• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3147826

En Ville

Mis en ligne le 26/11/2007

Joyeux Noël : des emplois en danger à la Ville de Liège : à qui doit - on dire merci ?

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni exceptionnellement ce midi afin d’évaluer à nouveau la situation du dispositif relatif au Plan Fédéral des Grandes Villes conformément à sa décision du 21 septembre dernier.
La Ville de Liège reçoit depuis 2000 un subside dédicacé à la mise en place de politiques spécifiques visant de manière globale à améliorer les conditions de vie et le cadre de vie en ville.
La dernière convention triennale (12.945.914 euros) arrive à terme le 31 décembre 2007. A Liège, une centaine d’emplois dépend de cette politique fédérale.
Sans décision rapide du gouvernement fédéral, ce dispositif est menacé de ne plus recevoir les fonds nécessaires à son maintien avec obligation pour la Ville de Liège, sous plan de gestion, de mettre le personnel concerné en préavis.
Le 21 septembre dernier, informé de la décision du gouvernement fédéral en affaires courantes de maintenir durant 6 mois (soit jusqu’au 30 juin 2008) le dispositif Plan fédéral des Grandes Villes, le Collège communal de la Ville de Liège avait décidé de ne pas donner les préavis tout en évaluant régulièrement l’évolution de la situation.
Cette évaluation régulière conduit le Collège communal à constater et à regretter l’incertitude qui règne toujours autour de la formation d’un nouveau gouvernement fédéral.
En l’absence de signes concrets notamment du formateur, le Collège communal s’inquiète également des décisions que le futur gouvernement fédéral sera amené à prendre relativement à la Politique des Grandes Villes.
En conséquence, le Collège communal, au vu de cette évaluation et vu l’échéance du 30 juin 2008, a décidé d’envoyer, à l’ensemble des agents du PFGV, un préavis à titre conservatoire.
Le Collège a rencontré le personnel concerné en présence des organisations syndicales pour le tenir informé de la décision prise.
La situation sera reconsidérée lorsqu’un gouvernement fédéral sera formé et que celui-ci aura pris une décision en ce qui concerne l’avenir de la Politique des Grandes Villes. A cet égard, le Collège communal tient à rappeler tout l’intérêt qu’il porte à ce dispositif et réclame que celui-ci soit maintenu sans compromettre l’équilibre des finances communales.
Pour rappel….
La dotation de l’Etat fédéral dans le cadre de la Politique des Grandes Villes a permis la réalisation de 207 projets, qu’ils s’agissent d’infrastructures communautaires de proximité (Brasserie Haecht, la Mairie de Quartier de Sainte-Marguerite, la Salle des Fêtes de
Droixhe, … ) ou d’actions dans les quartiers visant à lutter contre le sentiment d’insécurité (gardiens d’établissements scolaires), à améliorer le cadre de vie (service de détagage, inspection des bâtisses), à renforcer l’attractivité de la Ville (cellule d’accueil des investisseurs, stewards, ... ), à retisser les liens sociaux (animateurs intergénérationnels).