• Visiteur(s) en ligne : 8
  • |
  • Visiteurs total : 3148566

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 03/02/2007

Empeintes digitales


Nanèsse : Tout ce qu’on fait donc maintenant !
Tchantchès : Qu’as tu encore trouvé donc ma binamèye ?
- C’est ce que je viens de lire dans la gazette à propos d’une école catholique de Liège !
- Quoi, qu’elle demande la suppression du pacte scolaire pour qu’enfin il n’y ait plus qu’un seul enseignement officiel et le même pour tous en Communauté française ? Quelles fameuses économies ont ferait et quel bonheur pour les élèves et les enseignants !
- Mais non, ne rêve pas tout éveillé. Tu sais bien que tant qu’on n’aura pas vraiment coupé le cordon religieux (comme ils l’ont fait en France), ce ne sera pas possible et qu’en plus maintenant que certains veulent veut remettre l’affaire de la religion dans la Constitution européenne (pour laquelle on ne nous a pas demandé notre avis) ce n’est pas demain que ça va changer !
- Bin de quoi s’agit-il alors ?
- Figure-toi que dès la semaine prochaine, dans cette école, tous les élèves, pour y entrer, devront mettre un doigt sur un appareil qui lira leurs empreintes digitales et qui ouvrira une grille automatique.
- Ah bon ? Mais enfin, est-ce que c’est vraiment légal ça. ?
- Je n’en sais rien, mais d’après ce qu’on dit dans la gazette, c’est fait uniquement pour assurer la sécurité dans l’école, pour ne pas que les loustics qui n’ont rien à y faire ne puissent pas y entrer, pour qu’on puisse savoir qui est absent ou non, pour les arrivées tardives etc…
- Si je comprends bien, cette école sera une sorte de mini CIA, comme on voit dans les films quand ils collent leur main sur un appareil. Encore bien qu’on appelle ça l’enseignement « libre ». Et dans la gazette, ils disent combien ça va coûter cette affaire là ?
- Non, mais ils disent déjà que si des petits malins envisageaient de le saboter, il pourrait être remplacé dans les 24 heures.
- Non di d’jo ! Ils en ont des brokes dans cette école ?
- Tu sais bien comment ça va dans les écoles catholiques, on n’arrête pas d’y organiser des fêtes, des marches parrainées, des ceci, des cela pour récolter de l’argent pour ci ou ça, quand ce n’est pas aux professeurs qu’on demande de laisser une partie de leur salaire. Et puis, en plus, ils osent venir se plaindre à la Communauté française, voire même ils entament des procès avec les Communes, parce qu’on a fait plus pour l’enseignement officiel que pour eux.
- Mais je pense à ça, Nanèsse, ce ne sera pas vraiment efficace ce machin là.
- Ah non, pourquoi ?
- Parce qu’un petit malin qui n’a pas envie de suivre un cours, pourra toujours se présenter à la porte de l’école, mettre son doigt sur l’agayon et puis ne pas entrer tout simplement.
- Mais non, ils ont sans doute prévu quelqu’un qui sera de garde devant la porte d’entrée pour suivre les mouvements.
- Tu crois qu’ils vont payer des gens juste pour contrôler les élèves un par un.
- Bin évidemment, ils ont de l’argent eux, dans cette école là.
- Si tu le dis. Dans tous les cas, ce n’est pas moi qui ferais de la publicité pour une école où l’on pousse le bouchon vraiment un peu trop loin. Et puis, tous ces jeunes qui seront fichés, est-ce que c’est vraiment normal ?
- Non, je ne le crois pas, mais apparemment, comme c’est une école « libre », ils sont libres de faire ce qu’ils veulent apparemment. Et nous aussi, de dire ce qu’on en pense.

A l'saminne turtos