• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3157419

Evenements

Mis en ligne le 02/09/2007

19e édition des Journées du Patrimoine en Wallonie : Le patrimoine militaire


Les 19èmes Journées du Patrimoine s'attacheront lors du deuxième week-end de septembre à la mise en valeur des traces, parfois exceptionnelles, de notre passé militaire. De tout temps, les hommes parce qu’ils sont avant tout des prédateurs pour d’autres hommes, ont aussi cherché à se défendre et à se protéger.
On peut donc considérer quelque part que le patrimoine militaire, s’il est issu d’une ingéniosité qu’il est bon de montrer et de conserver, reste un patrimoine essentiel pour la mémoire collective, une mémoire qui ne peut oublier que sans la guerre, sans la bêtise humaine, à la place de ces forts, fortins, forteresses, murailles, et casemates, nous aurions peut-être des ouvrages d’art nettement plus humains.
Traversant toute l'histoire des faits de guerre qui se sont déroulés en terres aujourd'hui wallonnes et épinglant les ouvrages à vocation défensive les plus significatifs, le thème donne une large place aux traces tangibles de ce patrimoine militaire de la Préhistoire à la Deuxième Guerre mondiale. Sites de bataille, citadelles et places fortes, forts et forteresses, enceintes et fortifications, châteaux forts et donjons, casernes, fortins et casemates, cimetières militaires et monuments commémoratifs sont ainsi proposés tant à la curiosité qu'à l'émotion du visiteur.

Un fameux programme

Quelques chiffres : 162 communes participent aux Journées du Patrimoine 2007 qui comprendra quelque 360 activités majeures dont 132 promenades, balades ou circuits, le plus souvent guidés, autorisant l'accès à plusieurs monuments et sites. Plus d'une centaine d'expositions, l'accès gratuit à 41 musées, des conférences et des débats, des projections de films d'archives et des animations festives complètent ce programme.
Gratuité de tous les accès, animations durant les deux jours et convivialité sont les maîtres mots d'un événement qui voit le jour, chaque année, grâce à la collaboration du monde associatif, des propriétaires privés, des autorités et des services publics, sous l'égide, depuis 2005, de l'Institut du Patrimoine wallon (IPW) et cette année avec l'appui et la collaboration du Ministère de la Défense.

Comme les années précédentes, les TEC proposeront à nouveau des navettes entièrement gratuites sur les cinq grands circuits officiels tracés durant les deux jours. Quatre rallyes s'y ajoutent, grâce à ProVélo. Aidée également par des navettes des TEC, la Communauté germanophone s'intègre dans le programme de la province de Liège avec la visite du camp d'Elsenborn et déborde même de nos frontières en permettant l'accès, aussi exceptionnel que bouleversant, à l'ancien « Ordensburg » des jeunesses nazies, de sinistre mémoire, à Vogelsang, dans l'Eiffel.
Les Journées du Patrimoine s'ouvrent aussi à la France limitrophe : au Quesnoy, à Condé-surl'Escaut, à Château-Thierry et à Laon, membres du réseau international Euraphis (Animation du Patrimoine des Villes Historiques de l'Eurorégion). Car un nouvel éveil à la conscience à ce type de patrimoine fortifié émerge depuis quelques années. La mise en valeur des fortifications bastionnées qui ont entouré les villes européennes, le plus souvent grâce à des réseaux, est confortée par le potentiel touristique et donc économique de ces architectures. Les ouvrages de Vauban sont particulièrement exemplatifs en 2007, année où l'on commémore le tricentenaire de la mort de cet homme hors du commun.
Grâce au Ministère de l'Action sociale de la Région wallonne, deux asbl (GAMAH et ANLH) ont réalisé des analyses d'accessibilité aux bâtiments pour les visiteurs à mobilité réduite et des visites seront aussi organisées à l'attention des personnes aveugles ou malvoyantes et des sourds.

Grands spectacles

L'inauguration officielle de ces Journées du Patrimoine 2007 aura lieu ce vendredi 7 septembre sur le champ de bataille emblématique de « Bastogne, Décembre 44 ». Dès 20h30, le public est invité à une marche aux flambeaux précédant le spectacle « Bastogne Memories » de mémoire et d'histoire, au pied du Mémorial du Mardasson, à 21h30. Pour information, la réalisation de ce spectacle de sons et lumières, effets pyrotechniques, feux d’artifices a été confiée à la société T&T, dont nous avons déjà pu constater le professionnalisme et la très grande efficacité lors de deux superbes spectacles de feux d’artifice à Liège lors des 14 juillet en 2006 et 2007.
Par ailleurs, dans le cadre de l' « Année Vauban », un grand spectacle de reconstitution historique du siège de la Citadelle de Namur en 1692 est programmé le dimanche 9 septembre.
Pour plus de détails, nous vous conseillons de visiter le site : www.journeesdupatrimoine.be

Et en Province de Liège ?

