• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3123959

Expositions

Mis en ligne le 11/10/2007

Vu pour vous, chez Emmanuelle Gialone et Dany Liehrmann : deux galeristes humanistes qui exposent leurs artistes

Pur hasard ? Au boulevard Piercot Dany Lierhmann expose 32 artistes, deux œuvres chacun sur le thème du cœur. Cela s’intitule sous forme de clin d’œil, «Cœurs en chœur »
Prolongez votre balade artistique jusqu’au quai de la Goffe, Emmanuelle Gialone expose 6 artistes sur le thème presque grandiloquent de « refaire le monde ».
Les deux galeristes en profitent pour mettre les artistes qu’elles apprécient dans une exposition commune. De chaque côté ils ont joué le jeu. Cela a du lien et c’est bon.

«Belgitude» et humeur russe

Chez Emanuelle Gialone, Boris Metschersky est sans doute le plus prometteur. Ce russe liégeois est un coloriste, un symboliste sous influence, mais il développe sa propre force et sensibilité. Inquiétude, lassitude, rage, obsession du tragique, référence à l’imbroglio de notre pays, une de ses toiles s’intitule « Belgitude »
Denise Frankinet est une aquarelliste que le temps rajeunit et elle apporte toute sa fraîcheur. Marie Kristin Delmotte reste fidèle à sa vision de l’homme primitif.

« Refaire le monde » c’est d’abord le créer et sur fond de papier Kraft, Marie Kristin Delmotte nous peint «la guerre du feu» (la photo).
Les sculptures de Claire Toussaint en osmose avec les toiles de Marie Kristin nous propose l’homme en Prométhée abattu… Camille Brochart est presque interstellaire, sa vision ésotérique nous plonge dans l’irrationnel de l’humain Maryc tente d’ouvrir une fenêtre sur elle-même ce qui la rend plus dépouillée et davantage architecturale.

«Cœurs en chœur»

Autres styles, certes chez Dany Lierhmann où le kitsch fait toujours partie de la mise en scène. Il serait fastidieux d’évoquer les 32 artistes, dont la facilité apparente s’avère trompeuse. Chaque artiste recevait un cœur en résines, leur talent et imagination fit le reste.
On ne présente plus ni Maddy Andrien sculpteuse, ni Louis Leloup verrier qui font partie de notre mémoire liégeoise. Redécouvrir Félix Roulin, il sait être maître de forge à l’occasion, nous plonge dans la pierre inséparable de l’histoire de l’homme.
Face à tout ses cœurs qui battent, tombons sous la séduction de Cliff Ardi intégrant la fusion de l’homme et de la femme, ressentons l’émotion du couple créé par Marie Claude Debain une française au cousinage étonnant avec Maddy Andrien, détendons nous au côté de plus en plus «wharolien» d’ Alain Bronckaert. Le coup de foudre ?
C’est incontestablement la tristesse angélique et antique qu’exprime l’italienne Milena Moriani, une des artistes les plus émouvantes de la galerie Liehrmann.

Jean-Pierre Keimeul

«L’atelier d’Emmanuelle» Quai de la Goffe 2b. «Refaire le monde» jusqu’au 14 octobre 2007. Contact 0473/38.41.78. e.gialone@yahoo.com
Ouvert du mercredi au samedi de 13H30 à 18H. Dimanche de 10H30 à 14H

Galerie Liehrmann, 4 boulevard Piercot. «Cœurs en chœur» - Ouvert du mardi au samedi de 13 à 18H30, le dimanche de 11H à 13H, jusqu’au 21 octobre. www.galerie-liehrmann.be