• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3138089

Evenements

Mis en ligne le 08/07/2007

C'est samedi prochain


La météo à 10 jours annonce, pour ce samedi 14 juillet, un temps plutôt ensoleillé avec une température avoisinant les 25 degrés.
Ce sera en principe sous un ciel clément que la Cité ardente fêtera une fois de plus cette année et pour la 62ème fois, la commémoration, du 14 juillet, la « Fête nationale française ».
Et c’est pour présenter cette nouvelle édition que la Maison de la Presse de Liège, accueillait, vendredi (la photo) , M. Patrick Fers, Consul général de France accompagné d’Alain Laroche, président des «Amitiés françaises de Liège». Alain Laroche était pour sa part accompagné de son trésorier Alain Cornet et de Alain Thibeau et Eric Tielemans de la société « T&T Fireworks » les responsables du feu d’artifice qui sera tiré, comme d’habitude, depuis l’esplanade de l’héliport.

Dans les quelques mots que le Consul général a prononcé lors de cette présentation, on pouvait voir qu’il était assez ému de la manière dont à Liège le 14 juillet était fêté : « Ce ne sera plus une nouveauté pour moi » dira-t-il (en effet c’est l’an dernier qu’il a vécu pour la 1ère fois ces festivités à Liège) « mais je pense que je vivrai celui de cette année avec la même émotion ». Et d’annoncer que cette année, et c’est la seule ville au monde où le ministre français de la Défense se fait représenter à l’étranger à l’occasion du 14 juillet, Liège accueillera Michel Mignaux, général de brigade de la région militaire de Metz.
Ensuite, ce fut au tour d’Alain Laroche (ce sont les Amitiés françaises de Liège qui coordonnent tout) de présenter la journée «historique » qui débutera comme les années précédentes par la partie officielle.
Celle-ci commencera dès 11h au Cimetière de Robermont où les autorités françaises et belges rendront hommage aux héros français et belges où un certain nombre de monuments (Marianne, l’Interallié, du Roi Albert, de l’Absent, des victimes de Dachau et de l’Association française de bienfaisance) seront fleuris.
Dans la foulée, le général de brigade ainsi que le Consul général seront reçus officiellement à l’Hôtel de Ville de Liège par le bourgmestre. Quant à la Province, elle recevra une délégation du Conseil général des Côtes du Rhône, avec laquelle elle entretient d’excellentes relations.

Petit rappel

A l'issue de la guerre en 1944, alors même que Liège était toujours sous autorité allemande, une poignée d'amis se sont réunis avec la volonté de célébrer dignement les valeurs retrouvées de liberté, d'égalité et de fraternité. Ils choisirent la date symbolique du 14 Juillet et décidèrent de fêter dignement ce 14 juillet pour la première fois en 1945. Aujourd'hui, une cinquantaine de bénévoles qui font partie de l’ASBL « Amitiés Françaises de Liège », se réunissent régulièrement pour préparer leur grand événement et manifestent beaucoup de plaisir à travailler ensemble.
L'association organise, entre autre les fêtes du 14 juillet dans la Cité ardente, mais aussi le «Village gaulois» dans le but de promouvoir l'amitié franco liégeoise, de développer la culture française et de conserver le souvenir de l'histoire qui nous unit à la France.
Chaque année donc, depuis 1945, les fêtes du 14 juillet sont célébrées avec un faste et une ferveur plus important d’ailleurs que ne le sont les fêtes du 21 juillet, notre fête nationale parce qu’à Liège, on a probablement plus la fibre républicaine que monarchiste.


On fait la fête...

Dès 18h, pour marquer l’événement d’une manière encore plus protocolaire, le Consul général recevra, au Palais des Congrès (où la fête se poursuivra tard dans la nuit) quelques centaines d’invités, notamment des résidants français des provinces de Liège, de Namur et Luxembourg, mais également tout ce que Liège compte de personnalités politiques, civiles, militaires, du monde diplomatique associatif etc.

