• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3125345

Politique

Mis en ligne le 01/06/2007

Portraits d’idées : Annie Massay-Madeleine Mairlot

Deux femmes de générations différentes, deux femmes poussées par leurs convictions, deux femmes qui ont choisi de ne pas être « aimées par tout le monde » mais qui s’attachent à convaincre.

Annie Massay fait partie d’une certaine forme de conscience politique, elle a été la première femme permanente syndicale dans un monde de lutte de classe où le féminisme était méconnu. « J’ai défendu pendant 40 ans, les travailleurs du commerce et des casinos en étant et cela avait toute sa force, présidente des Femmes FGTB Wallonie »
Les revendications « travail égal salaire égal belles images d’archives de la grève des femmes à la FN. Annie Massay a fait émerger les problèmes liés au travail et à la sphère familiale. Mis en évidence la nécessité du partage du pouvoir « homme femme » au sein des organisations syndicales.
Comme le souligne Madeleine Mairlot, « il n’y aurait pas eu le combat pour l’interruption volontaire de grossesse, la mise en place de crèches, la notion d’éducation permanente, sans les combats d’Annie »

Madeleine Mairlot c’est l’influence de mai 68 certes, un intérêt marqué pour l’engagement politique très à gauche.
« Mes premières valeurs c’est la liberté d’expression, ce n’est pas l’ordre des matraques »
Madeleine devient militante écolo et apporte à cela la maturité d’une enseignante laïque et syndicaliste pour une écologie ancrée à gauche qui lui fait franchir le Rubicon.
« J’ai 20 ans de combat sur le terrain de la défense du patrimoine qui n’est pas encore loin de là une notion intégrée par tous et j’ai assumé mon rôle constructif de conseillère communale écolo pendant 10 ans. Aujourd’hui je mûri ce combat en l’intégrant dans une notion d’écologie sociale qui m’est chère. Annie et moi sommes sur la liste socialiste pour faire avancer nos idées avec une totale liberté d’esprit »

Annie Massay « Je suis un témoin des changements du XX siècle

« J’ai 76 ans on me présente aux assemblées en brandissant mon âge, une preuve de la force des femmes dit-on… Pour mes jeunes co listières je suis un fossile de référence, j’ai une profonde tendresse pour celles qui prennent le relais. Je ne suis surtout pas donneuse de leçon mais plutôt un témoin, une actrice des changements du XX siècle »
« Parce qu’il me reste beaucoup de force, je veux avec Madeleine Mairlot et tout mes camarades m’investir dans un combat pour l’avenir de la jeunesse
Il est primordial que les jeunes trouvent de l’emploi mais aussi s’insèrent dans la société en ayant l’outil de la critique sociale. ».

Madeleine Mairlot et Annie Massay : défendre des valeurs

Annie et Madeleine entrent en résistance dénoncent l’école inégalitaire. Défendent fermement la mixité sociale et refusent un pas en arrière qui consisterait à en revenir à des écoles de « filles » et des écoles « de garçons». Dénoncent «une logique de marché qui se retrouve dans notre système éducatif. Avec pour conséquences, le décrochage et la relégation des plus faibles. Annie insiste : «nous avons laissé s’installer dans l’école l’esprit et les pratiques de la directive Bolckeinstein » Toutes deux évoquent la perspective du développement de l’enseignement privé. Annie et Madeleine: « c’est un danger concret et qui n’a rien de virtuel.»

«On veut Madeleine et moi et tous ceux qui sont à nos côtés, donner aux enseignants le moyen de combler les lacunes, de ne pas se retrouver dans un schéma bien connu dans notre histoire sociale, lorsque l’école lamine les enfants de travailleurs.» «Des moyens pour l’école c’est dire non aux prisons,aux karchers nettoyeurs de banlieue, à l’insécurité des villes, à la fracture sociale.»

Annie Massay : «Nous devons transmettre aux jeunes, les valeurs du social, le respect de la dignité de tous, l’égalité, la solidarité, le refus des ghettos.»

Madeleine Mairlot «Le droit à la culture n’a jamais été aussi impératif. Savoir lire et écrire c’est savoir comprendre et agir, c’est pouvoir être acteur de sa vie et pas une marionnette du système politique et économique.»

Entretien réalisé par Jean Pierre Keimeul


Annie Massay est 11e effective, liste Chambre et Madeleine Mairlot est 6e suppléante, liste Chambre pour l'arrondissement de Liège sur la liste PS N°7