• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3113974

En Ville

Mis en ligne le 14/12/2007

Au Collège communal du jeudi 13 décembre : Politique des Grandes villes, sauvée jusque fin 2008 ; parkings relais et permis d’urbanisme rue Grétry

La Politique des Grandes Villes prolongée jusqu'à fin 2008

Lors de sa séance de ce jeudi 13 décembre, le Collège communal a entendu une communication du bourgmestre, relative à la politique des Grandes villes.
Comme l’a expliqué Willy Demeyer : « A la demande du ministre de Tutelle, Christian Dupont, le Conseil des Ministres du vendredi 7 décembre dernier a décidé de prolonger jusqu’à fin 2008 les contrats « Grandes Villes » et « Logement », conclus avec 17 villes et communes, dans le cadre de la politique des Grandes Villes, ce durant un an. Pour Liège, la dotation annuelle s’élève à 2.600.000 euros pour le Plan Logement et 4.315.000 euros pour le Plan fédéral pour les Grandes Villes.
Les contrats pluriannuels actuellement en cours venaient à échéance le 31 décembre 2007. Cette politique mise en place depuis 2000 joue un rôle essentiel dans les processus de renforcement de la cohésion sociale menés par les villes.
Abandonner des projets réalisés dans les quartiers au bénéfice des habitants n’était pas acceptable. Pour mémoire des fonctions telles que les animateurs sportifs, les balayeurs de rue, les médiateurs scolaires, les animateurs intergénérationnels, la cellule stratégique, ou encore la cellule d’accueil des investisseurs, font partie de la centaine d’agents rémunérés via la subvention du Plan fédéral pour les Grandes Villes.
De nombreux investissements communautaires en cours (maison de jeunes, réfection de halls omnisports, création de halte-garderie, renforcement de l’éclairage public dans les parcs …) sont aussi réalisés via la dotation.
La Ville de Liège dispose également d’un plan logement d’ampleur dont les réalisations voient maintenant le jour dans les quartiers : la réhabilitation d’un ancien commissariat dans le quartier de Saint-Léonard en 4 maisons unifamiliales, et la rénovation prochaine de 30 de logements au dessus d’immeubles de commerce rue Souverain Pont et rue Cathédrale.
Enfin, il faut rappeler que la Ville de Liège, depuis 2000, apporte son aide aux associations qui aident les plus démunis (Resto du Cœur, Abri de jour, Abri de nuit, Logements d’Urgence, Opération Thermos, ….). L’arrêt de la subvention à ces associations qui accueillent un public sensible aurait, au-delà de l’aspect financier, été un triste symbole pour les politiques à venir. »
L’annonce du licenciement des cent travailleurs rémunérés via le subside Grandes Ville fin novembre a causé un « électrochoc ». C’est pourquoi de nombreux acteurs civils et politiques se sont manifestés auprès du Ministre de tutelle.
Suite à l’annonce de la prolongation des Contrats Logement et Grandes Villes, les préavis n’excédant pas le 31 décembre 2007 ont été levés par le Collège communal.
Celui-ci a rencontré ce jeudi midi, à l’Hôtel de Ville, tous les agents concernés par cette excellente nouvelle.

Parkings relais (P+R)

Par ailleurs, le collège a également entendu une communication du bourgmestre concernant la réalisation de parkings-relais et, plus précisément, l’opération-pilote qui aura lieu , en partenariat avec les TEC, lors des deux week-ends qui précèdent Noël.
L’objectif poursuivi est de sensibiliser le plus rapidement possible les Liégeois et ceux qui se rendent à Liège aux parking-relais (P+R). Les périodes de fortes affluences du centre-ville constituent d’excellentes opportunités.
Le bourgmestre a sollicité les TEC pour monter un partenariat permettant d’offrir des parkings et navettes gratuits lors des deux week-ends qui précèdent Noël.
Pratiquement, les week-ends des 15, 16 et 22, 23 décembre, un service-gratuit de bus-navettes circulera entre Coronmeuse et le Village de Noël.
Il s’agit d’une formule entièrement gratuite (parking + bus). Les automobilistes auront l’occasion de stationner dans un parking sécurisé (stewards, agents de prévention) situé aux Halles des Foires de Coronmeuse.
Des bus partiront toutes les 10 minutes entre de 10h00 et 19h00 pour rejoindre le centre-ville avec un arrêt unique pour la dépose – reprise : la gare des bus Léopold.
Après 19h00, ceux qui désirent prolonger leur soirée dans le centre-ville pourront encore rejoindre le P+R en utilisant les bus des lignes TEC n° 1, n° 5, n° 6 et n° 7 sur simple présentation du ticket "P+R Noël" qui leur sera remis au départ.
Le bourgmestre rappela aussi que : « La réalisation de deux parkings-relais à Liège est repris dans la déclaration de politique communale. La SRWT, les TEC et la Ville s’accordent sur le fait que ces premiers P+R doivent être une réussite.
Pour rappel, nous identifions une dizaine de facteurs de réussite qui ne se rencontrent pas facilement (offre en bus, temps de parcours, cheminements piétons entre le parking et l’arrêt de bus, tarification attractive, …).
Un groupe de travail vient d’être mis en place pour activer les dossiers. Des évolutions importantes sont attendues dans les prochains mois.

Permis d’urbanisme pour la construction d’un immeuble rue Grétry 171

Sur proposition de l’échevin Michel Firket, le Collège communal de la Ville de Liège a décidé de délivrer à la société liégeoise EUROPIMMOBINVEST, le permis d’urbanisme relatif à la construction d’un immeuble de 19 appartements, avec parkings et rez-de-chaussée commercial, rue Grétry 171.
« Cette future résidence de standing s’inscrit dans un quartier de Liège voué a un développement sur le court et moyen terme très important par l'apport du nouveau complexe de la Médiacité. »
Cet immeuble de 5 étages fermera harmonieusement l’espace laissé libre à l’angle des rues Grétry et des Champs. La volumétrie proposée, ainsi que les découpes originales et résolument contemporaines des deux derniers niveaux, proposent un gabarit s’intégrant dans le contexte environnant.
Comme le précisera Michel Firket : « Dans la rue Grétry, très déstructurée - présence de stations service à proximité ainsi que de hauts bâtiments industriels des années 50-60 à l’intérieur de l’îlot formé par ces deux rues - ce projet constitue une belle opportunité d’introduire une expression contemporaine dans cet environnement bigarré.
Le style architectural de ces 19 logements de qualité, équipés de grandes terrasses privatives et communes, s’adapte en effet parfaitement aux nouveaux besoins et à l’évolution du mode de vie de notre époque. »

Le programme de ce projet se décline de la manière suivante :

- rez : 3 surfaces commerciales de +/- 100 m² à rue ; 21 places de parking à l’arrière
- 1er : 5 appartements 2 chambres, entre 95 et 105 m ², 2 terrasses privées de 60 m² et une terrasse « commune » de 25 m², à l’arrière du bâtiment
- 2e : 5 appartements 2 chambres, entre 95 et 105 m², 3 terrasses privées de 20 m² et une terrasse « commune » de 10 m², à l’arrière
- 3e : 5 appartements 2 chambres, entre 85 et 100 m², 2 terrasses privées de 20 m² et une terrasse « commune » de 10 m², à l’arrière
- 4e & 5e : 4 duplex 1 chambre, entre 95 et 100 m², 2 terrasses de 78 m² et 2 terrasses de 8 m² à l’arrière.
- Un plan d’aménagement qualitatif de la zone de stationnement veillera à rendre à l’espace arrière du bâtiment un aspect de cours et jardins arborés.