• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3124686

Politique

Mis en ligne le 21/11/2007

Conseil communal de Liège : motion de solidarité avec les communes à facilités linguistiques de la périphérie bruxelloise et Les Fourons

C’est en « urgence » et a l’unanimité que les conseillers communaux des 4groupes démocratiques ont voté, lors du Conseil communal de ce lundi 19 novembre, une motion relative à la réaffirmation de la solidarité entre la Ville de Liège et les communes de la périphérie bruxelloise et les Fourons dites à facilités linguistiques.
Voici cette motion :

Le Conseil communal

Vu l’urgence ;

Considérant que le fait de refuser la nomination des Bourgmestres de Wezembeek-Oppem, Kraainem et Linkebeek, élus et proposés par une large majorité de leur Conseil communal, est une atteinte politique grave aux principes démocratiques et, en particulier, au principe d’autonomie communale ;

Considérant que cette décision constitue tout sauf un geste d’apaisement dans le contexte institutionnel actuel ;

Considérant que la désignation de ces Bourgmestres constitue une condition nécessaire pour rétablir la confiance entre les Communautés ;

Faisant suite à la prise de position des quatre présidents des partis francophones à propos de cette situation ;

Considérant le fait que les habitants des communes à facilités linguistiques en ce
compris Fourons et des autres communes de la périphérie bruxelloise sont victimes dans de nombreux domaines d’une attitude discriminatoire de la Région flamande qui a pour résultat de vider les facilités de leur contenu ;

Considérant que cette attitude empêche le bon fonctionnement et la saine gestion des communes ;

Considérant que les droits démocratiques, électoraux, judiciaires, et culturels de tous les habitants des communes à facilités dont celles entourant Bruxelles et les Fourons doivent être défendus ;

DEMANDE

- le respect des principes démocratiques et la nomination des Bourgmestres des communes à facilités légitimement élus en octobre 2006.

L’urgence a été décrétée à l’unanimité des suffrages pour ce point qui ne figurait pas à l’ordre du jour du Conseil et la présente décision a recueilli l’unanimité des suffrages.