• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3148666

Politique

Mis en ligne le 14/11/2007

A propos de la fermeture des bureaux de poste, pour la députée européenne et conseillère communale liégeoise Véronique de Keyser : les Conseillers communaux liégeois MR Hamal et Miklatzki découvrent l'Amérique! Ou l’arroseur arrosé…

Véronique de Keyser, Députée européenne et Conseillère communale de Liège est particulièrement étonnée de lire ces derniers jours dans la presse liégeoise des déclarations des Conseillers Communaux MR concernant la fermeture unilatérale de bureaux de poste sur le territoire de la ville de Liège, tout comme celle effectuée dans de nombreuses autres communes. « Ils feignent ignorer, ou peut-être l'ignorent vraiment, est le résultat de la politique aveugle ultralibérale menée par les partis de droite tant à l'Union européenne qu'en Belgique, des partis auxquels ils appartiennent pourtant. Ce sont effectivement ces partis qui ont mené le jeu de la libéralisation des postes (comme celle des chemins de fer) et de leur ouverture à la libre concurrence.»
«Si les Députés européens PSE belges notamment, se sont toujours opposés à ce démantèlement des services publics, les Députés libéraux sont restés, quant à eux, en cette matière plus que silencieux. Ils ont approuvés et soutenus.
Si les Conseillers communaux MR Hamal et Miklatzki prennent aujourd'hui la défense des services postaux publics et critiquent les mesures ultralibérales décidées qui mettent en danger la qualité des services postaux , des services qui étaient - jusqu'à ce jour, ouverts à tous, on peut conclure qu'ils se désolidarisent de la politique suivie et imposée par les partis libéraux européens. Et de nous en réjouir.»
Véronique De Keyser rappelle que depuis des années, elle lutte contre la libéralisation des services publics. En ce qui concerne la fermeture de bureaux de poste décidée de manière unilatérale et sans consultation par la Direction des postes et son Administrateur Johnny Thijs, Véronique De Keyser rappelle qu'elle est intervenue dès leur annonce. Elle avait donné en communiqué de presse la lettre qu'elle avait adressée en janvier dernier à l'Administrateur de la Poste.
Véronique De Keyser avait alors parlé de décision " inacceptable et asociale et contraire à la notion même de service public" et déclaré " espérer que Monsieur Thijs pourrait faire preuve de sagesse". Elle avait ajouté " il n'est jamais trop tard pour rectifier le tir quand on commet une faute et quand on constate que l'on suit une politique qui va à l'encontre de la population que l'on est sensé servir".
La réponse de Monsieur Thijs fut à la hauteur de la politique qu'il mène. Les différents mouvements de protestation au sein des postes en sont un autre exemple.

Véronique De Keyser se réjouit donc des critiques que les Conseillers Hamal et Miklatzki émettent à l'égard des politiques ultralibérales (soutenues aussi par le MR) destructrices des services publics.