• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3136642

Musique

Mis en ligne le 06/06/2007

La saison 2007–2008 de l’Orchestre Philharmonique de Liège…


L’écrivain français Gérard de Nerval en voyage en Belgique – estimant, à juste titre, que les fleuves donnaient leur âme à nos Cités – écrivait : « Liège a la Meuse, Gand l’Escaut, Bruxelles la Senne, triste contrefaçon… ».
La vitalité culturelle est, elle, affaire de diversité et aussi de qualité que, très heureusement, nous apportent principalement nos deux grandes institutions musicales, notre Orchestre et notre Opéra (en attendant, en outre, les prochaines rénovations de plusieurs de nos musées).
Nous avons en tout cas pu constater avec plaisir que notre ensemble philharmonique se porte très bien, sous l’impulsion de ses responsables français.
Entouré du Bourgmestre Willy Demeyer et de l’Échevin honoraire Hector Magotte, actuel président de l’O.P.L., les Directeurs Général et Musical de l’Orchestre Philharmonique de Liège, Jean-Pierre Rousseau et Pascal Rophé, ont présenté, dans un restaurant étoilé situé en bord de Meuse vis-à-vis de notre Palais des Congrès, la saison 2007 - 2008 de notre Orchestre et de notre Salle philharmoniques du Boulevard Piercot, saison placée sous le signe « transatlantique » pour explorer un continent méconnu musicalement « Les Amériques », lors d’un Festival qui, à mi-saison, du 19 au 27 janvier, vous conduira « des canyons aux étoiles… ».
Au total, l’O.P.L. prévoit d’interpréter quatre vingt trois œuvres différentes dont quasi la moitié (quarante et une) seront dirigées (sans baguette) par son directeur musical.
Quatre festivals (si l’on compte celui des « voix de femmes » le week-end du 7 au 9 décembre) sont programmés à Liège tandis que deux tournées à l’étranger se succèderont cet automne.
En outre, quatre projets discographiques seront concrétisés, dont nous venons d’écouter le premier, un remarquable enregistrement, sous le label « Cyprès », de la symphonie concertante de Joseph Jongen et de la troisième symphonie de Camille Saint-Saëns (l’orchestre, dirigé par Pascal Rophé, dialoguant, dans la salle philharmonique, avec l’orgue symphonique restauré de Schyven, animé par Olivier Latry).
Pascal Rophé, après une première saison de direction de l’Orchestre, reconnaît que lu auddii, il commence à changer : il n’est plus seulement « boulézien » (disciple d’un de ses maîtres : Pierre Boulez) mais il se sent de plus en plus enthousiaste, les oreilles et le cœur davantage ouverts à toutes les musiques, doté d’une curiosité boulimique et de moins en moins partisan des étiquettes, même estampillées « musique contemporaine d’abord ».
Avant d’en venir au programme liégeois, notons que l’O.P.L. ira porter la réputation de notre Cité trente cinq fois, bien au-delà de ses murs : une douzaine de fois à Bruxelles au Palais des Beaux-Arts (les 21/9, 11/10, 24/1, 21/2, 20/3 et 12/4 ainsi que dans le cadre de l’opération « L’Orchestre à la portée des enfants » les 17/11, 15/3 et 19/4 chaque fois à deux reprises lors de ces trois dernières dates), trois fois au Centre culturel régional de Verviers (les 12/1, 29/2 et 8/5) et, toujours en Belgique, une fois à Charleroi (le 26/4), à Mons (le 11/1), à Saint-Hubert (en juillet 2008), à Saint-Vith le 16/5 ainsi qu’à Turnhout le 13/12.

A ces vingt concerts belges s’ajoutent quatre prestations quasi transfrontalières chez nos voisins : une à Essen (le 19/3), une à Lille (le 17/5), une à Luxembourg (le 9/11) et une à Maastricht (le 21/3).
Dès le 28 septembre, l’Orchestre est invité à assumer l’ouverture du Festival Musica 2007 à Strasbourg (notamment en reprenant « le Sacre du printemps »).
Enfin l’Orchestre effectuera deux tournées européennes, la première en Espagne sous la direction de « Louis le bien aimé » (Langrée) qui, du 16 au 23 octobre, présentera un répertoire caractéristique de l’identité orchestrale liégeoise, composé de chefs d’œuvre de Brahms, Franck, Prokofiev, Schumann et Chostakovitch à Castellon, Saragosse, Pampelune, Valladolid, Valence et Barcelone et la seconde, sous la direction de Pascal Rophé qui,du 23 au 30 novembre, a choisi de faire jouer des œuvres de Bizet, de de Falla et de Saint-Saens ainsi que d’assurer la création mondiale d’un triple concerto de Daniel Schnyder, pour piano, violon et violoncelle, à Viege, Zürich, Saint-Gall, Berne, Montreux et Genève.

