• Visiteur(s) en ligne : 1
  • |
  • Visiteurs total : 3183478

Social

Mis en ligne le 01/03/2007

Prépensionnés de Cockerill : une petite rawète possible.

La plupart des prépensionnés ouvriers de Cockerill vont pouvoir mettre un peu de beurre dans leurs épinards. Un tout petit peu, mais tout de même…

La FGTB Métal Liège-Luxembourg s’est en effet aperçue, voici quelques temps, que l’administration de l’Onem retenait des cotisations sociales sur des sommes que les prépensionnés… ne percevaient plus. En fait, dans le mécanisme complexe des prépensions « cockerilliennes », une sorte de « crédit pont » avait été octroyé pendant un an. Lorsque ce versement disparut, l’Onem continua à prélever des cotisations sociales. Cela a duré un certain temps, jusqu’à ce que les spécialistes de la FGTB Métal s’en aperçoivent. Des contacts ont immédiatement été pris avec le ministre fédéral de l’Emploi et avec l’Onem. L’erreur fut reconnue et l’Onem a promis de reverser le trop-prélevé rapidement.

Que représentent ces montants ? C’est très variable, en fonction des situations individuelles et du montant du « pont » versé alors. Il ne faut pas fantasmer, ce n’est pas l’Euromillions. Mais c’est tout de même plus que quelques chopes et, donc, cela vaut la peine.

Pour tout renseignement complémentaire, un numéro de téléphone est à votre disposition : 04/336 96 98, tous les jours de 8 h 30 à 12 h 00.