• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3111196

Société

Mis en ligne le 23/06/2007

La Conférence des bourgmestres de l’agglomération liégeoise proteste contre le déplacement de coffee shops près de la frontière, a débattu de la problématique des night shops ainsi que de la prolifération des centres commerciaux

La Conférence des Bourgmestres de l’agglomération de Liège s’est réunie le vendredi 15 juin dernier, au Château du Val Saint-Lambert à Seraing, à l’initiative de son président, le bourgmestre de la Ville de Liège, Willy Demeyer.

Coffee shops déplacés près de la frontière

La Conférence des Bourgmestres s’est tout d’abord longuement penchée sur la problématique des coffee shops et la volonté du Bourgmestre de Maastricht, Gerd Leers, de déplacer, en direction de la frontière belge, 8 des 15 coffee shops de la ville hollandaise.
Les Bourgmestres de l’agglomération liégeoise craignent que le déplacement, à proximité de la frontière belge, de ce genre d’établissements où on peut fumer légalement du cannabis ne représente un réel danger pour les jeunes de la région (Visé, Oupeye, Dalhem …..).
La Conférence, tout en comprenant les problèmes rencontrés par le Bourgmestre de Maastricht, juge qu’il est impensable de mettre les communes voisines devant le fait accompli.
Elle proteste énergiquement contre ce genre d’initiative et a décidé de saisir l’Etat belge du dossier ainsi que la Cour européenne de Justice pour violation du Traité de Schengen.
Il va de soi que rapprocher encore davantage le commerce des drogues de Visé et de la Cité ardente n’est pas pour faciliter le plan anti-drogue concocté par la Ville et qui devrait bientôt voir le jour.

Les night shops

La Conférence des Bourgmestres a ensuite connu un large débat relatif à la problématique des night shops.
Tout en reconnaissant l’utilité de ces établissements, la Conférence s’est inquiétée de leur prolifération.
Quelques Bourgmestres (Visé, Soumagne, Chaudfontaine, Liège) ont détaillé les règlements qu’ils ont pris ou qu’ils comptent prendre en la matière. Le point sera remis à l’ordre du jour de la prochaine Conférence.

Encore une zone commerciale et une de plus…

Enfin, la Conférence a également rapidement évoqué le projet d’implantation d’une zone commerciale de 7500 m2 sur l’ancien site Kone à Awans.
Les Bourgmestres se sont interrogés sur la pertinence de la prolifération de centres commerciaux sur le territoire de l’arrondissement. Le point devrait être plus largement débattu lors d’une prochaine réunion de la Conférence.
Il va sans dire que cette implantation sera, non seulement un sérieux handicap pour le commerce de proximité que ce soit à Liège voire à Ans, mais qu’en outre, il n’entre pas vraiment dans une perspective adéquate d’un plan de réduction des gaz à effet de serre puisque la clientèle sera immanquablement obligée de s’y rendre avec sa voiture.


La prochaine réunion de la conférence des bourgmestres a été fixée au 12 octobre.





Ga. L