• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3149692

A la Province

Mis en ligne le 14/12/2007

HUY : rive droite de la Meuse - Un permis d’exploitation de 20 ans accordé pour un centre de regroupement des boues de dragage

Le Collège provincial de ce jeudi 13 décembre, à l’initiative du député provincial Georges Pire, vient d’accorder à la Direction des Voies hydrauliques de Liège du MET (Ministère wallon de l’Équipement et des Transports) un permis d’exploitation de 20 ans pour un centre de regroupement des boues de dragage. Celui-ci sera situé sur le territoire de la Ville de Huy, plus exactement sur la rive droite de la Meuse, en aval du Pont d’Ampsin.
Ce centre de regroupement concerne les catégories A et B, c’est-à-dire aussi bien les boues « ordinaires » que celles peu ou pas contaminées. Il permettra d’accueillir en transit des produits de dragage (issus des voies navigables) et de curage (provenant essentiellement des réseaux routiers), de les assécher pour les rendre « pelletables » et d’évacuer les produits déshydratés.
« Le dragage est une opération essentielle pour maintenir la navigabilité des eaux et protéger la population d’éventuelles inondations. Par cette décision, la Province de Liège veille ainsi à garantir cette sécurité. Tout comme elle le fait par ailleurs pour les cours d’eaux de 2e catégorie dont elle assure chaque année le bon entretien. »

Les produits à traiter annuellement sur le site de Huy se répartiraient comme suit :
- 25.000 m³ de produits de dragage de catégorie A ;
- 25.000 m³ de produits de dragage de catégorie B ;
- 2.500 à 3.000 m³ de produits de curage.

Le Collège provincial de Liège s’est prononcé sur ce dossier en vertu de l’arrêté du Gouvernement wallon du 30 novembre 1995, qui régit la gestion des matières enlevées du lit et des berges des cours et plans d’eau, consécutif à des travaux de dragage ou de curage.
Ce permis d’exploiter fait suite à une enquête publique et aux avis favorables du Conseil wallon pour le Développement durable (CWEDD), du Collège échevinal de Huy, de l’Administration de l’Urbanisme de la Région wallonne et de l’Office wallon des Déchets.
La concrétisation de ce projet nécessite également l’obtention d’un permis d’urbanisme et d’un permis de déversement des eaux usées. Mais ceux-ci ne relèvent pas des compétences provinciales.