• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3183732

Santé

Mis en ligne le 05/05/2007

Manger des fruits et légumes pour leurs anti-oxydants


Jeudi soir, le député provincial Georges Pire (Santé) a présenté, au Château de Harzé, les résultats d'une grand Etude Liégeoise sur les Antioxydants (ELAN) réalisée avec l'ULg et le CHU de Liège.
Cette étude qui, avait pour but d'établir une cartographie la plus précise possible du statut en antioxydants des habitants de la province de Liège , a été réalisée avec l’aide de 53 médecins généralistes auprès de quelques 868 patients qui ne présentaient pas de gros problèmes de santé.
Comme le dira Georges Pire : « Le 16 décembre 2003, nous avons eu l’honneur d’inviter à notre tribune pour une séance destinée au grand public, le célèbre Professeur Luc MONTAGNIER, Professeur à l’Institut Pasteur à Paris, Professeur-Directeur du Centre de Biologie moléculaire au Queens College de New York.
Il a éclairé un public nombreux et passionné sur le rôle que jouent les antioxydants sur la santé et son maintien.
Certains parmi vous étaient peut-être venus en quête d’une éternelle jeunesse !
Lors de cette séance déjà, les orateurs qui entouraient le Professeur Luc MONTAGNIER ont voulu attirer l’attention sur le fait que nous consommons trop peu de fruits et légumes, recommandation sans cesse répétée par l’O.M.S. C’est ici toute l’opportunité d’une étude telle qu’ELAN, nous y voilà revenus !
Dans le cadre de notre mission de Promotion de la Santé et de notre appartenance au Projet « la Santé pour Tous au 21ème siècle de l’O.M.S. », nous avons également organisé, le 15 octobre 2002, une conférence-débat sur le thème : « Fruits et Légumes - Source de Santé – Source de Vie » et le 16 décembre 2003 : « Le rôle des antioxydants dans la prévention des maladies liées au vieillissement (cardiovasculaires, cancers,…) ».

Des chiffres inquiétants…

L’étude a été effectuée du 16 mars au 7 juillet 2006 auprès de 548 femmes et 349 hommes dont l’âge variait entre 40 et 60 ans.
C’est ainsi que l’on a appris que quelques 22 % d’hommes et 11 % de femmes ne mangeaient jamais de fruits et 28 % d’hommes contre 25 % de femmes ne mangeaient jamais de légumes. Seuls 30 % des personnes étudiées consomment suffisamment de fruits et légumes.
Mais le problème se situe aussi à un autre niveau. En effet, selon les critères établis par la « science », il semblerait que nous ayons besoin, pour rester en bonne santé (contre les maladies cardio-vasculaires, certaines formes de cancers, etc…) de consommer pas moins de 80 grammes de fruits et légumes 5 à 7 fois par jour, et qu’une tomate ou une pomme tous les jours ne suffise pas.

Si l’on veut suivre ces chiffres pour avoir toutes les chances de rester en bonne santé, il faudrait donc consommer entre 400 et 560 grammes de fruits ou légumes par jour.
La divulgation des chiffres de cette étude correspond au lancement d’une grande campagne par le service « Santé » de la Province.

C’est bien beau et sûrement très utile. Mais demandez aux personnes ayant de faibles revenus ce qu’elles en pensent et si elles peuvent se permettre de consommer entre (pour un ménage de 4 personnes) 1,6 kg ou 2,2 kg de fruits et légumes frais par jour. C’est encore moins probable s’il s’agit de fruits et légumes bios. C’est bon à savoir aussi…





Gaston LECOCQ