Le 4 août 1914, peu avant 11 h, un cavalier belge du 2e régiment de Lanciers, Antoine Fonck, patrouille en éclaireur à l'est de la position fortifiée de Liège. Au lieu-dit la Croix Polinard, près de Thimister, il voit s'avancer vers lui un petit groupe de hussards allemands. L'affrontement est inégal et de courte durée. Antoine Fonck inscrit son nom dans l'Histoire en devenant le premier soldat belge à tomber sous les balles allemandes au cours de la Première Guerre mondiale. 40.000 autres allaient connaître le même destin.
À Thimister-Clermont, au bord de la route, un monument fut édifié et inauguré le 23 août 1923 à la mémoire du Cavalier Fonck. Il est l'œuvre de l'architecte F. Symons et du statuaire Marcel Rau.
Photographié par l'une des jeunes lauréates du concours international de photographie des monuments, Charline Joris , le Cavalier Fonck a été choisi unanimement comme l'image de la campagne 2007 de sensibilisation et de valorisation du patrimoine militaire.(la photo en début d'article)
Si la noble attitude d'Antoine Fonck, scrutant la route en direction d'Aix-la-Chapelle et découvrant l'arrivée de l'ennemi a valeur de symbole, ce choix caractérise bien l'un des points forts du programme proposé pour ces Journées du Patrimoine 2007 en Province de Liège.

Parlons-en donc de cette position fortifiée de Liège. Édifiés à partir de 1888 sous les directives du général Brialmont, onze des douze forts en faisant partie et les deux anciennes forteresses de Liège, la Citadelle et la Chartreuse, s'offrent à la découverte. La visite d'une exposition de qualité au Quartier militaire Saint-Laurent, accessible lui aussi pour la circonstance, devrait précéder leur découverte.
Liège et sa province ne déroge pas au thème du patrimoine militaire dans son acceptation la plus large.
Les visites de nombreuses fortifications et de ruines figurent au programme comme à Theux (ruines de Franchimont), Vieuxville (ruines de Logne), Wanze (ruines de Moha), et l'ouverture au public d'anciennes tours fortes qu'il s'agisse de la Tour romane d'Amay, de l'avouerie d'Anthisnes ou de la tour de Lixhe. De prestigieux châteaux, au caractère défensif affinnlé, sont aussi proposés à la visite : Waroux (Ans), Harzé (Aywaille), Fallais (Braives), Hermalle-sous-Huy (Engis), Oupeye, Oultremont (Warnant-Dreye)... La découverte des vestiges des anciennes enceintes de nombreuses villes est prévue le plus souvent grâce à des balades ou circuits : Liège, Huy, Limbourg, Verviers, Waremme... Diverses batailles sont évoquées : Othée (Awans), Les Avins (Clavier), de l'Ourthe (Comblain), de Donmartin (Saint-Georges) ou encore de Sprimont. Dans toute la province, des activités sont développées autour des deux conflis mondiaux, notamment à Aigremont (Flémalle), Hamoir, Sart-lez-Spa (Jalhay), Spa, Stoumont, Trois-Ponts... Ce programme fait aussi la part belle aux monuments commémoratifs et aux cimetières militaires où figurent évidemment les cimetières américains de La Neuville et d'Henri-Chapelle.
* Dans la Cité Ardente, au programme à nouveau d'excellente facture, on épinglera les visites exceptionnelles des deux chantiers de fouilles du bas de la Sauvenière et du pont des Arches, l'éventail des visites guidées par des spécialistes des fortifications sur les coteaux de la citadelle, au Mont Saint-Martin, ainsi que des visites plus insolites comme celle de l'abri du Lycée de Waha ou du grand manège de l'ancienne caserne de cavalerie Fonck.
* Deux visites animées sont aussi réservées aux personnes déficientes visuelles, l'une en ville et l'autre dans le domaine de la Chartreuse.
* Un rallye, organisé par l'Échevinat de l'Environnement et du Tourisme et ProVélo, propose une dizaine d'étapes aux mordus de la petite reine.
* Enfin, à la Maison de la Presse, une exposition présente les lauréats de l'Expérience Photographique Internationale des Monuments, initiée par la Catalogne. Elle rassemble les meilleurs clichés de jeunes de 44 pays ou régions d'Europe, dont les quatre photographies des lauréats wallons.
* Le grand circuit de navettes gratuites des TEC emmène pour sa part les visiteurs à la découverte du riche patrimoine militaire du Pays de Herve et de la Basse-Meuse.

Selon une tradition désormais bien établie, la Communauté germanophone participe également à ce programme en proposant un parcours transfrontalier à la découverte de l'histoire militaire de la Prusse et du 3ème Reich. Les visites du camp d'Elsenborn et de l'ancienne « Ordensburg » Vogelsang en constituent les moments forts.
* Enfin, de nombreux moments de détente sont prévus dans ce programme dense et varié : concerts et animations musicales notamment à Liège et à Limbourg, bivouac de soldats napoléoniens au château de Waroux (Ans), son et lumière au fort de Pontisse (Herstal)...
Quelques chiffres
Activités principales : 128 (outre de nombreuses animations) sur 360.
Communes participantes : 55 sur 162 ; balades, circuits, rallyes : 37 ; expositions : 39 ; musées : 15.
- Pour avoir tous les détails de ce qui se fera en Province de Liège, une seule solution pour être complet et tout savoir : CLIQUEZ ICI
- Concernant le rallye Provelo : CLIQUEZ ICI
- Concernant les navettes du TEC : CLIQUEZ ICI

Les photos de haut en bas : Mardasson à Bastogne, château de Moha et Fort de Juprelle sont de Thierry Focant.






Gaston LECOCQ