• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3148330

En Ville

Mis en ligne le 11/02/2007

Luminus éclaire Liège

C’était les grandes illuminations jeudi soir sur le boulevard d’Avroy, dans les bâtiments de AXA, la marque belge de la SPE "Luminus" jouait de sa séduction envers le politique liégeois.
Trois étages, tout un parcours voulu ludique et didactique pour nous démontrer que ce nouveau groupe issu de la libéralisation de l’énergie allait tout faire pour être à l’écoute du citoyen et des entreprises.
Nul n’ignore que le combat économique et social pour l’énergie est vital. Les citoyens pour l’instant sont moroses et se disent à juste titre que la facture de l’électricité quel que soit le groupe auquel on se rattache diminuera son pouvoir d’achat.
Qu’y a-t-il finalement de positif pour que nous devenions « Luminus » ? Le ministre de l’Emploi, Jean Claude Marcourt vient d’y souscrire. Avec une démarche qui rejoignait celle du bourgmestre Willy Demeyer.
Luminus qui s’est associée à GDF et CENTRICA est en fait un regroupement d’intercommunales flamandes et que, si Lumunis, société tout à fait belge, est basé à Hasselt, c'est parce que le marché de l'énergie a été libéré depuis plus de trois ans en Flandre. Luminus vient aussi d’investir 170 emplois à Liège.
Où en est le contrôle public ? ALE fait partie du groupe, la Société de Production d'Electricité (SPE) aussi, et les paroles du bourgmestre ont été plus que claires : « Je souhaite que les plus pauvres ne pâtissent pas de la libéralisation de l’énergie»
Côté culture d’entreprise on nous en a montré quelques facettes. Le personnel était sur pied de réception pour nous accueillir, dans sa majorité féminin, chacune nous expliquait une partie de l’enjeu et du développement de Luminus.
Humour d’entreprise privée, un travailleur était encagé et on nous le présentait comme l’homme de toutes les situations. «On ne lui donne que du pain et de l’eau, on a essayé la bière mais cela ne marche pas».
J’ai été beaucoup plus ému par la confidence d’une employée qui espère beaucoup de son nouveau travail et qui a quitté l’enseignement pour s’investir dans cette nouvelle entreprise…
Ce qui, peut-être en arrière fond, remet aussi en cause l’attrait et le sens des métiers du secteur public.
Soulignons une phrase clé de la direction: «Nous avons trouvé à Liège beaucoup de personnes qui parlent une langue étrangère et c’est un plus pour nous ».
Le buffet était excellent et typiquement wallon. Il fournit la ville…
Au-delà de l’inauguration réussie où l’on retrouvait Jacques Vandebosche, Marcellino et sa nouvelle échevine Julia Fernandez-Fernandez, Paul Emile Mottard, André Gilles, le premier échevin Michel Firket, c’est au pied de la lampe que nous attendons Luminus





Jean-Pierre KEIMEUL