• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3213559

Social

Mis en ligne le 15/05/2007

« Accueil de la petite enfance » : les crèches dans les gares : une nécessité

Les Secrétaires permanents de la C.G.S.P. Cheminots, Michel Praillet et Ghislain Rompen, ont, jeudi dernier, convié certaines mandataires et candidates socialistes ainsi que le presse pour faire le point sur l’état d’avancement d’un projet qui leur tient particulièrement à cœur : les crèches dans les gares ou aux alentours des gares.
Un projet que le Parti socialiste a d’ailleurs inscrit dans son programme pour la prochaine législature.
Depuis mi-2001, suite au recrutement de nombreux agents féminin au sein de la société, la C.G.S.P. Cheminots de Liège défend l’initiative de la création d’une crèche dans la future nouvelle gare des Guillemins.
Les recrutements importants ont amené un rajeunissement des effectifs avec comme corollaire la présence accrue de jeunes ménages avec enfants.
En décembre 2001, un sondage effectué, tant au près du personnel que des usagers de la gare, a démontré l’intérêt, voire l’enthousiasme pour ce type de mesure.
Suite à différentes interventions de la C.G.S.P. Cheminots, d’abord auprès de K. Vinck et ensuite, de J. Haek, nouvel administrateur délégué de la SNCB, quelques pistes de financement et une étude sur les gares pilotes, pour la mise en place de crèches, ont été dégagées.

Parallèlement, certains mandataires politiques socialistes liégeois, ont soutenu le projet dont Anne-Marie Lizin, Marie-Claire Lambert, Willy Demeyer et Julie Fernandez-Fernandez qui, pour Liège s’est engagée à défendre le projet, pour la gare des Guillemins, devant le collège échevinal.
Pour Anne-Marie Lizin, les crèches dans les gares ou aux alentours de celles-ci permettraient aux utilisateurs qui ont des enfants en bas âge de concilier vie professionnelle et vie familiale.
Il faut, pour mener à bien ce projet, augmenter les moyens fédéraux pour l’accueil des enfants et que les employeurs accompagnent les pouvoirs publics dans leurs efforts à destination des parents.
Les crèches seront de qualité et agréées par l’ONE. Un tiers des places seraient réservées aux employés de la SNCB et les 2 autres tiers aux enfants des utilisateurs des transports en commun.
Les gares sont des endroits stratégiques pour déposer les enfants et partir directement au travail sans se soucier des embouteillages et du stress qui accompagne généralement cette activité quotidienne.
Une telle initiative est également un élément du développement durable. Elle favorise l’usage des transports en commun en les rendant plus facile d’accès pour tous.

La photo de gauche à droite : Marie-Claire Lambert, Anne-Marie Lizin, Michel Praillet (CGSP Cheminots), Ghislain Rompen (CGSP Cheminots), Julie Fernandez Fernandez et Alexandra Monteiro