• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3138091

Evenements

Mis en ligne le 25/06/2007

La Calamine (Kelmis) ouvrira les « Fêtes de Wallonie » en Province de Liège


« Cela fait des années que La Calamine participe, d’une manière discrète, aux Fêtes de la Wallonie. Cette année, la Province de Liège nous a fait un cadeau que nous ne pouvions refuser… » déclarait vendredi Mathieu Grosch, bourgmestre de La Calamine et député européen, à l’occasion de la conférence de presse de présentation des « Fêtes de Wallonie en Province de Liège » édition 2007.
Un conférence de presse ouverte d’ailleurs en allemand, par le 1er député provincial André Gilles (en charge également des Grands événements) et président du comité organisateur des Fêtes de Wallonie.
Après son introduction en l’honneur des hôtes calaminois, Mathieu Grosch étant accompagné de Joseph Barth, responsable du comité organisateur local, André Gilles a souhaité mettre l’accent sur deux points essentiels la quantité et la qualité et le lancement officiel des ces fêtes.

Il dira notamment : « Nous accueillons cette année 48 communes, soit directement via des organismes ou des associations locales (21 sur l'arrondissement de Liège, 11 sur celui de Verviers et 17 sur l’arrondissement de Huy-Waremme. Cela représente plus de la moitié des communes liégeoises dont12 n’ayant jamais participé aux Fête de Wallonie ». Il s’agit notamment des communes de Beyne-Heusay, Clavier, Dison, Engis, Fexhe-Le-Haut-Clocher, Hamoir, Marchin, Lierneux, Ouffet, Raeren, Wassseige et La Calamine.
« Je tiens à remercier chacune de ces communes ainsi que les organisateurs locaux concernés. Sans elle et sans eux, nous ne pourrions aboutir à une telle multitude de manifestations de liesse populaire, caractéristique viscérale des fête de Wallonie en province de Liège ».
C’est en effet pas moins de 200 manifestations diverses qui, cette année, seront organisées durant tout le mois de septembre et parmi lesquelles on trouve des expositions, des fêtes populaires, du théâtre dialectal, des compétitions sportives, des promenades, des conférences-débats, etc…
« Nous avons souhaité, davantage encore que par le passé, que les activités proposées aient réellement un lien direct avec l’histoire et les caractéristiques de notre terroir et d’une manière plus générale avec La Wallonie. C’est une question de crédibilité » ajoutera André Gilles.
A propos du choix de La Calamine, le député provincial dira : « C’est une première dont on peut se réjouir car il était impensable que la Communauté germanophone et ses 72.000 citoyens, partie intégrante de la Province de Liège ne puissent être désormais associés à ces fêtes qui sont aussi pleinement les leurs. »

La Calamine : un foisonnement d’association

La Calamine (Kelmis en allemand) est situé à deux pas des frontières néerlandaises et allemande dans la région des «Trois frontière» et dépend de l’arrondissement de Verviers ; C’est aujourd’hui une commune pratiquement rurale qui pourtant depuis l’époque romaine et ce jusqu’au 19ème siècle, a connu une activité industrielle importante grâce notamment à ses mines de zinc les plus importantes de Belgique et même d’Europe.
Le thème de ses fêtes sera notamment « Le territoire contesté de Moresnet Neutre 1816-1919 » qui est devenu en 1919 après le Traité de Versailles, la jolie et sympathique commune que l’on connaît actuellement.

La Calamine, on le connaît généralement pour son carnaval, mais c’est bien d’autre chose, c’est une commune sportive avec sa piscine, son Country Tennis Club, son centre sportif, son jeux de quilles, c’est aussi un endroit pour les pêcheurs, et les amateurs de tir, on y effectue des promenades guides, on y loue des vélos. On peut aussi y visiter une ferme didactique, participer à diverses activités culturelles ; ateliers créatifs, bibliothèque-médiathèque, journées à thèmes, visiter le musée de la Gueule ou le château d’Eynenburg, sa chapelle Saint- Roch. Enfin, la faune et la flore de La Calamine mérite le détour ainsi que sa « Borne des trois frontières ». Et bien d’autres activités qu’elles soient de caractère religieux ou profane.
C’est une commune bien vivante et qui mérite d’être connue et qui compte pas moins de 172 associations culturelles et sportives pour une population de près de 10.00 habitants.
On ne risque donc pas de s’y ennuyer le week-end du 24 au 26 août, à l’occasion de l’ouverture officielle des Fêtes de Wallonie en Province de Liège. Vous trouverez le programme complet sur le site Internet des « Fêtes » dont le lien se trouve en fin d’article.

L’Europe des 27

Chaque année, à l’occasion des Fêtes de Wallonie,la Province trouve un thème bien particulier qui lui permet d’organiser une exposition au Palais provincial mais aussi de le prolonger par un matériel didactique qui sera utilisé dans l’enseignement secondaire provincial.
Cette année, à l’occasion du 50ème anniversaire de la signature du Traité de Rome, c’est tout naturellement vers l’Europe que s’est tournée la Province qui présentera du 13 au 23 septembre (en y incluant les week-end des Journées du ¨Patrimoine et des Fêtes de Wallonie à Liège) une exposition intitulée « La Province de Liège accueille l’Europe, 1957 – 2007, de 6 à 27 ».
A partir de 27 étapes représentant chacune un pays européen, membre de l’Union, vous partirez à la découverte des mœurs, de la culture, du folklore, de l’art mais aussi de la géographie, de l’histoire ou encore de l’économie des pays concernés. Tout cela vous sera présenté sous forme de «table vitrines» (allusion à la gastronomie mais aussi aux tables de négociations) grâce notamment à la collaboration des 27 ambassades et des consulats généraux de ces pays.

La salle du Conseil provincial présentera un volet plus élargi et explicite des étapes de la construction européenne grâce à la collaboration du Consilium, du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne.
Par ailleurs à l’initiative de la direction générale de l’enseignement provincial, un dossier pédagogique très bien fait a été réalisé à l’intention des étudiants du secondaire. Un dossier que l’on doit à Bernadette Raskin, inspectrice de l’ EPL et à Alain-Gérard Krupa, directeur scientifique à Liège-Province-Culture.
Toujours pour mettre l’Europe en valeur, les parterres floraux de la Cour Notger seront aux couleurs européennes (bleue et jaune), tandis que dans la cour du palais flotteront les drapeaux des 27 pays de l’Union européenne.

Et le programme des fêtes dans tour ça ?

C’est bientôt, dans deux mois à peine, que nos « Fêtes de Wallonie » en Province de Liège démarrerons dans une ambiance que l’on imagine déjà.
Mais finalement, que se passera-t-il à La Calamine ainsi que dans les autres 41 villes et communes participant à la liesse populaire ?

Vous trouverez le programme complet, commune par commune, et réactualisé en fonction de changements de dernière minute, sur le site Internet www.prov-liege.be/fetesdewallonie


.










Gaston Lecocq