• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3158793

Musique

Mis en ligne le 09/03/2007

Liège et Maastricht rassemblent leurs orchestres pour interpréter la dernière œuvre monumentale de Messiaen

Olivier Messiaen est né en 1908 et décédé en 1992. Il a écrit sa monumentale dernière œuvre de 1987 à 1991. Cette composition intitulée « Éclairs sur l’au-delà » requiert un orchestre gigantesque de 128 musiciens dont 28 « bois », 17 « cuivres » et près de 30 instruments à percussion. Tous les thèmes chers au compositeur se côtoient dans cette vaste fresque, conçue comme un ensemble d’onze méditations sur « la vie après la mort » : la religion bien sûr (Apparition du Christ glorieux, Les Sept Anges aux sept trompettes…), mais aussi l’astronomie (La Constellation du Sagittaire, Les étoiles et la Gloire) et les oiseaux (L’Oiseau-lyre et la Ville-fiancée, Plusieurs Oiseaux des arbres de Vie…) : quarante huit oiseaux sont cités dans l’œuvre.

« Éclairs sur l’au-delà » donne à entendre de splendides superpositions de couleurs (avec ces accords typiques du compositeur), mais aussi d’étonnantes superpositions de temps : celui des astres, celui des oiseaux qui chantent, et celui de l’homme qui tente de s’extirper du corps qui l’emprisonne. « Temps très longs, temps très courts, rapidité de l’éclair, puis arcs-en-ciel aux couleurs apaisées des pièces très lentes, louanges si calmes qu’elles semblent déjà loin du temps humain… » disait la pianiste Yvonne Loriod, épouse de Messiaen.

L’Orchestre Philharmonique de Liège (OPL) et l’Orchestre Symphonique du Limbourg (LSO à Maastricht) joignent leurs talents pour cette œuvre de Messiaen. L’Eurégio n’est pas un vain mot pour la formation liégeoise et son homologue du Limbourg néerlandais : les musiciens des deux formations répéteront ensemble et donneront deux concerts à Liège (le vendredi 23 mars à 20 heures en la salle philharmonique du Boulevard Piercot) et à Maastricht (le samedi 24 mars à 20 heures 15’ au Vrijthof) sous la direction d’Ed Spanjaard, Directeur musical du LSO. Une collaboration inédite, déjà promise à de beaux lendemains.

L’Orchestre symphonique du Limlbourg (LSO) est né du Maastricht Stedelijk Orkest qui lui avait été créé en 1883. Ed Spanjaard en est depuis août 2001 le chef et le conseiller artistique. L’orchestre présente un large répertoire, de la musique baroque à la musique contemporaine. Il accompagne aussi des chœurs, des opéras, et participe à des opérations culturelles diverses (danse, éducation…) Le concert du 24 mars à Maastricht s’inscrit dans le cadre d’une « journée Messiaen » programmée par le LSO (musique de chambre, musique d’orgue, lectures). Chef invité de l’Orchestre Symphonique du Limbourg de 1982 à 1988, Ed Spanjaard en est maintenant le chef principal. Avec cet orchestre, il dirige des programmes variés et originaux et réalise des enregistrements de Wagner et Fauré. Ed Spanjaard est régulièrement l’invité de l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam. Le 16 mars, il dirige le Nieuw Ensemble au Festival Ars Musica dans des œuvres d’Extrême-Orient.

Rappel

Rappelons par ailleurs les rendez-vous de mars de l’OPL et de Pascal Rophé :
- le jeudi 15 mars, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, un concert intégralement Prokofiev (Symphonie n°1, Concerto pour piano n°3 avec en soliste Bernard Lemmens et Le Bouffon (Chout))
- le vendredi 30 mars, en Salle Philharmonique de Liège un concert Schubert (Ouverture dans le style italien en ré majeur D.590 et Symphonie n°3) mais aussi Bério (Sinfonia), avec les Synergy Vocals.
- le samedi 31 mars, à la Jünglingshaus d’Eupen : les mêmes oeuvres de Schubert et le troisième Concerto pour piano de Beethoven avec en soliste avec David Fray.





Jean-Marie ROBERTI