• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3113885

Culture

Mis en ligne le 19/02/2007

Eclipse totale de Lune le 3 mars


La Lune nous fixe un rendez-vous spectaculaire : durant la nuit du samedi 3 au dimanche 4 mars, de 22h30 à 02h11 exactement, elle sera dans l’ombre de la Terre. Dès 22h30, heure locale, ce sera le début de l'entrée dans l'ombre, tandis que l’éclipse sera totale de 23h44 à 0h58, la sortie de l'ombre se terminant à 02h11.
L’éclipse de Lune est non seulement un spectacle fascinant, mais également un phénomène astronomique important. On peut rappeler que les Anciens avaient pu déduire que la Terre était ronde en voyant son ombre sur la Lune. Aujourd'hui, le phénomène suscite toujours l’intérêt des astronomes car la couleur du disque lunaire occulté, du brun foncé au brun rouge, permet d'ausculter l'état plus ou moins clair ou pollué de l'atmosphère terrestre.

La Société Astronomique de Liège (SAL), en collaboration avec les chercheurs de l’Institut d’Astrophysique et de Géophysique de l’Université de Liège, convie le public à venir observer le phénomène à l’Observatoire de Cointe à Liège (avenue des Platanes 17). A partir de 21 heures, le centre d'accueil de la SAL sera ouvert à tous, avec la présentation du matériel didactique – cosmographe, simulations sur ordinateurs, livres et revues – permettant d'appréhender au mieux le mécanisme des éclipses. Si la météo est maussade, il sera possible de suivre l’éclipse via internet.

Toutes les sociétés d'astronomie sont d’ores et déjà mobilisées par l’événement. En province de Liège, outre les activités de la SAL à Liège*, le Groupe Astronomie de Spa (GAS) invite également le public sur le terrain de la Géronstère, avec une animation en salle en cas de mauvais temps.

Renseignements

- Sur les activités de la SAL et du GAS
www.astro.ulg.ac.be/~sal ou www.groupeastronomiespa.be/astro.php5

- Tél. 04 253 35 90 (SAL) ou 087 77 34 56 (GAS)

- Sur les éclipses lunaires
http://www.imcce.fr

(*)La SAL fixe un autre rendez-vous réservé à ses membres et astronomes amateurs, à l’Observatoire de Nandrin