La riche programmation liégeoise

A Liège, on commencera par fêter le 50ème anniversaire des « Nuits de septembre », du samedi 8 au dimanche 16, par une douzaine de concerts concoctés avec amour et compétence par Jérôme Lejeune qui bénéficiera à deux reprises du concours du Philharmonique liégeois : d’abord pour l’ouverture du Festival avec le « Peer Gynt » de Grieg et « Pelléas et Mélisande » de Sibelius ainsi que, lors du week-end de clôture, avec des danses et musiques anciennes revisitées par des compositeurs du siècle dernier : Poulenc, Respighi et Warlock.

Ensuite, le Concert d’ouverture de la saison de l’O.P.L. permettra d’apprécier musique et danses populaires de Hongrie, Pascal Rophé dirigeant des œuvres de Brahms, Bartók et Kodaly le jeudi 20 septembre à 20 heures.
Huit jours plus tard, Louis Langrée nous reviendra mais, cette fois, à la tête du prestigieux ensemble « baroque » : le «Concerto Köln » qui nous arrive d’une des quelque vingt villes jumelées à Liège.(la photo)
Les 4, 5 et 6 octobre, l’Orchestre interprétera notamment Mendelssohn (la cinquième symphonie « Réformation ») avant de quitter Liège pour l’Espagne. Pendant cette « tournée » le quatuor Thaïs a choisi de jouer le 20 octobre du Haydn et du Biarent.
Les 8 novembre, l’orchestre accompagnera, dans le premier concerto de Tchaïkovski, le grand pianiste virtuose russe Denis Matsuev qui donnera en outre le 10 novembre un récital où il interprétera Tchaïkovski (cette fois « Les saisons ») puis Liszt et Stravinsky.
La série « L’orchestre à la portée des enfants » débutera le 16 novembre avec « l’apprenti sorcier » de Dukas dont Maureen Dor sera la narratrice.
Le 20 Novembre, avant son départ en Suisse, l’Orchestre créera un triple concerto (voir ci-avant). Son compositeur est un saxophoniste helvète, Daniel Schnyder, souvent inspiré par le jazz. Et durant la tournée liégeoise en suisse, l’Orchestre national de Belgique (implanté à Bruxelles et donc financé par l’Etat fédéral) sera dirigé le 24 novembre par son nouveau chef Walter Weller qui a programmé la quatrième symphonie de l’excellent compositeur tchèque Martinu.
Le lendemain, l’ensemble Vox Luminis présentera le « Stabat Mater » de Scarlatti et « Carissimi » de Jephté. Et le 1er décembre, nous accueillerons un autre Orchestre national (décentralisé celui-là), qui nous vient aussi d’une de nos villes jumelées, celle de Lille, et qui se produira dans la grande huitième Symphonie de Chostakovitch qui date de la terrible année 1943.
Du vendredi 7 au dimanche 9 décembre, le 8ème Festival « Voix des Femmes » sera pour la première fois accueilli en la Salle philharmonique.
L’Orchestre, revenu de ses voyages, jouera les 12 et 14 décembre du Dvorak (huitième symphonie sous la direction d’un chef et la participation d’un soliste, tous les deux ukrainiens) et les 19 et 21 décembre du Beethoven (quatrième concerto pour piano auquel s’ajoutera, le 21, la Symphonie alpestre de Richard Strauss), le jeudi 20 décembre étant réservé à un concert de gala pour le 20ème anniversaire du Centre Hospitalier Universitaire de Liège et du Fonds Léon Frédéricq.
Après un concert de Nouvel An le 10 janvier et un récital d’Anne Froidebise aux grandes orgues le 12, viendra le moment fort de la saison, le Festival Amériques du samedi 19 au dimanche 27 janvier.
Onze concerts (dont deux gratuits avec la Rhapsodie en bleu de Gershwin jouée par le pianiste Frank Braley le mercredi 23 à 18 heures 30’ et une soirée surprise « latino » le vendredi 25 janvier à 20 heures) se succéderont, en s’appuyant sur des compositeurs et des œuvres phares (non seulement Gershwin mais aussi Dvorak, Barber,Copland… sans oublier Messiaen inspiré par les Canyons du Far West ou Ligeti décrivant San Francisco). Et il n’y aura pas que pour les U.S.A. : les nostalgiques du piano latino-américain et les amoureux de l’âpre langueur du tango argentin seront aussi à la fête.

