• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3183738

Economie

Mis en ligne le 01/06/2007

Chambre Française de Commerce et d'Industrie de Liège/Luxembourg


C’est lors de son assemblée générale du mercredi 30 mai dernier, en présence de Patrick Fers, Consul général de France, que le Conseil d’administration de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie des provinces de Liège et Luxembourg a présenté son nouveau Président. Il s’agit de Jean-Pierre Rousseau le Directeur général de l’Orchestre Philharmonique de Liège.
Il succède à Sylvie Henquin, la présidente du Val Saint-Lambert, qui restera administratrice. L’expansion internationale constante de la cristallerie lui prend de plus en plus de temps et risquait de l’empêcher d’être régulièrement présente aux commandes de la chambre. (Sur la photo de gauche à droite: Jean-Pierre Rousseau, Patrick Fers et Sylvie Henquin)
Comme l'explique René Thirion, le relation publique de la CFCLL :"Il est remarquable de constater que cette chambre de commerce et d’industrie orientée traditionnellement vers le monde des affaires, vient de se doter d’un dirigeant issu du milieu culturel. Ce n’est pas innocent. Le philosophe Friedrich Nietzsche déclarait : «La culture, c’est avant tout une unité de style qui se manifeste dans toutes les activités d’une nation».
La CFCILL est convaincue que les échanges commerciaux avec la France sont et seront fortement influencés par la présence culturelle que nous développons et communiquons. L’orchestre Philharmonique de Liège est un des grands ambassadeurs de notre région en Belgique et à l’étranger et la gestion d’une entreprise culturelle employant 120 personnes permanentes et des centaines d’intermittents est aussi complexe que celle d’une entreprise manufacturière ou de services.
« Entreprise et Culture » va donc devenir le leitmotiv de la chambre sous la nouvelle présidence comme un angle d’attaque particulièrement intéressant pour tous ceux qui désirent une collaboration améliorée en matière d’image de notre région avec notre grand pays ami et voisin."

Qui est Jean-Pierre Rousseau ?

Français d’origine, il est né en 1955 à Niort. Titulaire de deux licences en lettres (allemand et russe) et d’une en droit, il est également diplômé du Conservatoire de Poitiers.
En 1999, Jean-Pierre Rousseau qui a répondu à un appel international à candidatures, est nommé Directeur général de l’Orchestre Philharmonique de Liège et de la Communauté Wallonie-Bruxelles et de la Salle Philharmonique de Liège. Dès son arrivée à Liège, il restructure l’orchestre, le faisant passer du statut d’institution à celui d’entreprise culturelle.
"A titre d’exemple de son efficacité, en quatre ans (2000-2004), les recettes propres de l’orchestre ont progressé de 50% et le nombre d’abonnements a été multiplié par trois. De nouvelles séries qu’il a lancées (concerts commentés, musique de chambre) ont connu un succès sans précédent. Le taux de satisfaction du public s'affiche à 86%."
"C’est sa conception de gestion stratégique de l’entreprise et sa totale intégration à la vie liégeoise qui l’ont conduit à accepter la présidence de la CFCILL. Il affiche la volonté que cette honorable vieille dame dont la naissance remonte à 1895, preuve vivante de son amitié indéniable pour la France continue, tout comme l’OPL le fait, à être l’ambassadeur actif de notre région dans l’Hexagone, en unissant la culture et l’économie."
"C’est également le désir des membres de la Chambre qui sont heureux de l’accueillir à leur tête et satisfaits de constater sa volonté de collaborer à la renaissance de notre pays."

La CFCILL

La Chambre Française de Liège a été fondée en 1895, dix ans après la création à Bruxelles de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie de Belgique.
Favoriser les contacts au sein de la communauté d’affaires franco-belge et contribuer au développement des échanges entre nos deux pays constituent les missions principales des Chambres françaises de Commerce et d’Industrie en Belgique.
L’amitié tissée au fil de l’histoire entre la France et le sud de la Wallonie a trouvé son expression naturelle dans les relations, tant économiques que culturelles. Aujourd’hui, la France est le marché le plus important pour la Wallonie. La France et la Wallonie partagent le même langage, la même culture, la même façon de consommer. Dans le contexte économique actuel, unir ses forces est plus que jamais un impératif.
Le voisinage géographique et les affinités culturelles entre la France et les provinces de Liège et du Luxembourg sont des atouts que la Chambre française de Commerce et d’Industrie entend valoriser au bénéfice de tous.





Ga. L.