• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3112577

Economie

Mis en ligne le 21/09/2007

Les compétences d’Amos reconnues aux Etats-Unis


Il s’agit d’une étude pour la conception de télescopes interférométriques dont le miroir primaire mesure 1.4 mètres de diamètre (la photo). Leur poids est estimé à 11 tonnes chacun pour une hauteur de 3 mètres et une surface au sol de 11.25 m². Mais afin d’atteindre leur objectif scientifique, leur spécificité sera surtout d’être parfaitement stables et précis.
Ce contrat de 3 M€ représente 20 000 heures d’étude, de calculs et de dessins de précision à réaliser à Liège en un an. Une douzaine de spécialistes seront ainsi occupés à temps plein jusqu’à l’été 2008, date à laquelle l’étude sera livrée.
Il faut noter que ce contrat comporte, en plus, des options à hauteur de 5 millions d’Euro pour la fabrication de 1 à 3 télescopes.
Amos bénéficie, ainsi, d’une reconnaissance mondiale après plusieurs années d’investissements dans les télescopes interférométriques et après l’expérience acquise avec l’ESO lors de la réalisation des AT’s (télescopes interférométriques livrés au Chili à Cerro Paranal). En effet, étant donné la propension naturelle des Américains à acheter aux Etats-Unis et malgré un taux de change € /$ extrêmement défavorable, une telle commande souligne les capacités technologiques d’AMOS.
AMOS cherche, dès lors, à étoffer ses équipes en engageant des ingénieurs et des dessinateurs projeteurs (profils sur www.amos.be).

MROi,le «Magdalena Ridge Observatory interferometer»


Il s'agit d'un projet de télescopes interférométriques développé aux Etats-Unis, à Socorro, par l’Université du Nouveau Mexique. Le concept de base comporte 10 télescopes utilisés en réseau et dont on combinera les images dans le laboratoire d’interférométrie situé au centre du site. (la photo)
Ces télescopes seront mobiles et pourront se déplacer le long d’un site en Y d’une longueur totale de 400 mètres. Cette technique permettra de rencontrer l’objectif premier du MROi : l’observation de la formation d’autres systèmes solaires.

AMOS en quelques mots

Localisée au cœur du « LIEGE science park » AMOS développe et fabrique des équipements sur mesures, en optique et en mécanique de grande précision. Elle occupe, aujourd’hui, plus de 65 personnes hautement qualifiées dans les technologies de pointe et offre notamment ses services à l’industrie spatiale et à l’astronomie professionnelle.
AMOS réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 7 millions d’€uro, dont 80 % à l’exportation. Son actionnariat est composé, entre autres, de la SOGEPA, Meusinvest et la SIBL.
Elle compte de nombreux clients européens comme l’ESA, l’ESO, ASTRIUM et Thales Alcatel Alenia Space. Elle est également active et cherche à se développer sur des marchés asiatiques tels que l’Inde ou la Corée par exemple.

Plus d'infos sur Amos sur le Site : www.amos.be