• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3157526

En Ville

Mis en ligne le 28/03/2007

A l'O.R.W : passation de pouvoir


Ce mardi 27 mars 2007, le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer a, en sa qualité de président du conseil d’administration de l’Opéra Royal de Wallonie, introduit la séance de présentation de la saison 2007-2008 de cette grande institution culturelle liégeoise. Devant un nombreux public (Amis et personnel de l’O.R.W.), le bourgmestre a d’abord remercié l’actuel directeur général, Jean-Louis Grinda qui, le 30 juin prochain, après onze années passées à la tête de notre maison lyrique, quittera Liège. “Nous le regretterons, c’est certain”, déclara le bourgmestre, car” Jean-Louis Grinda laissera le souvenir d’un Directeur enthousiaste et compétent”.
Avant de céder la parole au futur directeur général, Stefano Mazzonis, dont il se réjouit que Liège ait réussi à le séduire, Willy Demeyer tint à dire la satisfaction qu’il éprouve à “constater que notre institution est à nouveau en ordre de marche, depuis la signature, l’année dernière, d’un contrat-programme 2006-2010 liant la Communauté française, la Ville de Liège, la Province de Liège et l’O.R.W.”
« Ce contrat-programme », estima le bourgmestre, « prend en compte, sans doute vraiment pour la première fois, la réalité de l’O.R.W. et reconnaît par là la qualité du travail développé par les 300 personnes qui œuvrent au quotidien pour permettre à cette institution d’être un des piliers de la scène belge et une valeur sûre au niveau international. De plus, l’indexation globale des montants octroyés à l’Opéra est clairement intégrée dans le contrat-programme. Plus question de devoir encore faire le choix entre indexer les salaires, assurer les progressions barémiques et investir dans le volet culturel ! »
Et le Bourgmestre de Liège poursuivit en déclarant :
« Enfin, au-delà de cette indexation qui assure à la maison cette capacité de fonctionner, la Communauté française, suivie par la Province et la Ville de Liège, refinancera de manière nette l’ORW à concurrence d’1.600.000 euros sur la période de programmation. Ce n’est pas tous les jours qu’un tel investissement de quelques 77 millions d’euros (auxquels il faut ajouter l’indexation de la subvention de la Communauté Française) a lieu à Liège. Notre institution se trouve donc désormais dans un environnement budgétaire sain et propice à la création culturelle. Je ne vous cacherai pas que, lorsque j’ai accepté la charge de la Présidence de l’Opéra, c’était notamment pour remporter ce combat ! Voilà qui est fait ! »
Et Willy Demeyer conclut :
« Un mot à présent sur la rénovation du Théâtre Royal. Cette rénovation est chiffrée à environ 26 millions d’euros. Lors du récent débat sur l’élaboration du budget 2007 de la Ville de Liège, certains ont cru comprendre que cette rénovation ne verrait jamais le jour faute de moyens. Que ces inquiétudes soient apaisées ! Le dossier sera soumis à la future programmation européenne dont l’appel à projets doit être lancé à la fin du premier semestre 2007 avec une décision programmée fin de l’année. Certes, les procédures liées à l’obtention des subsides décaleront le début estimé des travaux. Par mesure de prudence, le Conseil d’Administration de l’O.R.W. a décidé que la saison 2008-2009 se déroulerait dans nos murs et nous explorons d’ores et déjà les possibilités d’un hébergement provisoire dès juillet 2009. Avec son nouveau Directeur général, avec son contrat-programme et la perspective de travaux de rénovation, l’Opéra Royal de Wallonie pourra plus que jamais tenir son rang. Tout profit pour le public mais aussi pour le Pays et la Ville de Liège qui pourront ainsi continuer à s’appuyer sur un de leurs atouts majeurs pour assurer leur rayonnement. »

On lira par ailleurs notre présentation de la saison 2007-2008 de l’O.R.W.. Mais préalablement ces propos mayoraux et présidentiels nous paraissaient utiles à reproduire.





Jean - Marie ROBERTI