Après de la musique et des chants de la Renaissance anglaise par l’ensemble «La Caccia» (le 17 février), l’Orchestre interprétera Bruckner (sixième symphonie le 22 février) puis, sous la direction du chef prestigieux qu’est Günther Herbig (la photo : Haydn (les 27 et 28 février ainsi que le 1er mars) et Chostakovitch (la 7ème symphonie « Leningrad » les 5 et 7 mars).
Entre-temps dans la série « Musiques du Monde » le quartet Karim Baggili se produira le 3 mars. Le 8, l’O.P.L., le pianiste Jean-Claude Vanden Eynden, la violoniste Véronique Bogaerts et la violoncelliste Marie Hallynck interpréteront deux pièces en trio de Jongen et le 7ème trio pour piano et cordes « L’Archiduc » de Beethoven.

Ensuite les enfants auront droit à une création de Marc-Olivier Dupin « Robert le cochon » dont la narratrice sera la surprenante… Annie Cordy !
Le 16 mars le claveciniste Pierre Hantaï jouera Bach et Scarlatti. Le 22, « Exeo » de Dusapin, le 2ème concerto pour piano de Beethoven (avec en soliste Jakub Cizmarovic) et l’unique symphonie de Chausson seront dirigés par Pascal Rophé lors d’un concert intitulé Paris-Liège qui sera présenté à Essen, Bruxelles et Maastricht.
Le 11 avril le directeur musical et les compositeurs Eric Tanguy et Jean-Luc Fafchamps présenteront des œuvres qui seront jouées le lendemain au Festival Ars Musica de Bruxelles. Et une semaine plus tard (le 18 avec Bruno Coppens dans le rôle du narrateur) ce sera pour les enfants (petits et grands) l’heure d’Harry Potter dans la version musicale de John Williams.
Le 21 avril de la musique traditionnelle persane sera révélée par l’ensemble iranien Dastan annoncé comme tout-à-fait remarquable.
Les 24 et 25, « Shéhérazade » de Rimski-Korsakov nous permettra de poursuivre, grâce à l’O.P.L. et à Pascal Rophé, des rêves orientaux. Le 30, le Ricercar Consort animé par Philippe Pierlot interprétera l’oratorio « La Resurrezione » de Haëndel.
Les 9 et 10 mai, la 3ème symphonie « L’héroïque » de Beethoven sera dirigée par Christian Arming tandis que que le clarinettiste Jean-Luc Votano jouera du Lindberg et du Rossini.
Ensuite, le week-end du 23 au 25 mai 2008, Louis Langrée nous reviendra pour diriger la deuxième partie du Festival Brahms entamé en cette année 2007. On écoutera notamment les 3ème et 4ème symphonies, le Requiem allemand, la Rhapsodie pour contralto, etc…
Et avant le 21 juin, Fête de la Musique et de l’été 2008, l’orchestre de Maastricht interprétera le samedi 14 « Carmen » de Bizet, « Tzigane » de Ravel, la valse-scherzo de Tchaïkovski et les danses symphoniques de Rachmaninov avec notre concitoyen, le grand pianiste Boris Belkin comme soliste.
Bref un programme riche et dense au sujet duquel vous pourrez vous renseigner davantage, réserver ou vous abonner (selon des formules multiples) en consultant le site www.opl.be et en téléphonant au 04 220 00 00 du lundi au vendredi de 13 à 18 heures.

Remarquons que certains vendredis et samedis des formules « concert (à 18 heures 30’) et menu » dans des restaurants partenaires seront possibles.
L’OPL envisage pour 2008-2009 une série orientée vers les ados et une collaboration importante avec l’Opéra Royal de Wallonie.
Enfin signalons qu’après le premier CD enregistré sur le grand orgue Schyven rénové de la Salle Philharmonique, les futures productions discographiques de l’O.P.L. concernent Darius Milhaud (« œuvres concertantes » sous la direction du clarinettiste Paul Meyer chez RCA), des créations d’œuvres de Dutilleux (« Tout un monde lointain ») et de Caplet (« Épiphanie ») sous la direction de Pascal Rophé avec le violoncelliste Marc Coppey et (à nouveau chez « Cyprès ») la 11ème symphonie de Chostakovitch « L’année 1905 » dirigée par Louis Langrée et enregistrée en ce mois de mai 2007.
Pourvu que cela dure, comme disait (avec l’accent corse) la mère de Buonaparte….





Jean-Marie ROBERTI