre coup, il n’y a plus de place dans les prisons avec tous ceux qu’on y met et qui n’ont rien à y faire !
- Comment ça ?
- Bin awè. Déjà avec ceusses de la Carolorégienne. Ils occupent des places alors que pour les vrais bandits il n’y en a pas.
- Alors pour toi, ces olibrius, ces socialisses de mes deux… ce ne sont pas des bandits ?
- Ont-ils tué quelqu’un ?
- Bin non.
- Ont-ils blessé quelqu’un ?
- Bin nenni ?
- Ont-ils agressé ine saquî ?
- Nenni, nenni, mais quand même ils ont abusé…
- Si on doit mettre en prison tous ceux qui abusent, tu serais le premier à y aller.
- Et pourquoi donc moi ?
- Et tu oses le demander ? Avec tous les pèkèts que tu bois, tu n’abuse pas tu crois ?
- M’enfin…Mais ça ne me dit toujours pas pourquoi vous voulez faire un hold-up ?
- Bin pour avoir des sous …
- Mais avec la pension que je te donne tous les mois, enfin presque, c’est pas assez ?
- T’as vu le prix du mazout ?
- C’est vrèye, mais on a une ristourne…
- Une ristourne, une ristourne, des clopinettes oui. Alors on va faire un hold-up et reprendre aux banques ce qu’on nous a pris ailleurs. Parce que finalement, l’argent du pétrole, où crois-tu qu’il va ?
- Mais enfin Nanèsse, réfléchis. Tu n’as pas peur d’aller en prison ?
- De toutes façons, comme c’est la première fois, je ne risque pas grand-chose. Et puis au moins comme ça, pendant tout l’hiver, je serais logée, nourrie et chauffée au frais de la princesse…
- Et moi dans tout ça ?
- Bin justement, j’allais te demander si tu ne pouvais pas venir avec nous. On a besoin d ‘un chauffeur…
- Et bin non, pour une fois, je préfère encore aller boire un ou deux pèkèts, en attendant que la raison te revienne.
- C’n’est pas à moi que la raison doit revenir Tchantchès, ce n’est pas à moi…..


A l'saminne turtos