Après la partie académique, le verre de l’amitié offert par le Consul Général de France, celles et ceux qui auront réservé et payé 53 € (vin compris) pourront, dans la grande salle des fêtes, participer aux « Agapes de Marianne », organisées par les Amitiés Françaises de Liège avec le soutien, (pour les vins de Cairanne) de la Baronnie liégeoise de la Commanderie des Costes du Rhône, qui, comme chaque année au début du repas, intronisera différentes personnalités en qualité de Chevalier.
Parmi celles-ci, il y aura, cette année, Jean-Marie Leblanc, le patron honoraire du Tour de France. Et à son attention, Alain Laroche ne manqua pas de dire : «C’est en fait grâce à Alain Leblanc si nous avons pu, notamment réaliser notre premier «Village gaulois». C’était en 1995. Cette année là, le Tour arrivait à Liège et, pour l’occasion, nous avions décidé d’organiser notre premier «Village» place Verte. Mais le règlement du Tour de France stipulait qu’aucune manifestation à caractère commercial ne pouvait avoir lieu à moins de 400 mètres de la ligne d’arrivée. Or, le «Village gaulois» se trouvait à 398 mètres. Jean-Marie Leblanc a accepté que l’on déroge à la règle et le « Village » a pu ouvrir ce jour là. Même si nous n’avons pas eu beaucoup de monde le jour de l'arrivée, l’ensemble des participants étaient heureux du résultat. C’est un peu grâce à Jean-Marie Leblanc que nous devons notre réussite, parce qu’il avait aussi compris qu’il permettait à quelques 200 emplois saisonniers de fonctionner»
Il faut rappeler que les bénéfices récoltés par cette soirée ainsi qu’une partie des bénéfices du « Village gaulois » sont distribués, chaque année à plusieurs associations caritatives ou de bienfaisance liégeoises et français et chaque année, c’est ainsi près de 10.000 € qui sont redistribuées. C’est ça aussi, faire plaisir en se faisant plaisir…

Une soirée animée par Radio Nostalgie

Alors que les "Agapes" qui se poursuivront pas un bal animé par un excellent "DJ Falsar, sur l'Esplanade du Palais des Congrès, le défoulement sera assuré par l'animation de Radio Nostalgie, dans une ambiance surchauffée sous un chapiteau de 300 m² (on n'est jamais assez prudent!) avec à 21 h 15, le concert de « Plastic Flowers » et ses six musiciens (rock des années 70 à nos jours) et à 23 h un concert d’Olivier Saxe et de ses 6 musiciens. La fête se poursuivra de 1 h à 2 h avec un DJ de Radio Nostalgie.
Dans le sous-sol du palais, ce sera la traditionnelle "Nuit de la Bastille" avec son "bal aux lampions"animé par Sunshine Rythm jusqu'aux petites heures du matin.
Mais que ce soit sur l’esplanade ou en sous-sol, c’est gratuit excepté bien sûr la petite restauration, les vins français et la bière belge.

Un feu d’artifice qu’on nous annonce fulgurant…

Lorsque l’année dernière Eric Tielemans et Alain Thibeau de T&T Fireworks, avaient annoncé que le feu d’artifice du 14 juillet serait exceptionnel, ils n’ont pas menti. Car effectivement, l’an dernier, le feu d’artifice qui avait duré quelques 29 minutes sans un seul temps mort, avait été magistralement applaudi par les quelques 35.000 spectateurs massés le long des rives et les 400 convives des « Agapes ». Le spectacle avait été exceptionnel.

Et pour cette année ? Pour Alain Thibeau : «Nous ne dévoilerons cette année aucun secret. Le public verra de lui-même et nous lui en laisserons la surprise. Ce que nous pouvons dire, c’est que cette année, le feu d’artifice sera agrémenté d’effet au laser et un fond musical l’accompagnera. Par ailleurs, il durera 20 minutes au lieu des 17 de l’an dernier, plusieurs personnes du public et de l’organisation nous ayant fait comprendre que c’était un peu long et que le public souhaitait retourner faire la fête plus rapidement.

Quoi qu’il en soit, nous pensons qu’il sera probablement encore plus exceptionnel que l’an dernier avec 28.000 explosions et départs de fusées. Ce n’est pas sans raison qu’Eric Tielemans est allé dernièrement en Chine pour y trouver de quoi plaire aux Liégeois.»
On l’a déjà dit, le feu d’artifice du 14 juillet à Liège (22h30) est probablement un des plus beau du pays. L’an dernier il n’a déçu personne et si, une fois de plus les « firemen workers » de T&T disent vrai, cela risque encore de l’être. Alors convaincu ? Rendez-vous sur les berges de la Meuse aux alentours du pont Albert, voire sur le site des Coteaux de la Citadelle ou encore au point de vue de Cointe, le spectacle en vaudra la chandelle. C’est à 22h30 et ça commence à l’heure.
Mais n’oubliez pas non plus qu’on dansera sur l’esplanade du Palais des Congrès, dans ses sous-sols et que vous avez jusqu’à lundi pour vous inscrire aux «Agapes de Marianne » sur le site www.amitiesfrancaises.be
Et si vous souhaitez faire la fête au centre, n’oubliez pas qu’on la fera aussi au « Village gaulois ». Samedi, Liège redeviendra pour un soir, le chef-lieu de l’ancien département de l’Ourthe qu’il était jusqu’en 1815.





Gaston LECOCQ